Archive journalières: 23 avril 2014

La floraison des sceaux de Salomon géants

Polygonatum 'Weihenstephan' en pleine floraison sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Je l’attends chaque année avec impatience et c’est toujours un grand plaisir quand les petites clochettes pointent, grossissent et finissent par s’ouvrir le long des grandes hampes arquées.

Je en suis pas le seul à profiter de cette floraison car les bourdons et les abeilles y viennent butiner en nombre. Et malheureusement, les pigeons ramiers apprécient beaucoup les boutons floraux qu’ils viennent arracher quand je ne suis pas là pour les chasser.

Polygonatum 'Weihenstephan' en pleine floraison sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)

L’année prochaine, la jardinière devrait être remplie par ces sceaux de Salomon géants qui gagnent de plus en plus en étendant leurs rhizomes souterrains. J’ai déjà déplacé un nandina qui était étouffé. Et d’ailleurs, je me suis aperçu que deux pousses de sceau de Salomon sont apparues au pied de l’arbuste transplanté. J’ai du emporter des fragments de rhizomes sans m’en apercevoir et les voici repartis et même bien fleuris dans une autre jardinière.

(suite…)

Le réveil du Begonia grandis ssp. evansiana

Jeunes feuilles d'un pied de Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Toujours assez tardif et parmi les dernières plantes à repartir sur mon balcon, mon pied de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ s’est remis à pousser bien avant Pâques cette année, profitant de l’extrême douceur hivernale et du début du printemps.

Mes lis géants ont déjà pris des proportions imposantes, les Pinellias (Pinellia pedatisecta et P. tripartita) sont en fleurs et mon Dahlia merckii a fait une belle touffe de feuillage. Même le Begonia sutherlandii (B. ‘Papaya’) est reparti depuis plusieurs semaines. De toutes mes plantes bulbeuses, Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ reste le plus long à se remettre à pousser, mettant à vif les nerfs du jardinier toujours inquiet.

Mais cette année encore, ce sont les Hibiscus coccineus qui se réveillent les bons derniers. Les premières pousses pointent à peine au ras du sol.

Semis spontanés de renouée ‘Painter’s Palette’

Semis spontanés de Persicaria virginiana 'Painter's Palette' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Aussi prolifique qu’une impatience de Balfour, la renouée ‘Painter’s Palette’ (Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’) se ressème chaque année dans les autres potées et jardinières sur mon balcon. Des semis qui prennent vite les couleurs panachées du pied mère, mais qu’il faut surveiller et arracher sans trop tarder pour éviter que les autres plantes ne soient étouffées.

Je suis toujours étonné de constater que la panachure reste stable par semis. Tous les jeunes plants ont un feuillage panaché, certains un peu plus que d’autres, mais comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, je n’ai pas de plant sans panachure.

Boraras brigittae, petits mais costauds

Groupe de Boraras brigittae dans un nano aquarium, Paris 19e (75)
Après quelques mois d’élevage, mes rasboras moustiques (Boraras brigittae) semblent bien se plaire dans leur nano aquarium où ils nagent en tous sens en quête perpétuelle de nouvelle nourriture. Leur couleur rouge vif permet de les suivre facilement malgré leur très petite taille. J’ai pu enfin faire quelques photos après avoir nettoyé l’aquarium et changé une partie de l’eau.

Groupe de Boraras brigittae dans un nano aquarium, Paris 19e (75) (suite…)