Fête des plantes « Plantes Plaisirs Passions » les 5 et 6 mai 2018

Affiche de la fête des plantes Plantes Plaisirs Passions, château de la Roche Guyon, Val d'Oise, mai 2018
Plantes Plaisirs Passions, la fête des plantes et de l’art de vivre au jardin, se déroulera dans le château de La Roche-Guyon (Val d’Oise) le week-end des 5 et 6 mai 2018. Le thème de cette nouvelle édition sera les vertus cachées des plantes.

À une heure de Paris dans l’unique plus beaux villages de France d’Île-de-France, au cœur du Parc naturel régional du Vexin français, le château de La Roche-Guyon et son domaine paysager sont, depuis une vingtaine d’années, le cadre pittoresque de l’une des plus importantes fêtes des plantes franciliennes : Plantes Plaisirs Passions. Ce premier week-end de mai 2018, Daphné Charles, jardinière-paysagiste et chef d’orchestre de Plantes Plaisirs Passions, invite les pépiniéristes-producteurs, les botanistes, les associations ainsi que le public à s’intéresser aux vertus cachées des plantes.

Plantes Plaisirs Passions, château de la Roche-Guyon, Val d'Oise, photo Armand Berteigne
Les vertus cachées des plantes
Pépiniéristes, producteurs de plantes aromatiques, herboristes, botanistes et aromacologues s’intéresseront aux bienfaits des plantes de nos jardins, potagers et forêts : vivaces (pivoine, rose, violette, cassis, lilas, persil…), annuelles (souci, ), feuillus (chêne, érable…), conifères (pin, épicéa, mélèze…). Ainsi, leurs racines, rhizomes, sèves, tiges, écorces, feuilles, bourgeons, fruits, pétales, étamines ou graines peuvent, selon les techniques mises en œuvre, renforcer nos défenses immunitaires, soigner les petits maux, embellir la chevelure ou la peau, parfumer notre maison et notre corps, protéger les végétaux d’attaques de nuisibles, etc. Quels sont les végétaux qui soignent ? Comment les récolter ? Peut-on associer certains végétaux pour une meilleure efficacité ? Comment les transformer pour accéder à leurs bienfaits ? Quels maux peuvent être soignés par les plantes ?

Pour faire la lumière sur ces questions et sur les vertus cachées des végétaux, des mini-conférences itinérantes sur les stands des pépiniéristes seront données par le paysan-herboriste Thierry Thévenin de l’association Herbes de vie et par son associé Vincent Bourdon de l’association Graine de vie, tous deux membres du syndicat SIMPLES
de producteurs-cueilleurs de plantes de montagnes. Des ateliers sont proposés, notamment par Emmanuelle Bouffé, jardinière et paysagiste, en charge de la supervision du Potager-fruitier du château de La Roche-Guyon. Elle conduira une balade-découverte pour cueillir et collecter les plantes du jardin (certifiées AB) qui se terminera par une dégustation de tisanes et thés maison. Pour répondre à toute autre questions sur les plantes et le jardinage, des experts seront présents : Claude Bureaux, chroniqueur Jardin sur France Info et administrateur de la Société Nationale d’Horticulture de France, Alain Delavie, directeur des rédactions de Rustica et expert jardin pour différentes radios, Antoine Quenardel, paysagiste, en charge de la supervision du Potager-fruitier du château de La Roche-Guyon, Emmanuelle Bouffé, jardinière et paysagiste, en charge de la supervision du Potager-fruitier du château de La Roche-Guyon et Victor Renaud, agronome. Des rencontres avec des auteurs sont également prévues. Marc Jeanson, botaniste et responsable de l’Herbier National au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, auteur avec Stéphane Marie et Dany Sautot de L’Herbier de Gherardo Cibo (Chêne) dédicaceront cet ouvrage. Et comme chaque année, une bourse aux plantes sera organisée.

