Les achats des Français en végétaux d’intérieur pour la Saint-Valentin 2010

/, plante d'intérieur/Les achats des Français en végétaux d’intérieur pour la Saint-Valentin 2010

Les achats des Français en végétaux d’intérieur pour la Saint-Valentin 2010

Sur 176 millions d’euros dépensés par les Français pour acheter des végétaux d’intérieur en février 2010, 108 millions d’euros l’ont été pour offrir. La part de la Saint-Valentin a représenté 30,6 % de ces achats, soit 33 millions d’euros.

Les achats des Français en végétaux d’intérieur sont mesurés par un panel, réalisé par Tns Sofres, constitué de 10 000 individus qui décrivent leurs achats dans un questionnaire mensuel. Ce panel est cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor.

Qu’achètent les Français pour la Saint-Valentin ?
En % des quantités achetées

Plantes fleuries en pot 15,4%
Compositions florales 6,8%
Coupes ou bacs de plantes 3,9%
Plantes vertes ou grasses 1,5%
Fleurs coupées à la pièce 30,0%
Bottes toutes préparées 41,6%

En % des sommes dépensées
Bottes toutes préparées 30,5%
Plantes fleuries en pot 16,4%
Compositions florales 12,3%
Coupes ou bacs de plantes 3,8%
Plantes vertes ou grasses 1,8%
Fleurs coupées à la pièce 34,1%

Les fleurs coupées à la pièce ont représenté 34,1 % des sommes dépensées pour 30 % des quantités achetées, devant les bottes toutes préparées (30,5 % des sommes dépensées pour 41,6 % des quantités achetées) et les plantes fleuries en pot (16,4 % des sommes dépensées pour 15,4 % des quantités achetées).

À la Saint-Valentin, les roses sont très majoritairement offertes (87,2 % des quantités et 90,5 % des sommes dépensées pour ce qui concerne les fleurs).

Pour la Saint-Valentin, des achats chez le fleuriste
En 2010, comme lors des années précédentes, les fleuristes demeurent le lieu privilégié des achats de fleurs ou de plantes pour la Saint-Valentin avec 61,3 % des volumes et 74,8 % des dépenses. Viennent ensuite les GMS avec 18 % des volumes et 9,1 % des dépenses et les achats sur les marchés avec 10,8 % des volumes et 6,4 % des dépenses.

(Source : Tns Sofres, élaboration FranceAgriMer)

By |2011-02-10T21:37:44+00:00février 11th, 2011|études et statistiques, plante d'intérieur|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Plantine 12 février 2011 at 9 h 30 min

    Personnellement, je me rassure en me disant que ça m’aurait coûté beaucoup plus cher si pendant ce temps là j’avais acheté des vêtements ou chaussures. 😉
    Vu comme ça …

  2. alain of paris 11 février 2011 at 23 h 16 min

    Heureusement, mes achats étaient à petits prix. Mais à force, les petits prix font les grosses dépenses, en effet 🙂

  3. Plantine 11 février 2011 at 9 h 38 min

    Ça, c’est une affaire juteuse pour les professionnels de la fleur !
    Je vois que tu as contribué largement à faire grimper les chiffres des statistiques ! 🙂

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.