Archive journalières: 12 juin 2012

L’écume rose du céanothe

Céanothe caduc à fleurs roses, Cap 18, Paris 18e (75)

L’hiver n’a pas abimé ce bel arbuste qui se couvre de gros pompons vaporeux en cette fin de printemps. Une floraison toute aussi délicate que généreuse.

Céanothe caduque à fleurs roses, Cap 18, Paris 18e (75)

Le sujet que j’ai photographié dans Paris non loin de mon lieu de travail n’est bien sûr pas étiqueté. Mais je pense qu’il s’agit d’un Ceanothus pallidus ‘Marie Simon’ compte tenu de la douceur du coloris des panicules de fleurs et du petit développement de l’arbuste.

Le port de ce ceanothe est compact, arrondi, et forme une touffe serrée n’excédant pas 1 mètre d’envergure. Il convient donc aux petits jardins urbains ou aux premiers plans de massifs dans les espaces plus vastes. Les rameaux sont fins et teintés de pourpre. Ils se remarquent davantage en hiver quand le feuillage caduc est tombé.

La fougère cuivrée, superbe au printemps

Fougère cuivrée (Dryopteris erythrosora), Jardin du Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Quand les nouvelles frondes apparaissent au printemps, le nom commun de cette magnifique espèce (Dryopteris erythrosora) n’est pas usurpé, bien au contraire. La couleur cuivrée se repère de loin tant elle est inhabituelle à cette période de l’année dans les parcs et les jardins.

Fougère cuivrée (Dryopteris erythrosora), Jardin du Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

(suite…)

Rose Villa Rosa, création d’André Ève

Rose Villa Rosa, création d'André Ȉve (2002), Jardins d'André Ȉve (Loiret)

Ce n’est plus une nouveauté de notre célèbre créateur de roses, puisque cette variété a été révélée au grand public en 2002. Mais ce rosier grimpant était tellement magnifique dans les jardins d’André Ève la semaine dernière que je me suis empressé de le photographier et maintenant de vous en faire profiter.

Rose Villa Rosa, création d'André Ȉve (2002), Jardins d'André Ȉve (Loiret)

Les grosses fleurs très doubles sont d’un vrai rose soutenu. La générosité de la floraison est impressionnante et ce sur toute la longueur des grandes tiges.

Rose Villa Rosa, création d'André Ȉve (2002), Jardins d'André Ȉve (Loiret)

La rose Villa Rosa (evepi) porte le nom d’un hôtel de charme en Alsace, dans la commune de Trois-Épis. Sa propriétaire s’appelle Anne-Rose et propose des recettes mêlant herbes et roses. André Ève a décidé d’offrir cette rose à une de ses premières clientes. Il est destiné à embellir les façades en les habillant de son feuillage brillant, de ses roses doubles, d’un rose plein de douceur, au parfum fruité.

Les Roses Anciennes Andre ÈVE
Z.A. Morailles, Pithiviers-Le-Vieil,
45300 Pithiviers Cedex.
Tél. : 02 38 30 01 30.

Transparences

Arbre à perruque (Cotinus) au feuillage rouge pourpre dans les jardins du Trocadéro, Paris 16e (75)

Malgré l’absence prolongé de soleil et la grisaille persistante, il est parfois possible de saisir quelques feuillages par transparence, tel celui de ce superbe arbre à perruque, pourpre flamboyant.

En fait, je crois que je préfère la couleur vue par transparence. Avec le printemps qui s’avance, le pourpre des feuilles prend un aspect plus terne, presque triste.