Plantes Plaisirs Passions, château de la Roche-Guyon, Val d'Oise, photo Armand BerteigneDes conférences

  • Les vertus cachées des plantes de nos jardins, mini-conférences itinérantes par Thierry Thévenin et Vincent Bourdon, paysans-herboristes
    Sur les stands des pépiniéristes, les vertus cachées des plantes de nos jardins seront dévoilées par le paysan-herboriste Thierry Thevenin et son associé Vincent Bourdon (Graine de vie), tous deux membres du syndicat SIMPLES de producteurs-cueilleurs de plantes de montagnes. Samedi et dimanche de 11h à 12h30 et de 16h30 à 18h.
  • L’œuvre du paysagiste Pascal Cribier : ses jardins racontés par les plantes, conférences de Marc Jeanson, botaniste responsable de l’herbier national au Muséum d’histoire naturelle
    Au cours de cette conférence, Marc Jeanson détaillera la pluralité et la complexité des jardins et espaces créés à travers le monde par Pascal Cribier. Samedi à 16h30, dimanche à 16h, durée : 30 mn. Salle Blazy, dans les Écuries.
  • Mon bestiaire amoureux, lectures des textes de Françoise Dax-Boyer par Yves Chevallier
    Ce bestiaire amoureux est composé de proses et poésies mêlées, où l’auteur exprime son étrange passion pour les animaux. S’inscrivant dans la tradition de Colette, elle nous conte ses histoires en des pages où l’émotion et le fantastique le disputent à la drôlerie et parfois même à la cocasserie. Samedi à 14h, dimanche à 15h, durée : 45 mn. Salle Blazy, dans les Écuries.

Des ateliers pour les enfants seuls ou en famille

  • Herbier de plantes vertueuses
    Les enfants pourront dans le cadre d’une promenade au potager créer un petit herbier de ces plantes vertueuses. Samedi et dimanche à 15h et 17h, durée 1h, jauge limitée à 20 enfants. Rendez-vous au stand de la boutique du château.
  • Ateliers manuels du Club Innerwheels
    Les membres du Club Innerwheels proposeront diverses activités manuelles pour les enfants. Ils pourront fabriquer des bracelets et des instruments de musique, mais aussi écouter des lectures d’histoires. La participation à ces ateliers est de 2€ par enfant. L’intégralité de cette somme sera reversée à l’hôpital pour enfants polyhandicapés de La Roche-Guyon. Samedi et dimance de 10h à 19h. Stand du Club Innerwheels.
  • Atelier rempotage
    Les enfants pourront participer à une activité de rempotage et décorer leurs pots. Samedi et dimanche de 10h à 19h. Stand du Crédit Agricole.

Des ateliers pour les adultes

  • Des plantes au secours des personnes
    Emmanuelle Bouffé, jardinière paysagiste conseil pour le Potager-fruitier de La Roche-Guyon, conduira une balade-découverte pour cueillir et collecter les plantes du jardin. Elle se terminera par une dégustation de tisanes et thés maison. Samedi et dimanche, à 15h, durée : 1h. Rendez-vous au stand de la boutique du château.
    La permaculture, atelier-conférence par l’association des Amis de Villarceaux
  • A partir d’une caisse vitrine permettant de montrer les diverses strates d’un potager en lasagne, de divers visuels et de l’exemple du potager créé à Villarceaux, vous découvrirez ce nouveau mode de production agricole durable et économe. Un troc de plantes médicinales est proposé. Samedi et dimanche, de 11h à 12h30 et de 14h à 18h, durée : 20 mn. Stand de l’Association des Amis de Villarceaux.
  • La greffe des arbres fruitiers, par Nicolas Henri, responsable du Verger conservatoire de Saint Clair sur Epte
    Découvrez comment faire soi-même ses arbres fruitiers au lieu de les acheter. Le greffage est incontournable pour multiplier arbres fruitiers et plantes, qui conserveront toutes les caractéristiques génétiques de la plante mère. Bien que délicate à mettre en œuvre, mais passionnante, cette opération chirurgicale a pour mission de reproduire les différents végétaux en unissant deux espèces. Samedi et dimanche à 14h, durée : 20 min. Rendez-vous au stand du Verger conservatoire de Saint Clair sur Epte.

Un patrimoine végétal hérité du siècle des Lumières
Les visiteurs pourront, dans le cadre de visites guidées, découvrir ou redécouvrir le Jardin anglais et le Potager-fruitier du Château labellisé Jardin remarquable. Transmettre aux générations futures ce patrimoine est une volonté de l’Établissement Public de Coopération Culturelle du château de La Roche-Guyon. Des ateliers consacrés à la connaissance
et à la préservation de notre patrimoine végétal seront organisés. Les enfants pourront dans le cadre d’une promenade au potager créer un petit herbier de ces plantes vertueuses.

