Archive journalières: 3 juin 2012

Muséum national d’Histoire naturelle : Un chercheur, un livre, le 4 juin 2012 rendez-vous spécial oiseaux

Un chercheur, un livre au Muséum National d'Histoire Naturelle / 100 oiseaux des parcs et des jardins

Lundi 4 juin 2012 à 18h, Frédéric Jiguet, écologue du Muséum national d’Histoire naturelle, présente son livre 100 oiseaux des parcs et des jardins. Présentation suivie d’une séance de dédicaces.

Dans le cadre du centenaire de la Ligue pour la Protection pour les Oiseaux, cet ouvrage permet d’apporter des réponses à tous les curieux d’ornithologie et de participer au programme de sciences participatives Vigie-Nature qui invite à dénombrer les oiseaux dans les jardins sur le site Internet Oiseaux des jardins.

Informations pratiques
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Accueil du public dès 17h30.
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution,
36, rue Geoffroy Saint Hilaire, 75005 Paris.

Exposition « Lever de rideau » dans les jardins du Grand Trianon à Versailles (Yvelines)

Exposition Lever de rideau, Lire au jardin 2012, jardin du Grand Trianon, Domaine de Versailles

L’architecte Gilles Ebersolt, inventeur du célèbre radeau des cimes, et le photographe Yann Monel, spécialiste de la photo de jardin, subliment la taille des arbres en rideaux par l’exposition sur les tilleuls du Grand Trianon d’une gigantesque photographie de 6 m x 1,5 m d’un arbre remarquable du Domaine.

Exposition Lever de rideau, Lire au jardin 2012, jardin du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Une exposition mécénée par SEM Espaces verts et parrainée par le botaniste Francis Hallé.

Exposition Lever de rideau, Lire au jardin 2012, jardin du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Cette installation est encore visible aujourd’hui en même temps que le salon Lire au Jardin 2012. Allez, hop ! Direction le Grand Trianon sans plus tarder !

Une balançoire pour les anges au Grand Trianon (Versailles, Yvelines)

Une balançoire pour les anges, salon Lire au jardin 2012, château du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Vous pouvez découvrir cette balançoire réservée aux anges en vous promenant dans les jardins du Grand Trianon à Versailles (Yvelines). Cette installation trône au milieu du salon Lire au Jardin 2012 que vous pouvez encore visiter aujourd’hui dimanche 3 juin 2012.

Une balançoire pour les anges, salon Lire au jardin 2012, château du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Une balançoire pour les anges, salon Lire au jardin 2012, château du Grand Trianon, Domaine de Versailles

Un superbe nid fleuri. Ils en ont de la chance, les anges !

Un bel exemple de pied d’arbre bien fleuri

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Avec un tel tapis de fleurs, plus de crottes de chien, de mauvaises herbes et peut-être moins de déchets de toutes sortes. Ce petit massif de valérianes des jardins à fleurs blanches est du plus bel effet au pied de ce platane installé en bord de Seine dans le 16ème arrondissement de Paris.

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Valériane des jardins à fleurs blanches (Centranthus ruber 'Albus') au pied d'un platane en bord de Seine, Paris 16e (75)

Le blanc, c’est élégant. Cela va avec tout…
Et ces bouquets de fleurs font le régal des abeilles et autres insectes pollinisateurs.
Fleurs faciles, sans soucis !

Un contre-projet pour l’extension du stade Roland-Garros

En novembre 2011, une convention d’occupation du domaine public pour l’exploitation du nouveau stade de Roland-Garros a été signée entre la Ville de Paris et la FFT. Ce projet prévoit d’empiéter gravement sur le jardin des Serres d’Auteuil. Or, l’ensemble constitué par les serres d’Auteuil, est triplement protégé et reconnu en raison de son intérêt exceptionnel. Les associations nationales de sauvegarde du patrimoine, la SPPEF et les VMF, Reconnues d’Utilité Publique et agrées se font les porte-parole de la contestation pour défendre ce précieux patrimoine en danger. Soucieuses de l’avenir du tournoi dans le respect de notre environnement, les associations présentent aujourd’hui un contre-projet pour l’extension de Roland Garros.

Le jardin des Serres d'Auteuil, Paris 16e (75)

À quelques jours du lancement de l’édition 2012 du tournoi de tennis de Roland-Garros et à la veille du dépôt de permis de démolition, deux associations nationales – Vieilles Maisons Françaises (VMF) et la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF) – se sont positionnées en fer de lance de la contestation pour défendre ce patrimoine plus que jamais en danger. Elles ont organisé le jeudi 31 mai 2012, à 11h30, une conférence de presse à la Bibliothèque Marmottan de Boulogne pour exposer leurs positions. En effet, plus loin qu’une simple opposition, elles souhaitent exposer leurs propositions sous la forme d’un contre-projet.

Pourquoi un contre projet ?

  • Pour préserver l’intégrité des serres d’Auteuil
  • Pour proposer au tournoi de Roland Garros un espace nouveau équivalent et un meilleur confort pour les spectateurs
  • Pour améliorer l’environnement du quartier et du stade
  • Pour éviter la destruction d’équipements parfois récents
  • Pour mieux gérer les fonds publics
  • Pour rendre possible des extensions ultérieures
  • Pour apaiser les conflits
  • Pour éviter les contentieux et accélérer le processus de modernisation de Roland Garros.

Le projet de la FFT, c’est

  • La destruction :
    • de 2 300 m2 de serres chaudes abritant 5 collections végétales classées, 60 espèces disparues ou en voie de disparition, plus de 10000 plantes
    • de 1 000 m2 de serres techniques construites en 2003
    • d’une vingtaine d’arbres et arbustes, certains rares et quasi centenaires
    • du court n°1 et d’un stade moderne de 3 800 places dessiné en 1980 par l’architecte et tennisman Jean Lovera et Claude Girardet
  • La privatisation de l’avenue Gordon Bennett, desserte indispensable aux Boulonnais.
  • L’annexion des bâtiments de l’Orangerie et du Fleuriste en meulière classés, actuellement dévolus à l’entretien du Jardin, en espaces commerciaux.
  • L’occupation de 80% du Jardin selon la convention signée 2011 – y compris les serres dessinées par Jean-Camille Formigé – ouverts aux 35 000 spectateurs quotidiens pendant les internationaux de Roland Garros.
  • La densification et la construction d’un stade de 4 950 places (1 400 m2) à la place des serres chaudes
  • Le détournement de près d’un quart du Jardin en « zone de montage et démontage » pour l’organisation du Tournoi.

Un contre-projet qui respecte les Serres d’Auteuil et répond aux exigences de la FFT

  • Maintien du court n°1 de 3800 places
  • Couverture partielle de l’A13 pour installer des terrains d’entrainement
  • Réimplantation de la place des Mousquetaires
  • Construction d’un nouveau stade au Fonds des Princes (3000 places)

(suite…)