Archives de mots clés: potée fleurie

Trio de coléus, bégonia et impatiens en potée XXL

Potée de coléus 'Henna', bégonia et impatience de Nouvelle-Guinée, Rochefort (17)
Lors de mon séjour à Rochefort (Charente-Maritime) le week-end dernier, j’ai photographié cette énorme potée de coléus, bégonia, impatience de Nouvelle-Guinée et de patate douce d’ornement aux couleurs très automnales.

Potée de coléus 'Henna', bégonia et impatience de Nouvelle-Guinée, Rochefort (17) (suite…)

La fraîcheur bleuit mon petit calament

Calamintha nepeta ssp. nepeta en début d'automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La chute importante des températures qui a accompagné l’arrivée de l’automne a fait fortement bleuir les fleurettes de mes petits calaments (Calamintha nepeta ssp. nepeta).

Calamintha nepeta ssp. nepeta en début d'automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée est toute aussi ravissante et je trouve changement de teinte plutôt agréable. C’est un très beau bleu, plutôt doux.

Calamintha nepeta ssp. nepeta en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Pendant tout l’été, les fleurs n’étaient pas d’un blanc pur, mais un bleu très très pâle qui blanchissait encore sous le soleil estival.

Nuage de fleurs du Calamintha nepeta ssp. nepeta en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Une plante très robuste et rustique, mais météo sensible, ou plutôt thermosensible !

Les alcathéas ont eux aussi subi des modifications de coloris, mais moins accentués. Du rose s’est invité dans le café au lait de ‘Parkallee’ et ‘Parkfrienden’ est devenu plus rose intense. L’automne commence à marquer le balcon, les floraisons se sont ralenties pour certaines plantes, les feuillages commencent à jaunir et sécher pour d’autres… Je vais pouvoir bientôt installer mes dernières acquisitions.

Fin d’été très fleurie pour ma potée de Seemania ‘Evita’

Seemania nematanthodes 'Evita', Gesnériacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)La floraison s’est faite désirée, mais désormais, elle se renouvelle sans cesse et désormais ma potée de Seemania nematanthodes ‘Evita’ est couverte de belles petites clochettes d’un superbe rouge intense qui tranchent avec le feuillage vert bien fourni.

La fraicheur nocturne plus affirmée ne semble pas gêner cette plante exotique cousine du saintpaulia et du gloxinia qui profite des belles journées ensoleillées de cette fin d’été très agréable.

La rentrée fleurie du Thunbergia ‘Tangerine’

Thunbergia alata ' Tangerine' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Depuis que je suis rentré de vacances et que j’ai repris mes arrosages réguliers et copieux, mon pied de Suzanne aux yeux noirs (Thunbergia alata ‘Tangerine’) s’est remis avec pousser avec force et vigueur et très vite une profusion de fleurs bicolores est apparue tout au long des longues tiges feuillées qui forment maintenant un bel écran vert à une des extrémités de mon balcon parisien.

Thunbergia alata ' Tangerine' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les fleurs étoilées se parent d’un bel orange cuivré plus ou moins foncé selon le stade d’épanouissement de chaque fleur et cerclé d’un jaune lumineux. Superbe !

Et ce n’est pas fini…

Festival de couleurs avec un seul pied d’Heliopsis

Heliopsis hybride en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Les fleurs de mon pied d’Heliopsis (Heliopsis helianthoides var. scabra ‘Bleeding Hearts’) changent de couleur au fur et à mesure de leur épanouissement. Et cela finit par donner cet ensemble de teintes chaudes allant du jaune lumineux au brun cuivré, en passant par un orange éclatant. J’adore !

Plus l’été s’avance, plus la floraison est abondante, pour mon plus grand plaisir. Et les fleurs durent longtemps, d’où ce camaïeu de jaune et d’orange qui s’accorde très bien avec le pourpré du feuillage. Je ne regrette décidément pas mon achat, même si à l’époque je trouvais que le jeune plant était plutôt chétif. Il s’est bien rattrapé depuis.

Brachycome multifida pour une floraison estivale prolongée

Brachycome multifida en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Cette petite plante vivace cultivée en annuelle fait partie des valeurs sûres pour les décorations florales estivales. Avec son feuillage très fin en coussin et sa multitude de petites fleurs étoilées qui se renouvellent sans cesse du printemps jusqu’aux gelées, elle reste toujours élégante et charmante.

La plante a un faible développement et ses dimensions réduites permettent de l’accueillir dans une petite potée sur le rebord d’une fenêtre ou la rambarde d’un petit balcon. Elle pousse aussi très bien en suspension ou en pleine terre, en bordure ou tapis, à exposition ensoleillée.

Cette année, j’en ai planté un pied avec mon bégonia Summerwings Orange qui s’est montré beaucoup trop vigoureux par rapport au brachycome, mais sans pour autant l’envahir et l’étouffer. J’ai donc pu profiter de la belle floraison blanche depuis la fin du printemps et pendant les fortes chaleurs. Et cela continue ! Avec un minimum de soins, pas de nettoyage des fleurs fanées, pas de taille ou pincement, des arrosages réguliers mais pas abondants… Bref, une très bonne fleur d’été !

Quand l’hiver n’est pas trop froid, le brachycome vivace peut passer la mauvaise saison et repart de plus belle au printemps, comme un pélargonium.