Visite du Jardin anglais du château de La Roche-Guyon
Il existe au château de La Roche-Guyon des lieux tenus encore secrets ou presque… Accessible exceptionnellement lors des Rendez-vous aux Jardins, des Journées européennes du Patrimoine et de Plantes, Plaisirs, Passions, le Jardin anglais imaginé par la duchesse d’Enville au 18e siècle donne lieu à une visite de plus d’une heure conçue pour les passionnés d’architecture, d’histoire et de l’art des jardins.
Gabriel Wick évoque les promenades de la duchesse d’Enville au château de La Roche-Guyon : « Le jardin anglais et les promenades du château de La Roche-Guyon sont en
France de rares survivances du goût pré-révolutionnaire pour le Sublime (transcendance esthétique du beau). Ce paysage important du 18e siècle fut construit pour servir de cadre pittoresque au château fort du 12e siècle qui domine – à quelque 70 mètres – la demeure des La Rochefoucauld. Le jardin paysager est composé d’une cascade artificielle de 22 mètres de hauteur, de nombreuses grottes incrustées de coquillages, des ruines d’un portail néo-classique et des fondations de plusieurs élégants pavillons de plaisance. Bien qu’il fût laissé à l’abandon pendant de longues années à la fin du 20e siècle, de nombreux vestiges importants demeurent et doivent être conservés. La beauté du site, même dans son état sauvage et naturel, reste une extraordinaire réalisation de la vision pittoresque de ses créateurs. Le parc est un témoignage unique du cercle intellectuel et progressiste qui entourait la duchesse d’Enville et sa famille à la veille de la Révolution. Parmi les membres de ce cercle, on trouvait l’homme d’Etat Turgot, le philosophe Nicolas
de Condorcet, les diplomates américains Benjamin Franklin et Thomas Jefferson, le peintre et créateur de « scènes » paysagistes Hubert Robert et les écrivains et théoriciens des jardins Jean-Marie Morel et l’abbé Delille. Le développement du jardin paysager à La Roche-Guyon subit aussi bien l’influence de cette famille créative que de tous ces hommes d’exception. Aussi un éventuel projet de conservation du site et de sa présentation au public doit-il tenir compte de ce patrimoine intellectuel et artistique sans pareil. Malgré tout, le Jardin anglais de la duchesse d’Enville reste une partie du domaine oubliée, comme renfermée sur ses souvenirs. La volonté de l’Etablissement public du château de La Roche-Guyon est justement de préserver l’esprit sauvage du lieu ».
La visite commentée emprunte un parcours en lacets et des allées de buis teintées de mystères.
Horaires : le samedi et le dimanche à 11 h, 14h30 et 17h.
Durée : 1h30 (bonnes chaussures recommandées). Groupe limité à 25 personnes. Visite gratuite.
Lieu de rendez-vous : dans le bas du jardin anglais, point de départ des visites guidées. Renseignements au stand de la Boutique du château.

Potager du château de la Roche-Guyon, photo Armand BerteigneVisite du Potager-fruitier du Château de La Roche-Guyon
Bien que ses origines remontent au 17e siècle, c’est dans le premier tiers du 18e siècle que le Potager-fruitier, réaménagé par le duc Alexandre de La Rochefoucauld (1690-1762) et sa fille, la duchesse d’Enville (1716-1797), prend toute son importance et gagne en renommée. Alexandre de La Rochefoucauld et sa fille ont eu à coeur de faire de cet espace de plus de 4 hectares, un jardin d’expérimentation et de production. Restauré en 2004, des méthodes de cultures 100% naturelles depuis 2007 ont permis au potager d’obtenir la certification AB (Agriculture Biologique) pour l’ensemble de sa production. Le sol originel du potager a été remplacé, lors des travaux, par une terre agricole venue d’ailleurs, déséquilibrée, chargée en nitrate et malmenée. Les premières récoltes de légumes ont été possibles grâce au jardinage préalable de la terre : le substrat a été amélioré par l’activité des vers de terre et des milliards de jardiniers microscopiques qui habitent le sol. Un suivi scientifique permet de mesurer l’impact des différentes techniques
culturales favorisant la vie souterraine : paillages, engrais verts, compost, BRF (bois raméal fragmenté). Le jardin a été labellisé Jardin remarquable en 2011 par le Ministère de la
Culture. A la fin de la visite, dégustation des produits transformés du potager.
Horaires : le samedi et le dimanche à 11h, 15h et 17h.
Durée : 1h, jauge limitée à 35 personnes. Visite gratuite.
Lieu du rendez-vous : stand de la Boutique du château.

