Violettes cornues : en pot, en jardinière, en suspension ou dans le jardin, bref partout !

/, plante bisannuelle, potée ou jardinière/Violettes cornues : en pot, en jardinière, en suspension ou dans le jardin, bref partout !

Violettes cornues : en pot, en jardinière, en suspension ou dans le jardin, bref partout !

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Traditionnellement, on les plante en fin d’été ou en automne, comme les autres fleurs bisannuelles à floraison printanière. Mais les jardineries en proposent encore, avec un choix très intéressant. C’est l’occasion de fleurir des coins dégarnis du jardin pendant de longues semaines au printemps.

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Plus florifères que les grosses pensées, les violettes cornues se couvrent d’une multitude de petits papillons dès que les températures s’adoucissent et jusqu’aux premières fortes chaleurs. Même avec une météo capricieuse au printemps, vous êtes assurés d’avoir une profusion de fleurs. Et la floraison peut se prolonger en été si les températures estivales restent fraiches.

J’ai vu un bel arrivage dans la jardinerie Botanic de Suresnes (92) avec des jeunes plants en minimottes vendus dans des barquettes en bois. Vous trouvez un bel assortiment chez Saunier Horticulture, Chemin des Meuniers, Verville, 91640 Fontenay Les Briis, tél. : 01 60 83 89 32 (vente sur place).

By |2013-03-10T22:21:24+00:00mars 11th, 2013|fleur, plante bisannuelle, potée ou jardinière|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. nicole 12 mars 2013 at 7 h 43 min

    j’aime beaucoup ces petites curieuses qui glissent leur minois partout, en semis spontanés et hybridations sauvages !
    quand je les retire des 3 grands pots où elles fleurissent mon hiver, je recase la motte entière dans un coin du potager pas trop sec, et elles continuent à gentiment fleurir pendant 2 ou 3 mois, quelle bonne volonté !

  2. Corinne Delaunois 11 mars 2013 at 16 h 37 min

    Très jolies compositions avec une belle association de couleurs, ça sent le printemps mais qu’est ce qu’il se fait attendre celui là !!!

  3. jpp 11 mars 2013 at 12 h 01 min

    Les viola cornuta réussissent le « test de St-Serge » (ombre+calcaire) là où les pensées donnent des résultats très médiocres en s’étirant pour chercher la lumière. Une série , plantée à peu près cette époque l’an dernier a fleuri jusqu’en hiver.

  4. shuki 11 mars 2013 at 9 h 46 min

    Comme toi j’aime particulièrement les Viola cornuta et je les préfère aux grosses pensées… Très jolies tes photos aux couleurs complémentaires, j’adore… Bonne journée Alain, à plus tard… Shuki

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui