Réséda sauvage, fleur de Paris

Réséda sauvage, fleur de Paris

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)
Le réséda pousse à l’état sauvage dans Paris et la région parisienne. En passant dans la rue des Ardennes (Paris 19e), le long de la Petite Ceinture, j’ai photographié ces beaux pieds couverts d’épis de fleurs. Spectacle sympathique qui montre combien la nature peut bien faire les choses, même dans une grande ville…

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)
L’emplacement est propice certainement car les pieds de réséda ont une belle ampleur et hauteur. Terre riche et bien arrosée pour cette plante sauvage qui forme un joli buisson contre le grillage.

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)Dans les friches, c’est surtout le réséda bâtard ou faux réséda (Reseda lutea) qui prospère. Les fleurs de celui photographié me semble vraiment très blanches. Est-ce l’oeuvre d’un semeur amoureux du parfum du réséda odorant ?

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)
Les grands épis de fleurs sont vraiment très élégants.

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)Bel ensemble, n’est-ce pas ?

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)
La clôture protège ce beau pied de réséda qui va pouvoir continuer à fleurir et surtout donner plein de graines. Celles-ci pourront se ressemer aux alentours pour de belles floraisons l’année prochaine.

Réséda (Reseda), plante sauvage, adventice, mauvaise herbe, Paris 19e (75)

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. Chasseriau Michèle 26 mai 2018 at 1 h 07 min

    C’est vrai que ça fait plaisir de voir ces fleurs pousser à l’état sauvage et être aussi belles! Que la nature fait bien les choses!

  2. mamiefanfan 25 mai 2018 at 11 h 16 min

    cela fait plaisir de voir que la nature sauvage est plus forte que l’urbanisation !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui