Les tondeuses à crottes du jardin des Tuileries (Paris 1er)

/, écologie, parc ou jardin, Paris/Les tondeuses à crottes du jardin des Tuileries (Paris 1er)

Les tondeuses à crottes du jardin des Tuileries (Paris 1er)

Chèvres dans le jardin des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)

Pendant que les touristes se prélassent dans les chaises et les fauteuils du jardin des Tuileries (Paris 1er) ou s’amusent à se faire peur en montant dans les attractions de la fête foraine, deux chèvres s’affairent à nettoyer consciencieusement les fossés.

Chèvres dans un fossé du jardin des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)

Les gazons le long des jardins réservés de part et d’autre du grand bassin rond, ont une pente tellement forte que les jardiniers devaient couper la sécurité de la tondeuse, ce qui représentait un danger. Ces chèvres, de la race dite… « des fossés », qui a bien failli disparaître (elle ne compte plus que 700 spécimens dans le monde), participent donc sans le savoir à l’amélioration des conditions de travail ! Elles sont mises à disposition par une entreprise, chargée de l’entretien des jardins voisins du Louvre, tant qu’il restera de l’herbe à paître, certainement jusqu’à l’automne si la météo se maintient.

Chèvres dans un fossé du jardin des Tuileries, Domaine du Louvre, Paris 1er (75)

La chèvre des Fossés, c’est la chèvre commune du Grand Ouest de la France. Elle provient des régions Bretagne, Haute et Basse-Normandie, Pays de la Loire. Comme son nom l’indique, elle était utilisée à l’entretien des talus et fossés, souvent attachée à un piquet (élevée à la pique) ou gardée par les enfants. Elle valorisait donc un espace inculte tout en le maintenant propre. Elle était traditionnellement élevée pour son lait, parfois transformé en fromage. Docile et rustique, elle est aujourd’hui relancée pour sa production laitière et le débroussaillage.

Association de sauvegarde et de promotion de la chèvre des fossés

By |2012-07-16T21:20:06+00:00juillet 17th, 2012|animaux, écologie, parc ou jardin, Paris|10 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

10 Comments

  1. […] Les gazons le long des jardins réservés de part et d’autre du grand bassin rond, ont une pente tellement forte que les jardiniers devaient couper la sécurité de la tondeuse, ce qui représentait un danger. Ces chèvres, de la race dite « des fossés », qui a bien failli disparaître (elle ne compte plus que 700 spécimens dans le monde), participent donc sans le savoir à l’amélioration des conditions de travail ! Elles sont mises à disposition par une entreprise, chargée de l’entretien des jardins voisins du Louvre, tant qu’il restera de l’herbe à paître, certainement jusqu’à l’automne si la météo se maintient. Source : Paris Côté Jardin […]

  2. jpp le jardinier 18 juillet 2012 at 12 h 38 min

    On trouve tout dans mes vidéos , donc vous en avez une sur Tema la vache.
    Il y est raconté comment les moutons vous nettoient une terrain sans toucher à la bordure de buis même enfouie dans la verdure. Plus intelligent qu’une débrousailleuse , hein !

  3. SHARON HOBBY 18 juillet 2012 at 8 h 52 min

    initiative géniale, voir Tema la vache, une association qui propose la tontes des terrains pentus, c’est des copains et ils sont très sympas…

  4. Alain of Paris 17 juillet 2012 at 23 h 29 min

    La location existe : https://www.e-loue.com/location/jardinage/outils-a-moteur/tondeuse-autonome/chevre-11508/
    Mais je n’ai pas testé et je ne sais pas si la chèvre louée apprécie beaucoup tous ses déplacements entre les différents points à tondre…

  5. Manon 17 juillet 2012 at 19 h 09 min

    J’ai des chèvres de boucherie de race Boer au Québec et elles sont toutes au champ à nettoyer les pentes abruptes et ruisseaux en été, beaucoup moins de travail pour nous à la ferme. Une petite bête, gentille, douce et qui travaille sans relâche. Elles sont belles vos biquettes à fossés.

  6. mamiefanfan 17 juillet 2012 at 13 h 57 min

    belle initiative écologique, pédagogique, et amusante !!! que demander de plus ????? on devrait pouvoir en louer pour tondre nos jardins dont l’herbe est très haute avec toute l’humidité que l’on a!!!! ca aiderait bien !!!!!!!!

  7. josette 17 juillet 2012 at 13 h 39 min

    Voila une info bien sympathique.

  8. navarro 17 juillet 2012 at 10 h 59 min

    et en plus ellles sont belles !

  9. Paule 17 juillet 2012 at 10 h 33 min

    Super ce scoop Alain. Et bien documenté comme toujours ! Ca me fait penser à l’asso Téma La Vache qui milite pour réintroduire l’animal d’élevage en ville…

  10. séverine 17 juillet 2012 at 9 h 18 min

    Alors là; c’est GENIAL !!!!!!! Je vais aller voir les biquettes d’ici la fin de l’été ! Tondeuse 100% écologique ^^ Elles sont belles en plus ! Et pour les petits parisiens qui n’ont jamais vu de chèvres; ça fait d’une pierre deux coups. Merci pour tous ces trésors dénichés aux 4 coins de Paris 🙂

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui