Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima), superbe et généreuse fleur d’automne

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Depuis quelques années, la variété au feuillage pourpre (Ageratina altissima ‘Chocolate’) a pris le devant de la scène sur les étals et dans les jardins, reléguant l’espèce type dans un quasi oubli. Dommage, car les deux méritent une place dans nos massifs où elles apportent une floraison tardive abondante, très appréciée par les insectes butineurs.

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Ageratina altissima diffère de la variété ‘Chocolate’ par un feuillage et des tiges entièrement vertes. Les feuilles ressemblent à celles de l’ortie, sans être piquantes toutefois. La touffe a d’abord un port dressé, mais quand la floraison bat son plein, la lourdeur des bouquets floraux fait souvent courber les tiges trop fines pour bien se tenir toutes seules. C’est un peu le défaut de cette belle plante vivace, robuste par ailleurs. Il faut aussi l’installer dans un sol riche qui reste frais pendant la belle saison. La culture est possible dans un grand bac, mais prévoyez des séances d’arrosage à répétition, presque quotidiennement aux heures les plus chaudes de l’été.

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

La disposition contre une petite haie basse (ici des ifs) permet de soutenir les longues tiges florales qui ne s’écroulent plus en tout sens. Et cela met en valeur la belle floraison blanche. Vous pouvez aussi disposer des rames en début de végétation quand le jeune feuillage sort de terre au printemps. Cela maintiendra discrètement les fines tiges et au coeur de l’été, vous ne verrez plus les supports.

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Les inflorescences ressemblent à des petits pompons qui font un peu penser à un agératum. Mais en version XXL ! Elles s’épanouissent de septembre à novembre.

Eupatoire rugueuse (Ageratina altissima) en automne dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Commentaires (2)

  1. David Burroughs

    Plante toxique….à ne pas manger…

  2. josette

    Très intéressante. Merci de nous la présenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Partages
Partagez3
Tweetez
+1
Enregistrer7
Partagez