Avec le printemps francilien sec, la pelouse jaunit

/, pelouse et gazon/Avec le printemps francilien sec, la pelouse jaunit

Avec le printemps francilien sec, la pelouse jaunit

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
L’été commence à peine que déjà certaines pelouses en Île-de-France ont pris un aspect grillé peu engageant dans les endroits où des arrosages réguliers et suffisants n’ont pas compensé le déficit des pluies du printemps.

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Le spectacle est impressionnant dans le parc de Bagatelle, même si le gazon devrait reverdir dès que les pluies reviendront. Ce jaunissement déjà très étendu intervient tôt, avant même que l’été et les fortes chaleurs s’installent.

Depuis le début du mois de mai, les conditions anticycloniques prédominent dans le nord-est de la France. Le temps est resté calme et sec dans le bassin parisien. Le manque de pluies le plus important a été relevé dans le sud de l’Île-de-France (déficit de 75% sur Melun). Le temps très ensoleillé des dernières semaines, un vent d’Est continental qui a soufflé très souvent et qui a engendré une faible humidité de l’air associés à des températures supérieures aux normales (+2°C), toutes ces conditions météorologiques ne sont pas favorables à la croissance des végétaux. Le manque d’eau en surface provoque un stress hydrique important. Mais grâce à un automne et à un hiver correctement arrosés, le niveau des nappes phréatiques reste bon aussi bien en Beauce que sur le bassin parisien. (Source : La Chaine Météo, 15 juin 2015)

By |2015-06-21T20:48:44+00:00juin 22nd, 2015|météo et climat, pelouse et gazon|5 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

5 Comments

  1. catherine 23 juin 2015 at 8 h 18 min

    je pense surtout que cette pelouse est dans cet état suite au festival de musique qui a eu lieu fin mai. 20 000 personnes en 2 jours 🙂

  2. Elizabeth 22 juin 2015 at 16 h 06 min

    Au Québec, c’est l’inverse! un mois de juin avec 2 jours de pluie sur trois, c’est marécageux à la campagne, il y a des sinistrés et 3 villes ont battu les niveaux records de pluies. Video pour l’accent 😉
    http://www.meteomedia.com/nouvelles/articles/pluie–trois-villes-passent-a-lhistoire-au-quebec/52591/?ddlMonth=juin&ddlYear=2014

  3. mamiefanfan 22 juin 2015 at 12 h 58 min

    je vois que c’et partout pareil !! il vient de tomber trois gouttes ici, pas de quoi arroser le jardin !!

  4. jpp 22 juin 2015 at 11 h 48 min

    C’est gonflant. Pour arroser Saint-Serge (ou plutôt vaguement mouiller ) il faut deux heures d’une personne seule. Le paillage n’est qu’un solution très partielle (chez nous). Plus le temps de jardiner…

  5. Josette 22 juin 2015 at 10 h 25 min

    Impressionnant, surtout à cette époque de l’année.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui