Archives de mots clés: pelouse

Uber transforme la place Georges Pompidou en un espace végétalisé géant

Uber transforme la place Georges Pompidou en un espace végétalisé géantÀ l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, Uber transforme la place Georges Pompidou (Paris 4e) en un espace végétalisé géant pour les Parisiens. Du 21 au 23 septembre 2018, 2 km réalisés avec l’option UberGreen, c’est 1m2 de gazon ajouté. Le but étant d’arriver à recouvrir les 2000 m2 de la place.

UberGreen, qu’est-ce que c’est ?

Lancée en juin 2016, UberGreen est une option distincte dans l’application Uber qui permet de commander une course avec un véhicule hybride ou électrique en région parisienne. L’option est disponible avec près de 2 800 véhicules sur l’application et constitue une alternative plus durable et plus propre pour se déplacer – en diminuant l’utilisation de carburant, en améliorant la qualité de l’air et en réduisant l’empreinte carbone de chaque trajet. Pourtant, deux ans après son lancement, 63% des utilisateurs de l’application Uber ne connaissent pas ou que vaguement l’option UberGreen.

Encourager les Parisiens à adopter une mobilité plus durable

Réalisée en collaboration avec l’agence Ubi Bene, cette opération a pour objectif d’améliorer la notoriété de l’option UberGreen et d’encourager les Parisiens à réaliser leurs courses via l’application Uber avec cette option. Les comportements les plus responsables sont souvent ceux qui demandent un effort supplémentaire. Oui, il faut glisser sur la seconde page de l’application Uber pour voir l’option s’afficher. Oui, il y a parfois moins de véhicules disponibles sur l’option UberGreen. Mais oui, ça en vaut la peine.

Alors, pour encourager les Parisiens à adopter plus souvent le réflexe UberGreen et les remercier, Uber a souhaité développer une mécanique positive et créer un espace vert éphémère dans un lieu iconique de la capitale. Du vendredi 21 au dimanche 23 septembre 2018, 1m2 de gazon sera posé sur la place Georges Pompidou tous les 2 km effectués avec l’option UberGreen. L’objectif est de réussir à recouvrir la place avant la fin du week-end pour permettre à tous les Parisiens de profiter de cet espace végétalisé.
(suite…)

Pelouse grillée mais liseron vigoureux et fleuri

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)
Les hautes températures et le temps sec ont vite transformé les pelouses en paillasson jauni, mais les adventices elles font de la résistance comme ces touffes de liseron complètement vertes et couvertes de fleurs.

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)
On pourrait presque se demander si une pelouse entièrement composée de liserons ne serait par préférable… Plus de tonte, pas d’arrosage et des fleurs tout le printemps et l’été. Cette mauvaise herbe redoutée est assez résistante pour supporter un piétinement. Et vous pouvez compter sur ses immenses rhizomes souterrains pour aller chercher l’eau en profondeur.

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)Et si vous arrosez votre pelouse pour tenter de lui redonner un plus bel aspect, ce qui n’est pas gagné par ces fortes chaleurs sèches, les liserons profiteront bien évidemment de l’eau apportée. Ils n’en seront que plus beaux !

Repeindre ou non une pelouse jaunie

Pelouse, photo Zaza Studio / Fotolia
Question posée par Béatrice dont la pelouse a jauni avec l’hiver et à qui on a proposé de la peindre avec une peinture spécial bio.

La peinture de la pelouse, c’est une méthode qui se développe aux États-Unis et notamment en Californie. Quand le vrai gazon dépérit et jaunit, souvent par manque d’eau lors d’une sécheresse prolongée, certains américains « maquillent » tout simplement l’herbe jaunie en pulvérisant dessus une peinture verte. Cela donne un aspect plus proche de celui attendu pour une pelouse, mais ça n’améliore pas l’état du gazon. Et il faut être sûr que la peinture n’a aucune toxicité pour les graminées qui composent le tapis vert, sinon bonjour les dégâts !

Quand la pelouse jaunit en hiver, le plus simple, c’est d’attendre le retour du printemps, d’épandre une fine couche de compost en surface après avoir ratissé les herbes desséchées et jaunies et aéré le sol. Cela devrait suffire pour redonner un coup de fouet aux graminées qui devraient vite reverdir, sans oublier de les arroser si le temps sec se prolonge.

Les engrais spécial gazon, riches en azote, ont souvent une action coup de fouet et reverdissante. Mais ils n’améliorent pas le sol dont la structure se dégrade sans apport de matières organiques sous forme d’humus. Privilégiez le compost, sans excès.

Avec le printemps francilien sec, la pelouse jaunit

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
L’été commence à peine que déjà certaines pelouses en Île-de-France ont pris un aspect grillé peu engageant dans les endroits où des arrosages réguliers et suffisants n’ont pas compensé le déficit des pluies du printemps.

Pelouse desséchée dans le parc de Bagatelle, Paris 16e (75)
Le spectacle est impressionnant dans le parc de Bagatelle, même si le gazon devrait reverdir dès que les pluies reviendront. Ce jaunissement déjà très étendu intervient tôt, avant même que l’été et les fortes chaleurs s’installent.

Depuis le début du mois de mai, les conditions anticycloniques prédominent dans le nord-est de la France. Le temps est resté calme et sec dans le bassin parisien. Le manque de pluies le plus important a été relevé dans le sud de l’Île-de-France (déficit de 75% sur Melun). Le temps très ensoleillé des dernières semaines, un vent d’Est continental qui a soufflé très souvent et qui a engendré une faible humidité de l’air associés à des températures supérieures aux normales (+2°C), toutes ces conditions météorologiques ne sont pas favorables à la croissance des végétaux. Le manque d’eau en surface provoque un stress hydrique important. Mais grâce à un automne et à un hiver correctement arrosés, le niveau des nappes phréatiques reste bon aussi bien en Beauce que sur le bassin parisien. (Source : La Chaine Météo, 15 juin 2015)

Pelouse doublement fleurie

La fin de la floraison des cerisiers à fleurs (Prunus) offrent souvent un spectacle charmant avec la multitude de pétales qui tombent et jonchent le sol ou la pelouse. Et quand cette dernière est déjà fleurie par de nombreuses pâquerettes, cela donne une petite scène printanière du plus bel effet.

Jolie pelouse aux primevères (Paris 20e)

Primevères acaules dans une pelouse, rue du Capitaine Tarron, Paris 20e (75)
Une pelouse fleurie, c’est quand même beaucoup plus jolie, surtout au début du printemps quand le gazon n’a pas encore retrouvé toute sa verdeur et vigueur. La preuve en photo avec ce petit coin de pelouse parisienne parsemée d’une multitude de primevères acaules et de quelques jonquilles.

Charmant, tout simplement !
À admirer dans la rue du Capitaine Tarron, près de la place de la porte de Bagnolet (Paris 20e).