La prairie fleurie du parc Montsouris (Paris 14e)

/, parc ou jardin, Paris/La prairie fleurie du parc Montsouris (Paris 14e)

La prairie fleurie du parc Montsouris (Paris 14e)

Les prairies fleuries sont dans l’air du temps, mais ne sont pas si fréquentes que cela surtout dans Paris. En ce moment vous pouvez en admirer une dans le parc Montsouris (Paris 14e). Alysses odorants, coquelicots, centaurées bleuets, coreopsis, malopes et bien d’autres fleurs annuelles d’été y fleurissent pour le plus grand bonheur des insectes et des promeneurs.

Fleurs annuelles

Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Fleurs annuelles

Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Joli mélange de fleurs champêtres avec une dominante des alysses odorants.

Fleurs annuelles

Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Avec quelques pavots de Californie (Eschscholzia californica),

Fleurs annuelles

Alysses odorants et centaurées bleuets, prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Fleurs annuelles

Malope, coéropsis et centaurées bleuets, Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Les quelques malopes se repèrent de loin avec leurs fleurs simples plus grosses que les autres.

Fleurs annuelles

Coquelicots, malopes et centaurées bleuets, Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Fleurs annuelles

Prairie fleurie en été dans le parc Montsouris, Paris 14e, juillet 2010, photo Alain Delavie

Le parc Montsouris, déclaré d’utilité publique en 1865 et ouvert en 1878, a été aménagé sous la direction du préfet Haussmann et de son ingénieur chargé des promenades et plantations, Jean-Charles-Adolphe Alphand. Ce parc de 16 hectares est à l’origine du percement de nouvelles rues de manière à connecter le site au reste de la ville : l’avenue Reille, les rues Nansouty et Gazan, le boulevard Jourdan.

La disposition des bosquets et des plantations n’est pas le fruit du hasard mais le résultat d’une concertation scientifique entre les ingénieurs Alphand et Darcel, l’architecte Gabriel Davioud et l’horticulteur Barillet-Deschamps. À Davioud, on doit les nombreux chalets, abris et pavillons de cette période, alors que Barillet-Deschamps est passé maître dans l’art du vallonnement qui est la marque des jardins du Second Empire.

L’ensemble répond, encore actuellement, à une logique et à une organisation rationnelles. Les plantations sont organisées en fonction des vues panoramiques, dirigées vers la vallée de la Bièvre, vers le Panthéon et vers l’Observatoire. Le dispositif des promenades est conçu de façon à s’apparenter aux dispositions rencontrées dans la nature. La réalisation du petit lac et de la cascade a été facilitée par la présence de l’aqueduc d’Arcueil qui fut utilisé pour alimenter le système hydraulique. L’actuelle ligne de RER qui coupe le parc, est l’héritière du chemin de fer de Sceaux qui traversait le parc avant sa plantation. Enfin, aux abords du boulevard Jourdan, derrière les buissons, émerge la mire de l’Observatoire, que les scientifiques utilisaient pour contrôler l’orientation de leurs instruments, jusqu’à ce qu’elle soit dissimulée par des constructions.

Infos pratiques :
Parc Montsouris,
2 rue Gazan , 75014 PARIS.
RER : ligne B, station Cité-Universitaire,
Bus : lignes 21, 88, 216, 261 ou 513,
Tramway T3, arrêt « Montsouris » ou « Cité Universitaire ».

By |2010-08-05T07:33:06+00:00août 5th, 2010|fleur, parc ou jardin, Paris|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. alain of paris 12 décembre 2010 at 21 h 08 min

    Bonsoir,
    La liste des jardins partagés de Paris est disponible sur le site de la Ville de Paris, voici le lien direct vers la page :
    http://www.paris.fr/portail/loisirs/Portal.lut?page_id=9111&document_type_id=5&document_id=24892&portlet_id=22123
    Et voici la liste des jardins partagés du 14e arrondissement de Paris :
    – Le Lapin Ouvrier / 14e
    Place de la Garenne
    – Jardin partagé du square Auguste-Renoir / 14e
    Rue des Mariniers
    – Jardin partagé du square du Chanoine Viollet / 14e
    40, rue Hippolyte-Mainderon
    – Jardin de l’Aqueduc / 14e
    Rue de l’Empereur Julien
    – Jardin de Falbala / 14e
    Jardin du Moulin de la Vierge, angle rue de l’Ouest / rue du Moulin de la Vierge
    – Jardin partagé de la rue de Coulmiers / 14e
    Rue de Coulmiers
    – Jardin Jean Genet / 14e
    156 rue Raymond-Losserand

    Vous pouvez aussi consulter le portail des jardins partagés et d’insertion, notamment la page pour l’Ile-de-France :
    http://www.jardinons-ensemble.org/spip.php?page=annuaire_idf&id_rubrique=2
    J’espère que vous trouverez votre bonheur. Bon jardinage et très bonnes fêtes de fin d’année.

  2. THIMONIER 12 décembre 2010 at 16 h 48 min

    Bonjour,
    J’habite le 14ème et je cherche un jardin partagé à cultiver.
    Je vous remercie de me répondre.
    En attendant, bonnes fêtes de fin d’année.

    MA Thimonier

  3. Paul Ringgold 5 août 2010 at 8 h 14 min

    J’adore ce parc. Merci de partager vos photos magnifiques!

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui