Archive journalières: 29 avril 2014

Noé Conservation vous aide à inviter la biodiversité dans votre jardin

Affiche opération "Ce printemps, j'accueille la biodiversité", Noé Conservation
L’Assemblée Nationale a récemment adopté la loi Labbé. Signataire de l’accord cadre du plan Écophyto 2018, Noé Conservation invite dès ce printemps tous les jardiniers de France à adopter progressivement 10 gestes simples pour accueillir la biodiversité et privilégier les méthodes alternatives aux pesticides.

Chaque semaine jusqu’au 30 juin 2014, Noé Conservation donne rendez-vous aux jardiniers pour découvrir un geste de la Charte Jardins de Noé. Ce printemps, sautez le pas et jardinez plus nature grâce à la Charte que Noé vous propose ! Adoptez 10 gestes simples au fil des saisons selon vos envies et faites de votre jardin un Jardin de Noé plein de vie !

Flâneries dans le transat, apéros ensoleillés sur la terrasse, pieds nus dans l’herbe qui chatouille, pique-niques à l’ombre des feuillages, cache-­cache avec les enfants : le temps des plaisirs simples est arrivé ! On profite du jardin en prenant soin de soi. Mais dans cette pièce à vivre que vous adorez, prenez-vous aussi soin de la nature ? Observez-vous des papillons qui virevoltent de fleurs en fleurs ? Des coccinelles qui se
baladent sur les orties et se régalent de pucerons ? Des oiseaux qui se font la cour de branche en branche et construisent leur nid de brindilles ? Un hérisson pointe-t-­il son nez au crépuscule pour grignoter quelques
escargots ? Saviez-vous que votre jardin pourrait vous conter mille et une histoires de la sorte ? Et les enfants en raffolent ! Alors si vous l’écoutiez ?

Comme Sylvie, jardinière du réseau Jardins de Noé, mettez par exemple une prairie fleurie en place pour favoriser les pollinisateurs sauvages.
« Les premières années, nous passions la tondeuse sur nos prairies pour « faire propre »; mais nous avons observé la présence d’une ou deux orchidées sauvages. Au départ nous pensions juste les préserver en évitant de les tondre. Après quelques années nous nous sommes rendus compte que ce n’était plus possible de toutes les contourner lors de la tonte, tant elles s’étaient multipliées. Aujourd’hui, la flore diversifiée de nos prairies attire de plus en plus d’insectes, de papillons et de petits animaux de toutes sortes. Quel plaisir en été de flâner au milieu de toute cette nature préservée et de voir voler et butiner tout ce petit monde. »

Faites de votre jardin, un jardin de Noé en toute simplicité !
Grand ou petit, en ville ou à la campagne, votre coin de verdure peut accueillir la biodiversité. Conviez-­la et partagez votre expérience en rejoignant gratuitement le réseau des jardiniers de Noé. (suite…)

Exposition « Regards sur les jardins » du 30 avril au 17 mai 2014

Exposition "Regards sur les jardins", Thomas Dupaigne
Après sa grande exposition dans l’orangerie et le potager de la propriété Caillebotte à Yerres (91) en septembre 2013, le photographe Thomas Dupaigne présentera dans le grand hall et sur un mur de 21m du bâtiment Coeur de Ville à Vincennes, 7 photos panoramiques, format 90 x 270cm, de jardins qu’il aime tout particulièrement.

Photos prises avec un Fuji GX617, appareil argentique diapositives 6x17cm, puis scannées avec un Imacon X5.
Chaque photo de l’exposition étant présentée en triptyque.
Photos tirées sur toile Epson Premium Canvas Satin, 350gr/m2, avec un traceur Epson Stylus Pro 7900, et montées sur châssis de 90 x 90cm. Laboratoire Self Color.
Édition de chaque photo limitée à 10 exemplaires, certifiée par ARTtrust.

« Regards sur les jardins » du 30 avril au 17 mai 2014
Bâtiment Cœur de Ville (grand bâtiment moderne en face de la mairie), 98 rue de Fontenay, 94300 Vincennes.
Métro : ligne 1, station Château de Vincennes
RER : ligne A, station Vincennes.
Bus : lignes 46, 56, 112, 114, 115, 118, 124, 210, 215, 318 ou 325.

Du lundi au samedi de 8h30 à 19h.
Entrée libre.
Le vernissage aura lieu le mercredi 30 avril 2014, de 18h à 22h.

La lune rousse commence

Lune, photo Ig0rZh / Fotolia.com
La lune sera nouvelle aujourd’hui 29 avril 2014 à 8h16m. Cette nouvelle lunaison qui commence après Pâques correspond à la lune rousse qui se terminera le 27 mai prochain.

Cette lunaison redoutée par des générations d’agriculteurs et de jardiniers correspond à une période de l’année pendant laquelle les variations de températures entre le jour et la nuit peuvent être rapides et très importantes, avec parfois les dernières gelées aux conséquences catastrophiques sur la végétation naissante. La lune n’y est pour rien, mais quand le ciel est bien clair et dégagé, on la voit plus facilement briller et sa lumière est devenue suspecte tant que les scientifiques n’ont pas expliqué ce qui grillait le feuillage des végétaux. Voici ce qu’écrivait François Arago en 1856 :
« Dans les nuits des mois d’avril et mai, la température de l’atmosphère n’est souvent que de 4, de 5 ou de 6 degrés centigrades au-dessus de zéro. Quand cela arrive, la température des plantes exposées à la lumière de la Lune, c’est à dire à un ciel serein, peuvent geler nonobstant l’indication du thermomètre. Si la Lune, au contraire, ne brille pas, si le ciel est couvert, la température des plantes ne descend pas au-dessous de celle de l’atmosphère, il n’y aura pas de gelée, à moins que le thermomètre n’ait marqué zéro. Il est donc vrai, comme les jardiniers le prétendent, qu’avec des circonstances thermométriques toutes pareilles, une plante pourra être gelée ou ne l’être pas, suivant que la Lune sera visible ou cachée par les nuages ; s’ils se trompent, c’est seulement dans les conclusions : c’est en attribuant l’effet à la lumière de l’astre. La lumière lunaire n’est ici que l’indice d’une atmosphère sereine ; c’est par suite de la pureté du ciel que la congélation nocturne des plantes s’opère ; la Lune n’y contribue aucunement ; qu’elle soit couchée ou sur l’horizon, le phénomène a également lieu. L’observation des jardiniers était incomplète, c’est à tort qu’on la supposait fausse. »
Astronomie Populaire – LIVRE XXI – CHAPITRE XXXII, Gide et J. Baudry, Éditeurs – Paris 1856

Donc pas de panique, mais de la vigilance, une petite gelée est vite arrivée, surtout quand le ciel se dégage en fin de journée…