Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis ‘Gold Heart’)

/, plante vivace/Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis ‘Gold Heart’)

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis ‘Gold Heart’)

Après ‘Valentine’ teinté de rouge, voici une autre variété du coeur-de-Marie, ‘Gold Heart’, qui ne diffère de l’espèce type que par la couleur des feuilles. Ce coeur-de-Marie offre en effet un superbe feuillage jaune très lumineux qui éclaire les coins sombres d’un jardin, d’une terrasse ou d’un balcon.

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart')

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart'), Pépinières Delabroye, avril 2011, photo Alain Delavie

Le feuillage devient jaune presque orangé quand l’exposition est suffisamment ombragée. Avec un peu plus de soleil, la couleur vire au jaune chartreuse.

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart')

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart'), Pépinières Delabroye, avril 2011, photo Alain Delavie

Un feuillage qui apporte une touche ensoleillée dans les coins les plus sombres.

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart')

Coeur-de-Marie doré (Dicentra spectabilis 'Gold Heart'), Pépinières Delabroye, avril 2011, photo Alain Delavie

À marier avec des heuchères à feuillage pourpre foncé par exemple.
Les coeurs-de-Marie apprécient un sol riche et humifère, qui reste frais. Des coups de sécheresse au printemps et en été poussent la plante à entrer en repos. Sur mon balcon, j’ai des fleurs tout au long du printemps, mais je ne ménage pas les arrosages.

Bon à savoir
Dicentra spectabilis ‘Gold Heart’ est une obtention de Nori Pope, Hadspen Gardens and Nursery, Castle Cary, Somerset (Royaume-Uni). C’est une mutation dorée de l’espèce type. Après propagation par culture in vitro, elle a été introduite dans le commerce en 1997.

By |2011-04-04T23:43:23+00:00avril 6th, 2011|fleur, plante vivace|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Josette 23 mai 2011 at 19 h 44 min

    J’ai acheté un jour à Courson un coeur de Marie avec précisément ce type de feuillage. Je trouve finalement le feuillage presque plus intéressant que la fleur. Hélas je ne l’ai pas divisé alors qu’il commençait à moins fleurir. De plus il a été « mangé » par des graines d’iris gigot mises à germer dans le même gros pot il y a juste 2 ans ; très longues à germer ces graines. Fatale erreur pour ce coeur de Marie qui a complètement disparu cette année. Le mien était plus dans le feuillage vert/jaune que jaune. Finalement après avoir profité de la fleur et la feuille on peut profiter du feuillage pour accompagner d’autres fleurs, un peu comme l’alchémille mollis. En tout cas je suis très contente de voir que je peux retrouver ce spécimen. Un grand merci.

  2. Roger Dautais 11 avril 2011 at 5 h 44 min

    J’aime commencer ma journée de travail par aller regarder celui des autres. C’est ce qui me relie à l’humanité avant de sortir de la maison. Je pense à mon père, Lucien-Moïse, qui jusqu’avant de partir l’an dernier à 94 ans, garda intact en lui, l’amour de la nature et de l’horticulture. Il l’avait enseignée puis pratiqué en professionnel, il avait été aussi, pépiniériste te paysagiste aussi. Je crois avoir gardé de lui, cet amour de la nature qui devait un jour me porter à pratiquer le land art. Ce matin, je ressource ici en ta connaissance horticole et je sens qu’elle va orienter ma journée.
    Je t’en remercie.

    Roger Dautais

  3. Sylvaine 6 avril 2011 at 11 h 17 min

    Je la trouve jolie mais dans mon clos à la terre très crayeuse, beaucoup de feuilles sont chlorosées au printemps alors j’évite ce genre de couleur de feuillage lol
    J’ai quatre coeurs de Marie sous l’ombre du cerisier dont le feuillage persiste longtemps; par contre, celui au soleil sous le bouleau perd son feuillage dès juillet.

  4. SecretFanfan 6 avril 2011 at 7 h 56 min

    Les feuillages dorés sont parfois plus délicats à marier dans un massif. Mon dernier coup de coeur pour une spirée de ce genre… attend toujours la plantation! Mais très lumineux, de fait. En floraison blanche, j’adopterais sans hésiter.

  5. alain of paris 6 avril 2011 at 7 h 48 min

    Je suis tout à fait de ton avis, l’accord jaune doré et rose vif, j’aime pas du tout, mais alors vraiment pas… Je garde mon blanc et mon Valentine.

  6. noemie 6 avril 2011 at 7 h 40 min

    Je n’aime pas du tout. L’attrait de la plante type, c’est ce feuillage vert bleuté, non? Et puis ce jaune avec les fleurs roses, bouhhhh…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui