Archive journalières: 26 juin 2012

Printemps frais et été en retard, le bonheur pour les pensées

Pensée, Paris 20e (75)

La fraicheur printanière et estivale prolonge la floraison des pensées, superbes en ce début d’été qui ne mérite décidément pas encore son nom.

J’aime bien les pensées et cette Cats aux frimousses moustachues est plutôt fort sympathique, mais ras le bol de la fraicheur et de la pluie !

Millepertuis arbustif, un rayon de soleil malgré la pluie

Fleur de millepertuis arbustif avec des gouttes d'eau de pluie, Paris 20e (75)

Malgré le printemps pourri et ce début d’été maussade, les floraisons se poursuivent dans les parcs et les jardins. Le vrai soleil s’étant inscrit aux abonnés absents depuis quelques semaines, tout ce qui peut nous le rappeler ou l’évoquer est le bienvenu. Comme cette fleur jaune vif de millepertuis arbustif (Hypericum Hidcote), pourtant bien douchée.

Rue des vignes sans les vignes

Rue des Vignes, Paris 16e (75)

Jadis, le village de Passy situé à flanc de coteau en bord de Seine avait un vignoble. Aujourd’hui, devenu un quartier huppé de Paris, il ne reste qu’une rue qui témoigne de l’ancien passé viticole de cette partie du 16e arrondissement de Paris.

Il n’y a plus de vignoble, mais dans les parcs et jardins nombreux dans cet arrondissement, vous rencontrez parfois une vigne à raisin de table ou simplement ornementale. Et le Musée du Vin vous attend pas très loin, dans la rue des Eaux, au niveau du 5, square Charles Dickens.

Quelques brins de cymbalaires et le bouquet revit !

Bouquet de fleurs artificielles recouvert de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Image follement nostalgique et poétique captée dimanche dernier dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) avant que la pluie ne m’en chasse. Un vieux bouquet de fleurs artificielles aux couleurs passées, depuis longtemps déposé et peut-être oublié sur une tombe pour être subtilement envahi, paré, orné des fines tiges de cymbalaires. Coup de chapeau à Dame Nature qui a joué les fleuristes en créant cette composition délicate.

Fleur artificielle entourée de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Encore une belle composition de Dame Nature faisant la part belle aux cymbalaires, charmantes petites plantes tapissantes, retombantes ou traçantes qui forment de magnifiques festons fleuris.

Bouquet de fleurs artificielles envahi de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Quand les travaux auront enfin cessé (ce n’est pas pour demain) sur la façade de mon immeuble, je vais essayer d’acclimater quelques jeunes pieds de ces « Ruines-de-Rome » que l’on trouve parfois chez certains pépiniéristes qui proposent aussi la variété à fleurs blanches. J’ai repéré aussi des semis de linaires sauvages qui me tentent beaucoup… Mais encore quelques semaines à attendre, le ravalement est loin d’être terminé…

Pensée et cheminée, pourquoi pas ?

Graffiti sur une cheminée dans Paris

Il y a les brèves de comptoir et désormais les maximes sur cheminées… Après tout, pensée et cheminée, cela rime non ? Le « penseur » avait un bon sens de l’équilibre pour aller inscrire sa phrase sur cette cheminée haut perchée visible depuis le métro aérien (ligne 6).

Mais l’endroit était finalement très bien choisi. Visibilité assurée auprès de milliers de parisiens prenant le métro chaque jour.