Informations pratiques
24ème édition de Plantes Plaisirs Passions
Samedi 5 mai 2018, de 10h à 19h; dimanche 6 mai 2018, de 10h à 19h. Dernier billet vendu 1 heure avant la fermeture.
Tarif exceptionnel : 7 euros (visite libre du château comprise); gratuit pour les moins de 18 ans.
Parking du Château : gratuit.
Restauration sur place possible.

Château de la Roche-Guyon
1, rue de l’Audience, 95780 La Roche-Guyon.
Informations au tél. : 01 34 79 74 42.

Venir au Château, en voiture
Depuis Paris (compter 1h30 environ), deux trajets possibles :
– Par l’autoroute A15, direction Cergy-Pontoise, puis continuer sur la N14 en direction de Rouen. À hauteur de Magny-en-Vexin, prendre la deuxième sortie « Hodent / Vernon »
puis suivre la direction Vernon et La Roche-Guyon.
– Par l’autoroute A13, direction Rouen. Sortie n° 11 « Mantes-la-Jolie centre ». Suivre la direction Limay. Après avoir traversé la Seine, sortir à « Limay centre ancien » et prendre à gauche en direction de Vétheuil / Dennemont. Passer par Saint-Martin-la-Garenne, Vétheuil, Haute-Isle pour arriver à La Roche- Guyon.

Depuis Rouen, prendre l’autoroute A13 direction Paris. Prendre la sortie « Chauffour », puis suivre la direction Bonnières-centre. Au pont, prendre la direction Bennecourt puis à gauche La Roche-Guyon.

Commentaires (4)

  1. Chasseriau Michèle

    Quel cadre grandiose, le château à l’air magnifique ainsi que le parc!

  2. nanou

    merci pour cette info , je pensais qu’ils avaient fermé la boutique, je garde précieusement les premiers numéros et cherché vainement les numéros suivants . c’est un magazine qui surpasse ts les autres consacrés au jardinage

  3. Josette

    Merci JPP pour cette info.

  4. jpp

    Très beau lieu. En profiter pour s’égarer dans les souterrains du château où vous attend une musique infernale digne de cette ancienne poudrière : pas de soucis on ressort tranquillement.
    Pour ce week -end très chargé Jardizneuf (Jardins partagés du XIXème) sera présent sur la Place Charles Monselet (19ème) pour la fête du quartier Porte des Lilas (Samedi de 15H00 à 18H00).
    Je profite de l’occasion pour saluer la parution d’un nouveau numéro de l’indispensable revue « Jardins » de Marco Martella:
    « Après une pause de deux ans, la revue Jardins reprends sa route.
    Pour continuer à la publier, une maison d’édition a été créée, Les pommes sauvages, qui a vocation à éditer d’autres publications sur le jardin et le paysage.
    L’esprit de la revue n’a pas changé : il s’agit, comme dans les six premiers numéros, d’explorer le jardin et le paysage dans leur dimension poétique, philosophique et existentielle. Dans chaque numéro, artistes, jardiniers, philosophes, historiens,… sont invités à approfondir un thème. Chaque voix qui interroge le jardin, comme l’annonçait le n°1 en 2010, y a sa place, chaque regard aimant qui, sans stériliser son objet, sans prétendre le cerner, fait apparaître son mystère, son genius loci.
    Pour les fidèles, le format de la revue n’a pas changé non plus, si ce n’est que nous avons décidé d’illustrer les articles avec des photographies.
    Le numéro qui vient de paraître est consacré au « chemin » : allées, sentiers, berceaux, escaliers, parcours labyrinthiques ou linéaires, ombragés ou ensoleillés, éléments toujours centraux dans la composition du jardin et dans la trame d’un paysage, porteurs de récits toujours inédits car sans cesse renouvelés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.