22 juin 2015 – Paris côté jardin

Archive journalières: 22 juin 2015

Rhapis excelsa ‘Variegata’

Rhapis excelsa 'Variegata', plante d'intérieur à feuillage panaché, Paris 19e (75)
La semaine dernière, j’ai passé trois jours dans le Finistère pour un grand voyage de presse qui m’a permis de découvrir plusieurs beaux jardins et des pépinières du département que je ne connaissais pas ou que par des photos. Au cours de mon périple, je suis passé dans la pépinière « À l’ombre des figuiers », spécialisée dans les plantes rares, souvent exotiques. Une vraie caverne d’Ali Baba où j’ai déniché un rhapis à feuillage panaché.

Rhapis excelsa 'Variegata', plante d'intérieur à feuillage panaché, Paris 19e (75)
Je ne m’attendais pas à trouver cette plante d’intérieur dont je rêvais depuis des années. Le sujet acheté a un feuillage vraiment très panaché, avec des rayures vertes séparées par des rayures crème. La plante est superbe, avec de nombreux rejets.

(suite…)

Avec le printemps francilien sec, la pelouse jaunit

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
L’été commence à peine que déjà certaines pelouses en Île-de-France ont pris un aspect grillé peu engageant dans les endroits où des arrosages réguliers et suffisants n’ont pas compensé le déficit des pluies du printemps.

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Le spectacle est impressionnant dans le parc de Bagatelle, même si le gazon devrait reverdir dès que les pluies reviendront. Ce jaunissement déjà très étendu intervient tôt, avant même que l’été et les fortes chaleurs s’installent.

Depuis le début du mois de mai, les conditions anticycloniques prédominent dans le nord-est de la France. Le temps est resté calme et sec dans le bassin parisien. Le manque de pluies le plus important a été relevé dans le sud de l’Île-de-France (déficit de 75% sur Melun). Le temps très ensoleillé des dernières semaines, un vent d’Est continental qui a soufflé très souvent et qui a engendré une faible humidité de l’air associés à des températures supérieures aux normales (+2°C), toutes ces conditions météorologiques ne sont pas favorables à la croissance des végétaux. Le manque d’eau en surface provoque un stress hydrique important. Mais grâce à un automne et à un hiver correctement arrosés, le niveau des nappes phréatiques reste bon aussi bien en Beauce que sur le bassin parisien. (Source : La Chaine Météo, 15 juin 2015)