Archive journalières: 23 juin 2015

Philodendron ‘Xanadu Hope’ à cultiver dedans et dehors

Philodendron 'Xanadu Hope', Aracée, pépinière À l'ombre des figuiers
Cette variété de philodendron est suffisamment rustique paraît-il pour pouvoir être cultivée à l’extérieur tant que les températures négatives restent faibles. Mais elle peut aussi se comporter comme une plante d’intérieur.

Philodendron 'Xanadu Hope', Aracée, pépinière À l'ombre des figuiers
Ce philodendron
est proposé par la pépinière À l’ombre des figuiers qui le donne rustique jusqu’à des températures de -12 °C (sur de courtes périodes toutefois). Ce qui en ferait une plante d’extérieur rustique dans Paris, surtout avec une exposition abritée.

(suite…)

Les chiffres du marché de la rose en France

Bouquet de roses, fleurs coupéesLa rose est la fleur coupée la plus achetée en France, principalement chez le fleuriste qui est de loin le lieu d’achat préféré des Français.

La rose coupée est nettement la préférée avec 16 millions de bouquets vendus en 2014. Elle est la fleur coupée la plus achetée avec 57 % des dépenses et 48 % des quantités achetées pour un chiffre d’affaires de 306 millions d’euros.

En plante fleurie en pot, le rosier d’intérieur est le 4ème produit le plus acheté.
Il est acheté principalement chez le fleuriste (41 % des dépenses), en grande ou moyenne surface (19 % des dépenses), en jardinerie spécialisée (13 % des dépenses) ou chez le producteur (11 % des dépenses).

Le rosier d’extérieur représente 9 % des dépenses en végétaux d’extérieur.
Les Français en achètent en jardinerie spécialisée (33 % des dépenses), chez le producteur (17 % des dépenses), en vente par correspondance (12 % des dépenses) et en coopérative/libre-service agricole (11 % des dépenses).

Le prix moyen par produit en 2014
Rosier d’intérieur 10,37 €. Bouquet de roses (vendues à la pièce ou en botte déjà préparée) 18,84 €. Rosier d’extérieur 10,95 €.

(Source : Etude TNS Sofres pour Val’hor et FranceAgriMer, données 2014; les résultats sont obtenus à partir d’un panel postal réalisé par TNS Sofres auprès d’un échantillon de 7 000 ménages représentatif de la population française des ménages âgés de 18 ans et plus)

Horticulteurs et pépiniéristes en activité en France métropolitaine en 2014

L’observatoire des données structurelles des entreprises de production de l’horticulture et de la pépinière ornementales de FranceAgriMer réalisé par AND International a recensé fin 2014, 4154 horticulteurs et pépiniéristes en activité en France métropolitaine (hors Corse).

Logo FranceAgriMerCes professionnels représentent :

  • un chiffre d’affaires total de 1,80 milliard d’euros HT, dont 12 % sont réalisés sur des activités autres que l’horticulture et la pépinière (agriculture, commerce de détail, vente de services, dont aménagements paysagers…) ;
  • un chiffre d’affaires « horticole » de 1,57 milliard d’euros HT (ventes de végétaux d’ornement, de plants fruitiers et de plants forestiers), dont 17 % environ sont réalisés en négoce (achat-revente de végétaux en l’état) ;
  • un chiffre d’affaires « production » de 1,31 milliard d’euros HT correspondant aux ventes de végétaux produits sur l’exploitation ;
  • une surface globale en culture de 16 630 hectares, dont 1 768 hectares couverts en serres et tunnels et 2 049 hectares de plateformes hors sol (conteneurs);
  • 21 224 emplois directs en équivalent temps plein, y compris les chefs d’entreprises, dont 12 400 emplois salariés permanents (58 %).
Entre l’enquête réalisée en 2012 et celle de 2014, le secteur de l’horticulture ornementale et de la pépinière a vu le mouvement de concentration de ses structures de  production se poursuivre avec la disparition de près de 8 % des entreprises, soit un taux moyen de l’ordre de 3,9 % par an. Ce rythme est légèrement supérieur à celui constaté avant 2012 (-3,1 % / an).
Le chiffre d’affaires horticole moyen par entreprise progresse de l’ordre de 1,9 % par an, tandis que les surfaces diminuent de 3,9 % en rythme annuel, traduisant une augmentation générale de la productivité.
Moins de jeunes plants, plus de vivaces, d’aromatiques et de plants maraîchers
La gamme commercialisée par les producteurs français reste relativement diversifiée. Les ventes de plantes en pots et à massifs représentent de l’ordre de 40 % du chiffre d’affaires total en ventes de végétaux (y compris négoce) à l’échelle nationale, de vant les végétaux de pépinières qui pèsent pour un tiers de la valeur commercialisée. Les ventes de fleurs coupées suivent la tendance baissière engagée depuis de nombreuses années. Elles perdent près de 8 % en deux ans.

(Source : Observatoire des données structurelles des entreprises de production de l’horticulture et de la pépinière ornementales, synthèse France par FranceAgriMer – édition février 2015)