Exposition Flowers 2.0 de Pierre Estève à la Jardinerie de curiosités Taffin (Val d’Oise)

Exposition Flowers 2.0 de Pierre Estève à la Jardinerie de curiosités Taffin (Val d'Oise)

« Flowers 2.0 », créée par Pierre Estève est une installation lumineuse composée de fleurs géantes réalisées à partir de milliers de bouteilles en plastique multicolores recyclées. Le titre « Flowers 2.0 » fait référence à une nature hybride et mutante, fruit du croisement de la société de communication et de l’internet, et de la revalorisation par le recyclage de ce que nous considérions jusqu’alors comme déchet. Un nouveau paradigme pour un monde émergent, dont l’éclosion des fleurs de plastique qui fleurissent en abondance dans la ville devient un symbole ? Chaque espèce est baptisée selon son apparence, sa couleur, sa taille ou l’origine de sa matière première : Carnivoria, Lactea, City Rose, Aqua Blue, etc.

Exposition Flowers 2.0 de Pierre Estève à la Jardinerie de curiosités Taffin (Val d'Oise), photo JF Taffin

Exposition Flowers 2.0 de Pierre Estève à la Jardinerie de curiosités Taffin (Val d'Oise), photo JF Taffin

Flowers 2.0 a illuminé la ville de Lausanne du 23 novembre 2012 au 2 janvier dernier. L’installation a constitué le fil rouge de la Fête des Lumières 2012, qui réunit chaque année les installations lumineuses de 10 artistes internationaux. Équivalent de la fête des Lumières de Lyon, cette manifestation grandeur nature fait basculer la ville six semaines durant dans une atmosphère contemporaine, novatrice et féérique


FLOWERS 2.0 at NOWHERE 2012. Art installation for recycled plastic bottles, leds and wind
from Pierre Esteve on VimeoEn juillet la première installation prenait place dans le désert de Saragosse au coeur de l’Espagne dans la dernière édition du festival Nowhere, équivalent européen du festival culte Burning man.


Roc Gong – Installation interactive
from Pierre Esteve on VimeoProchaine installation : La Défense du 2 au 7 avril 2013.

Pierre Estève (www.pierreesteve.com)
Artiste et compositeur, Pierre Estève explore de nouveaux champs de création mélangeant arts, éléments naturels, sciences et nouvelles technologies. Sa curiosité naturelle le pousse à inventer de nouveaux langages et d’autres modes d’expression en rapport avec tous les domaines qui le passionnent. Il puise l’énergie qui l’habite dans le plaisir du jeu, la soif de découvrir et la rencontre avec l’autre.
Ses installations minérales, à la fois pièces musicales, sculptures sonores et tableaux, sollicitent tous les sens et invitent au lâcher prise.
Si l’attention à la nature constitue la raison d’être principale de ses œuvres, Pierre Estève aime à révéler l’âme du plus industriel des matériaux, par le biais notamment du recyclage comme dans « Flowers 2.0 » ou « Chant Magnétique », installation sonore de 30 personnages en cassette VHS. En questionnant l’identité des matières, il dévoile la beauté dans leur fugacité.
Il mène également une activité de compositeur et a réalisé de nombreuses bandes originales pour films et jeux vidéo, ainsi qu’une série d’albums basée sur l’utilisation de matériaux naturels sonores dont les deux premiers, Bamboo et Metal, sont déjà publiés. Il enregistre actuellement le troisième volet, « Stone », auquel « Stalactica », entièrement enregistré dans des grottes, fera suite.
Passionné par l’époque de mutations exponentielles que nous vivons, et investi dans notre monde, il pose le dialogue constant entre l’homme et la nature et le rapport à l’autre comme champs d’investigation. Il propose au « spectacteur » la voie vers un espace de silence intérieur, où réinvestir son être pour ré-enchanter le monde.

La jardinerie de Curiosités Taffin est ouverte jusqu’au 1er mars, du mercredi au dimanche de 10h à 18h. À partir du 1er mars, 7 jours sur 7 de 10h à 19h.
6, rue des Chesneaux, 95160 Montmorency.
Tél. : 01 39 64 57 01 (jardinerie) ou 01 34 12 91 43 (bureaux)
Courriel : contact@jardins-taffin.com
Site Internet : www.jardins-taffin.com

Commentaires (2)

  1. josette

    J’aime bien et même beaucoup. Une utilisation d’objets ordinaires pas du tout banale.

  2. jpp

    La récupération de la récupération par les industries du luxe et les artistes bling bling me met de plus en plus mal à l’aise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez