Archive journalières: 5 octobre 2012

Sumac doré ‘Tiger Eyes’

Sumac doré 'Tiger Eyes' (Rhus typhina 'Tiger Eyes'), Pépinières Pescheux-Thiney, Fête des plantes fruits et légumes d'hier et d'aujourd'hui, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (Essonne)

Cette nouvelle variété de sumac possède un feuillage finement découpé qui change de teintes au fil des saisons. Au printemps, les feuilles sont plutôt vert chartreuse. Elles deviennent jaunes plus soutenu pendant la belle saison et s’enflamment en automne avant de tomber.

Sumac doré 'Tiger Eyes' (Rhus typhina 'Tiger Eyes'), Pépinières Pescheux-Thiney, Fête des plantes fruits et légumes d'hier et d'aujourd'hui, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (Essonne)

(suite…)

Echinacea ‘Aloha’

Echinacea 'Aloha', Hostafolie, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui

D’une édition à l’autre de la Fête des Plantes, Fruits et Légumes d’hier et d’aujourd’hui, on est presque toujours sûr de trouver de nouvelles variétés d’échinacées, avec des couleurs ou des formes de fleurs qui changent, pour certaines toute en subtilité, pour d’autres plus radicalement. La variété ‘Aloha’ donne des grandes fleurs simples crème orangé avec un coeur vert devenant orange plus vif. Une belle réussite au coloris original.

Echinacea 'Aloha', Hostafolie, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui

Echinacea 'Aloha', Hostafolie, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui

Crème orangé, jaune melon, la couleur des ligules est très douce et contraste joliment avec le coeur d’abord vert vif puis orange.

Echinacea 'Aloha', Hostafolie, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui

Echinacea 'Aloha', Hostafolie, Fête des Plantes, Fruits et Légumes d'hier et d'aujourd'hui

Echinacea ‘Aloha’ était présentée par Hostafolie, Aarbeienstraat 2, 8850 Ardooie, Belgique. Tél. : 00 32 51 74 80 42. Site Internet : www.hostafolie.eu

Exposition du peintre Christophe Cartier du 6 au 23 octobre 2012 à Évry (91)

Soleil couchant, Christophe Cartier

Les vingt toiles abstraites, toutes réalisées depuis 2007, que présente Christophe Cartier au musée Paul Delouvrier d’Évry (Essonne) entourent un triptyque intitulé Nymphéas, évidemment en référence à Monet, pour signifier qu’il s’agit moins de représenter des fleurs aquatiques que de rendre « la beauté de l’air ». De simplement peindre une réalité immatérielle, loin de tout motif identifiable.

Christophe Cartier parvient à matérialiser le spectre solaire par des superpositions de papiers transparents entre lesquels l’huile est posée par taches, par flaques, par déferlantes et par coulures retenues par une couche de vernis. Des strates qui jouent sur la transparence, pour des effets de matière sans matière.

Soleil couchant, Christophe Cartier

L’immersion dans la couleur supprime toute perspective. Il n’y a plus ni haut ni bas, mais un plan unique pour la dilatation spatiale. Ce qui « mesure » la profondeur de l’objet esthétique selon Christophe Cartier, c’est la profondeur d’existence à laquelle il nous convie, une profondeur corrélative de la nôtre. Une profondeur esthétique.

Devant l’objet esthétique, nous ne sommes ni une pure conscience, ni un pur regard parce que ce regard est lourd de tout ce que nous sommes. Le sentiment esthétique qui peut naître à partir des tableaux de Christophe Cartier n’est profond que dans la mesure où ils nous atteignent dans tout ce qui nous constitue.

Il faut prendre le temps de s’immerger en eux: non pas l’immédiateté d’une impression, mais la confrontation de l’oeuvre avec tout ce que nous sommes, nourri par notre passé, ce passé qui donne une densité à notre être et une pénétration à notre regard.

MUSÉE PAUL DELOUVRIER
12, clos de la Cathédrale, 91000 Evry. Tél. : 01 60 75 02 71.
Vernissage le samedi 6 octobre à 15h30.
Tarifs : Plein 3€; Réduit : 1,50€.
Ouvertures : Vendredi de 14h à 17h30 et les samedi-dimanche de 14h à 18h.

Les 6 et 7 octobre, découvrez la magie de la migration

EuroBirdwatch / Journées européennes de la migration

La LPO invite le grand public, les 6 et 7 octobre prochains, à participer au plus important événement européen de découverte de la migration, créé en 1993 par BirdLife International, l’EuroBirdwatch. Une quarantaine de départements français accueilleront plus de 80 animations gratuites, pour permettre aux petits et grands, curieux de nature, d’observer la magie de la migration.

L’EuroBirdwatch est le plus important événement européen de découverte de la migration. Créé en 1993 par BirdLife International, alliance mondiale de protection de la nature et des oiseaux représentée dans plus de 100 pays, il se déroule chaque année lors du premier week-end d’octobre et s’inscrit dans la célébration des Journées européennes de la migration et dans le cadre du centenaire de la LPO (1912-2012).

L’idée est simple : permettre aux petits et aux grands, curieux de la nature, d’observer les oiseaux migrateurs et d’être sensibilisés à leur protection, par des animations gratuites. Durant tout un week-end, des ornithologues et bénévoles de la LPO et d’autres associations locales font découvrir au grand public la magie de la migration, à travers des sorties de terrain, des points d’observations, des conférences, des expositions sur des sites emblématiques.

Grâce à sa situation géographique stratégique, à la diversité de ses espaces et à ses conditions météorologiques variées, la France demeure, en effet, une étape incontournable pour des dizaines de millions d’oiseaux migrateurs. Toutefois, si la migration reste un phénomène fascinant qui cumule les records, elle constitue aussi un périple semé d’embuches : aux obstacles naturels (prédation, tempêtes, reliefs…) s’ajoutent les conséquences des activités humaines (destruction des habitats, infrastructures aériennes, chasse abusive, pollutions chimique et lumineuse).

Pour ces dizaines de millions d’oiseaux, qui parcourent chaque année des milliers de kilomètres pour survivre, un week-end de sensibilisation et d’observation est bien le moins que nous puissions faire pour nous assurer que le peuple des airs pourra effectuer ce périple sans encombre.

Pour trouver une activité dans le cadre de l’EuroBirdwatch, rendez-vous sur le site Internet EuroBirdwatch 2012.
Pour connaître les dernières nouvelles de la migration et les sites qui accueillent du public, consultez www.migraction.net