violette cornue – Paris côté jardin

Archives de mots clés: violette cornue

Un temps à oïdium

Violette cornue avec le feuillage couvert de blanc ou oïdium sur mon balcon, Paris 19e (75)

Avec ce temps frais, voire froid et toute l’humidité de ce printemps qui n’en est pas un ou si peu, les maladies cryptogamiques ont toutes les conditions pour proliférer. Un de mes petits pieds de violette cornue a le feuillage complètement envahi de blanc (oïdium).

À ce stade, il n’y a plus rien à faire car la maladie est trop avancée. Le champignon a proliféré et parasité toute la plante, qui n’en continue pas moins de fleurir. Belle nature !
J’attends encore un peu pour profiter de la belle floraison blanche et je rabattrai cette violette cornue pour la forcer à repartir du pied avec un feuillage plus sain. Si le blanc se manifeste encore par la suite, je finirai pas l’arracher.

3 frimousses sur mon balcon

Viola cornuta sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Indifférentes au printemps qui s’installe lentement, les violettes cornues plantées l’automne et l’hiver dernier se couvrent de plus en plus de petites fleurs qui ne cessent de se renouveler. Voici un trio adorable photographié sur mon balcon parisien.

Je ne regrette pas d’avoir planté ces violettes cornues ici et là dans les espaces libres de mes potées et jardinières, car ce sont pour l’instant les seules fleurs. Et comme la végétation est lente à s’installer, j’en profite au maximum.

Violettes cornues : en pot, en jardinière, en suspension ou dans le jardin, bref partout !

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Traditionnellement, on les plante en fin d’été ou en automne, comme les autres fleurs bisannuelles à floraison printanière. Mais les jardineries en proposent encore, avec un choix très intéressant. C’est l’occasion de fleurir des coins dégarnis du jardin pendant de longues semaines au printemps.

Suspension de violettes cornues en fin d'hiver

Plus florifères que les grosses pensées, les violettes cornues se couvrent d’une multitude de petits papillons dès que les températures s’adoucissent et jusqu’aux premières fortes chaleurs. Même avec une météo capricieuse au printemps, vous êtes assurés d’avoir une profusion de fleurs. Et la floraison peut se prolonger en été si les températures estivales restent fraiches.

J’ai vu un bel arrivage dans la jardinerie Botanic de Suresnes (92) avec des jeunes plants en minimottes vendus dans des barquettes en bois. Vous trouvez un bel assortiment chez Saunier Horticulture, Chemin des Meuniers, Verville, 91640 Fontenay Les Briis, tél. : 01 60 83 89 32 (vente sur place).

Encore une autre violette cornue aux coloris originaux

Potée fleurie de violette cornue (Viola cornuta) en plein hiver sur mon balcon, Paris 19e (75)

Un coloris qui oscille entre le jaune d’or, le mordoré et le café au lait… Avec une pointe de rose violacé sur certains pétales. Et toujours ces adorables petites fleurs qui semblent vous regarder et vous sourire. Vivement le retour du printemps que ces violettes cornues reprennent leur croissance et redémarrent en se couvrant de fleurettes charmantes.

Potée fleurie de violette cornue (Viola cornuta) en plein hiver sur mon balcon, Paris 19e (75)

J’ai bien fait de les prendre en photo avant l’arrivée du froid, car depuis hier, mes pauvres violettes cornues sont toutes racornies. L’effet du gel, impressionnant, mais en principe au moindre redoux, ces petites plantes bisannuelles devraient repartir de plus belle.