Un week-end spécial jardins en Essonne

Logo Essonne Le Département

Dans le cadre du week-end européen spécial « Rendez-vous aux jardins », le Département de l’Essonne propose aux Essonniens et Franciliens deux temps forts culturels le samedi 2 juin avec l’inauguration du Jeu de l’Oie, une fabrique du XVIIIe siècle au Domaine départemental de Chamarande et le vernissage de l’exposition « La vie actuelle des ruines », au Domaine départemental de Méréville, dont le parc fut dessiné par l’architecte François-Joseph Bélanger et sublimé par le peintre Hubert Robert.

Classé au titre des Monuments Historiques et labellisé Jardin remarquable en 2005, le Domaine départemental de Chamarande offre des ambiances paysagères très variées. Patrimoine d’exception, le Jeu de l’oie du Domaine de Chamarande compte parmi les trois jeux de l’oie monumentaux créés en France à l’époque de Louis XV. Aujourd’hui restauré, ce joyau de l’art des jardins offre une nouvelle séquence de découverte du parc et s’inscrit dans un vaste projet de valorisation du Domaine.

Parc remarquable et emblématique des jardins anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle, l’aménagement du Domaine de Méréville fut conçu par François-Joseph Bélanger puis Hubert Robert pour le compte du Marquis de Laborde, grand amateur de jardins. Composé comme un tableau, articulé autour de scènes que l’on découvre au fil de promenades, il est un hommage à une nature idéalisée et magnifiée, et à la vie d’un homme au destin hors du commun. À travers une série de photographies, l’artiste Catherine Pachowski propose de découvrir les paysages semés de ruines et de structures pittoresques issus de l’imagination d’Hubert Robert.

L’inauguration aura lieu le samedi 2 juin 2018, à 16h30 au Domaine départemental de Chamarande, 38 rue du Commandant Arnoux, 91730 Chamarande.
Le vernissage de l’exposition aura lieu le samedi 2 juin 2018, à 18h30 au Domaine départemental de Méréville rue Voltaire, à Méréville.

Commentaire (1)

  1. jpp

    Il faut absolument voir Méréville en cours d’un r&aménagement très intelligent. On y sens vibrer les jardins paysagers du XVIIIème siècle, contrairement au pauvre aspect qu’offre en ce moment Ermenonville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.