Archive journalières: 8 avril 2014

L’Institut Klorane propose une aventure botanique familiale

Coffret "Graines Généreuses", Institut Klorane

En créant le coffret « Graines Généreuses », l’Institut Klorane met la botanique à la portée de tous, et plus particulièrement des enfants de 7 à 11 ans. Une opportunité ludique et pédagogique de découvrir l’univers des plantes en famille.

A travers la thématique des graines, ce coffret a pour vocation de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux de la protection de la biodiversité végétale.
Éducatif et interactif, il est composé de plusieurs éléments permettant de mettre en pratique ses connaissances sur la botanique :

  • Un livret d’activités pour l’enfant « Graines de vie »,
  • Un sachet de graines de Bleuet à semer,
  • Un jeu collectif « Le grand marathon des graines ».

Jusqu’au 25 mai 2014, rendez vous sur le site de l’Institut Klorane pour participer au jeu concours en répondant à un quizz de 10 questions (dans la limite des stocks disponibles)

Le saviez-vous ?
Depuis 1994, l’Institut Klorane, Fondation d’entreprise des Laboratoires Pierre Fabre, s’engage pour la protection et la valorisation du patrimoine végétal en mettant en place des actions concrètes et innovantes autour de 3 missions : Protéger, Explorer, Éduquer.

122 villes d’Île-de-France sont désormais à « zéro pesticide »

Natureparif vient de publier un état des pratiques des collectivités franciliennes en matière d’utilisation des produits phytosanitaires.

Logo Natureparif
Cet état des pratiques est fourni avec la cartographie de l’objectif « zéro pesticide » développé depuis 2011 par l’Agence régionale de la nature et de la biodiversité en Île-de-France, Natureparif. L’objectif est de valoriser les communes, les intercommunalités et les départements qui se sont engagées dans une démarche d’arrêt total ou partiel de l’usage des pesticides sur les espaces dont ils ont la responsabilité directe ou indirecte.

Au 1er mars 2014, sur les 1281 collectivités que compte l’Ile-de-France, seules 9,5% d’entre elles, soit 122 communes, n’utilisent plus de pesticides sur le territoire dont elles ont la gestion. Pour Liliane Pays, présidente de Natureparif, « ce chiffre reste très faible et préoccupant alors même que la réglementation française rend quasiment impossible l’usage des produits phytosanitaires sur la voie publique ». La règlementation actuelle contraint en effet déjà fortement l’utilisation des pesticides en zones non agricoles (arrêté du 12 septembre 2006 et arrêté du 27 juin 2011) en interdisant l’usage de la plupart de ces produits dangereux à proximité des établissements scolaires ou de santé et en obligeant à des mesures drastiques d’information et d’éviction du public des zones traitées.

À titre d’exemple, rien que sur les cimetières et la voirie, plus de la moitié des collectivités franciliennes utilisent encore des produits chimiques. Or, une voirie traitée au désherbant génère une pollution de l’eau immédiate par ruissellement dès la première pluie. De plus, ces produits très volatiles contaminent aussi l’air des villes. Enfin, l’impact sanitaire est avéré pour les agents et les usagers exposés à ces produits. C’est même le premier risque professionnel, recensé par la MNT dans une étude réalisée en 2012, devant les troubles musculo-squelettiques. Les conséquences sont non seulement sanitaires mais aussi économiques puisque le coût de la dépollution de l’eau potable pour en supprimer les résidus de pesticides est estimé jusqu’à 360 millions d’euros par an en France (source CGDD).

Liliane Pays souligne que « nous sommes donc en présence d’un double enjeu majeur, en terme de santé publique et de protection de l’environnement comme l’ont montrées les récentes publications de l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité. »

Les différentes listes rouges et états de santé de la biodiversité francilienne publiés par Natureparif depuis 2010 alertent sur le rôle important joué par les pesticides – avec la disparition des habitats naturels et leur fragmentation – dans la dégradation de la nature et la disparition quasi définitive de certaines espèces animales et végétales.

Les collectivités peuvent bénéficier de soutiens financiers et techniques spécifiques pour modifier leurs pratiques. Et certaines subventions régionales sont désormais éco-conditionnées à l’objectif zéro pesticide. Ces collectivités engagées dans le changement de pratiques peuvent s’appuyer sur le CNFPT qui soutient les pratiques zérophyto en garantissant une offre de formation harmonisée sur  le  territoire  français, bâtie à partir des retours d’expériences de collectivités engagées de longue date, proposée en contrepartie de la cotisation annuelle des collectivités, embarquant des pédagogies actives développées par ses partenaires, telles que la cartographie participative de la flore spontanée des parcs et rues.

Farm Heroes Saga apporte l’univers de la ferme au coeur de Paris

King, leader mondial des jeux casual sur mobiles, créateurs du phénomène mondial Candy Crush Saga et du nouveau jeu à succès Farm Heroes Saga, est heureux de dévoiler une expérience fermière inédite au plein cœur de Paris. Aujourd’hui 9 avril, les parisiens et franciliens vont être plongés au sein d’une ferme entièrement reproduite dans le but de vivre un véritable et apaisant voyage à la campagne, prouvant que chacun d’entre nous peut être un Héros de la Ferme.

Farm Heroes Saga
Sur place, ils seront invités à participer à de nombreuses animations thématiques autour du jardinage et de la culture de végétaux, tels que l’atelier “Créez votre propre plantation”, inspiré des adorables personnages du jeu et animé par l’expert Antoine Guibourgé qui vous offrira ses conseils et recommandations avisés pour une récolte réussie, ou le stand de sculpture sur végétaux, tenu par Laurent Hartmann, Champion du monde du Dubai Gulfood 2010 (premier salon annuel de nourriture et hôtellerie au monde) et double médaillé d’or (2011/2012). Ils pourront également apprécier quelques parties amusantes de Farm Heroes Saga, jouable sur des tablettes dédiées, sublimer leurs ongles aux couleurs de Farm Heroes Saga au nail bar et prendre des photos délirantes sur le photocall tout en savourant un cocktail bio.

Tout a été pensé pour proposer une expérience délectable, sensitive et visuelle dans le magnifique univers de la ferme. L’impressionnant contraste entre l’architecture parisienne typique de la galerie « Comédie Française » mêlée aux éléments champêtres créeront une atmosphère unique de ferme urbaine de proximité.

Farm Heroes Saga
Chacun est invité à y prendre part gratuitement dès 10h jusqu’à 18h à la galerie « Comédie Française », située au 1, rue de Richelieu, 75001 Paris (Lignes 1 ou 7, station Palais-Royal Musée du Louvre) où ils seront accueilli pour un instant hors du temps et deviendront, l’espace de quelques minutes, des héros de la ferme !