Archive journalières: 10 avril 2014

Le potager en carrés à la française fait son entrée au potager du roi

L’écrivain-jardinier Anne-Marie Nageleisen, conceptrice du potager en carrés à la française, dispensera une formation unique à l’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles (école du potager du roi) tous les mercredi après-midi, du 30 avril au 15 octobre 2014.

Le potager en carrés à la française
Véritable succès, le potager en carrés à la française est une méthode culturale qui a révolutionné la manière de cultiver un potager. À la fois productive, esthétique, écologique, elle permet des récoltes variées, en quantités juste suffisantes. Le potager en carrés à la française s’adapte à nos modes de vie contemporains en étant peu chronophage et moins pénible à entretenir qu’un potager traditionnel.

Pour Véronique Laulier, directrice de la formation continue à l’ENSP : « De plus en plus de citadins nous sollicitent. Ils souhaitent jardiner mais ne disposent que d’espaces réduits pour le faire : balcons ou terrasses. Le potager en carrés à la française mis au point par Anne-Marie Nageleisen correspond parfaitement à ces nouvelles demandes. »

Pour Anne-Marie Nageleisen : « Je suis heureuse et honorée d’avoir été invitée à dispenser cette formation au potager du roi. C’est pour moi la validation d’années d’expérimentations en vue de parfaire une méthode unique au monde, beaucoup copiée, jamais égalée. Ce projet inaugure « l’École du jardinage en carrés » que je développe à présent : la transmission de mes années d’expériences me paraît être un enjeu dans notre société où beaucoup de personnes souhaitent avoir un potager mais sans plus avoir de culture du jardinage. C’est une très belle perspective que celle de contribuer à ce nouvel apprentissage »-. »

Le potager en carrés, Éditions Ulmer
Anne-Marie Nageleisen est l’auteur d’ouvrages de références vendues à plus de 85 000 exemplaires en France.

  • Le potager en carrés, la méthode et ses secrets, Éditions Ulmer, 2009.
  • Le guide pratique du potager en carrés, Éditions Ulmer, 2011.

Guide pratique du potager en carrés, Éditions Ulmer

La formation Le potager en carrés à la française
Durée : 49 h
Calendrier : le 30 avril ; les 7, 14, 21 et 28 mai ; les 4, 11, 18 et 25 juin ; les 10, 17 et 24 septembre ; le 1er et 15 octobre.
14 cours d’une demi-journée d’avril à octobre. Les séances ont lieu tous les mercredis de 13h30 à 17h00.
Droits d’inscription (tarifs applicables pour l’année 2014) : 702 € pour les personnes prises en charge par un organisme, une entreprise, une société, etc. 540 € pour les personnes non prises en charge.

Les stagiaires définiront le projet d’implantation du potager en carrés partagé, qu’ils installeront et entretiendront le temps d’une saison, sur une parcelle au cœur du Grand Carré du Potager du Roi. À travers la définition et la mise en oeuvre de leur projet ils aborderont ainsi, de manière très pratique, tous les aspects de la création et de l’entretien d’un « potager à la française » :

  • Plan du potager en carrés avec répartition et implantation des éléments techniques, préparation du sol et installation des planches de cultures, choix des plantes utiles et d’accompagnement, etc.
  • Organisation du potager en carrés : répartition des cultures dans les carrés, associations et rotations au fil des mois, cultures associées, plantes aromatiques et fleurs comestibles dont plantes à dimensions pédagogiques, etc.
  • Entretien du potager en carrés : gestes du jardinage en carrés, respect des besoins des plantes, maintien des qualités et de la fertilité du sol à travers la réalisation et l’utilisation du compost, des paillages, des engrais verts, etc.
  • Pour la santé du potager, afin de réguler les insectes indésirables et les maladies : accueil et préservation des insectes auxiliaires, préparation et utilisations des traitements naturels, importance de l’humus et de la vie du sol (vers de terre, mychorizes,…), etc.

Les sujets abordés suivront les étapes de la création, les besoins des cultures du potager en carrés partagé.
Les après-midi seront rythmés entre des présentations visuelles et pédagogiques, des ateliers et des mises en pratique dans le potager en carrés du Potager du Roi.
Les ateliers permettront aux stagiaires de réfléchir soit au potager en carrés partagé soit à leur jardin personnel.

Le potager en carrés à la françaisePour plus d’informations http://www.potagerencarres.info

Le programme SaveBuxus

Ces dernières années, les plantations de buis font l’objet d’attaques de plusieurs bioagresseurs émergents, causant d’importants dégâts et leur destruction dans de nombreux sites patrimoniaux et chez les producteurs de buis.

Pyrale du buis, photo  JC Martin
La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) originaire d’Asie orientale ne cesse sa progression et les maladies du dépérissement du buis (Cylindrocladium buxicola, Volutella buxi) sont à l’origine de déclins massifs depuis la fin des années 2000 en France. La combinaison de ces deux problèmes émergents est un cas unique dont les professionnels des espaces verts et producteurs peuvent témoigner de l’extraordinaire virulence, en particulier au cours de l’été passé. Les mesures de gestion actuelles sont souvent insuffisantes pour lutter durablement et le plus écologiquement possible contre ce ravageur et ces pathogènes. Toutefois, certaines solutions biologiques encore peu étudiées constituent de réelles pistes pour lutter efficacement contre ces bioagresseurs.

Dégats sur Buxus sempervirens, photo C. Boyer
L’Astredhor et Plante & Cité coordonnent le programme SaveBuxus qui vise à apporter des solutions concrètes permettant de lutter efficacement contre ces bioagresseurs. Dès 2014, des travaux de recherche appliquée et des expérimentations seront mises en œuvre par les stations expérimentales de l’Astredhor (GIE Fleurs et Plante du Sud-Ouest, Arexhor Seine-Manche, Arexhor Grand-Est, Arexhor Centre), l’Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l’INRA PACA (équipes d’Avignon et du laboratoire Biocontrôle d’Antibes)

L’entreprise Koppert France, leader du biocontrôle en espaces verts est actuellement l’unique partenaire privé du programme au sein de ce consortium. Au vu des nombreuses demandes sur ces thématiques lors des derniers salons professionnels (Paysalia, Salon du végétal…), Koppert positionne le programme SaveBuxus comme un projet prioritaire car unique et novateur.

Parmi les solutions biologiques expérimentées : piégeage phéromonal, agents entomopathogènes et parasitoïdes pour la pyrale du buis ; mesures préventives et prophylaxie, résistance variétale, traitements alternatifs pour les maladies du dépérissement. Les premiers résultats seront diffusés fin 2014.

En 2014, le programme SaveBuxus bénéficie du soutien financier de l’interprofession Val’hor, de l’ONEMA dans le cadre d’Ecophyto et de FranceAgriMer.