Archive journalières: 10 avril 2013

Exposition « L’arbre de vie » au Collège des Bernardins (Paris 5e)

Jean-Claude Ruggirello, Jardin, 2006 - Courtesy galerie Claudine Papillon - Photo JCR

Dans toutes les cultures l’arbre symbolise la vie, sa force, sa longévité, sa beauté, sa fécondité. Il accompagne l’imaginaire. Il symbolise l’homme lui-même. Pour les artistes contemporains, comme pour ceux d’hier, montrer l’arbre c’est ouvrir le questionnement de l’homme sur son corps, sur le sens de sa vie, sur son rapport au monde.

Cette exposition investit les différents espaces du Collège des Bernardins (nef, ancienne sacristie, douves, jardin) jusqu’au 28 juillet 2013 et montre des œuvres qui manifestent la richesse et la complexité de ce sujet au fort pouvoir symbolique.

L’exposition sera présentée en deux temps, avec un renouvellement d’une partie des œuvres le 18 avril :

  • Artistes présentés jusqu’au 18 avril 2013 : Ismaïl Bahri, Emilie Benoist, Michel Blazy, Jenny Bourassin , Mark Dion, Roland Flexner, Thomas Fougeirol, Didier Mencoboni, Henrique Oliveira, Jean-Claude Ruggirello, Jean-Michel Sanejouand, Clémence Seilles, Séraphine de Senlis, Bruno Serralongue, Donelle Woolford et le  Commissariat pour un arbre #3, une proposition de Mathieu Mercier.
  • Artistes présentés du 19 avril au 28 juillet 2013 : Ismaïl Bahri, Emilie Benoist, Berdaguer & Péjus, Jean-Luc Blanc, Michel Blazy, Jenny Bourassin, Peter Buggenhout, Anthony Duchêne, Roland Flexner, Jochen Gerner, Didier Mencoboni, Anita Molinero, Henrique Oliveira, Jean-Claude Ruggirello, Miron Schmuckle, Clémence Seilles, Séraphine de Senlis, Elmar Trenkwalder et le Commissariat pour un arbre #3, une proposition de Mathieu Mercier.

Informations pratiques
Collège des Bernardins
20, rue de Poissy, 75005 Paris.
Tél. : 01 53 10 74 44.
www.collegedesbernardins.fr

Métro : ligne 10, stations Cardinal Lemoine, Maubert-Mutualité; lignes 7 ou 10, station Jussieu.
Bus : lignes 63, 86, 87 , 24, 67, 47 ou 89.
Parking : Maubert – Collège des Bernardins.

Entrée libre.
Du lundi au samedi, de 10h à 18h.
Les dimanches et jours fériés, de 14h à 18h.
Fermetures exceptionnelles les 10 et 11 avril 2013 inclus en raison du nouvel accrochage des oeuvres.

Lancement de la page Facebook Caillard

Le semencier inaugure sa page « Caillard – semencier depuis 1873 » sur le réseau social Facebook.

Cette page a pour vocation de fédérer une communauté autour des passionnés de jardins et potagers.
En rejoignant la page Facebook Caillard, retrouvez chaque semaine l’actualité de la marque et découvrez les astuces jardins.
Caillard souhaite créer une plateforme d’échange et de partage vivante pour tous les passionnés de jardin !

Rejoignez la communauté des passionnés de jardin en cliquant sur le lien suivant :
http://www.facebook.com/pages/Caillard-Semencier-depuis-1873/279830415483263

Salon « Nature, Jardins et Loisirs » à Clamart (Hauts-de-Seine)

Les 13 et 14 avril 2013, Clamart (92) organise pour la 6e année son salon « Nature, Jardins et Loisirs », mais en plus grand avec une cinquantaine d’exposants. Avec l’arrivée du soleil, laissez-vous embarquer par les couleurs et les parfums réjouissants d’une nature qui s’invite au centre-ville.

Pour cette 6e édition, pépiniéristes, experts de l’art du jardin et commerçants de produits de terroir présenteront des produits originaux et les dernières nouveautés concernant les énergies renouvelables, les aménagements extérieurs, le mobilier et l’outillage de jardin. Vous trouverez conseils et astuces pour tous vos projets ainsi que les dernières tendances du bien-être et de l’alimentation bio, ainsi que des bulbes plus ou moins rares en passant par les plantes à massifs et les arbres d’ornement.
Le salon a tout prévu : fabricant de lait d’ânesse ou encore producteurs de fleurs exotiques seront là aussi. Que les gourmands se rassurent : les produits du terroir et les arts de la table font également partie de ce week-end nature !
Pour les enfants, des balades à poneys sont proposées et les familles peuvent mettre la main à la pâte en découvrant dans une ambiance champêtre les secrets de la poterie.
Le service Espaces verts de la mairie apprendra aux enfants et à leurs parents à planter, rempoter et bouturer dans les règles de l’art !

Rendez-vous de 10h à 19h, dans le centre-ville de Clamart, sur la place de la mairie et dans la rue piétonne, transformées en un vaste champ de fleurs et marché de province.

La lune rousse du 10 avril au 9 mai 2013

© makc76 - Fotolia.com

La lunaison la plus redoutée par les jardiniers et les agriculteurs débute aujourd’hui 10 avril et va se prolonger jusqu’au 9 mai prochain. Pendant cette période, l’instabilité de la météo incite à la prudence côté jardin, un risque de gelée tardive étant toujours possible, parfois de façon très rapide après une période de beau temps doux.

D’après l’IMCCE, « la « lune rousse » ne correspond pas à un concept astronomique; c’est plutôt une expression populaire fondée par l’observation dans un contexte culturel agricole souvent empreint de croyances mystico-poétiques. »

La lune ne vous apparaîtra pas rousse ou rouge, sauf si le temps devenait très humide. De même elle n’est pour rien dans les coups de gel qui affectent la végétation naissante en ce début de printemps. Ce que confirme l’explication de François Arago (Astronomie Populaire – Livre XXI – Chapitre XXXII, Gide et J. Baudry, Éditeurs – Paris, 1856) :
« Dans les nuits des mois d’avril et mai, la température de l’atmosphère n’est souvent que de 4, de 5 ou de 6 degrés centigrades au-dessus de zéro. Quand cela arrive, la température des plantes exposées à la lumière de la Lune, c’est à dire à un ciel serein, peuvent geler nonobstant l’indication du thermomètre. Si la Lune, au contraire, ne brille pas, si le ciel est couvert, la température des plantes ne descend pas au-dessous de celle de l’atmosphère, il n’y aura pas de gelée, à moins que le thermomètre n’ait marqué zéro. Il est donc vrai, comme les jardiniers le prétendent, qu’avec des circonstances thermométriques toutes pareilles, une plante pourra être gelée ou ne l’être pas, suivant que la Lune sera visible ou cachée par les nuages ; s’ils se trompent, c’est seulement dans les conclusions : c’est en attribuant l’effet à la lumière de l’astre. La lumière lunaire n’est ici que l’indice d’une atmosphère sereine ; c’est par suite de la pureté du ciel que la congélation nocturne des plantes s’opère ; la Lune n’y contribue aucunement ; qu’elle soit couchée ou sur l’horizon, le phénomène a également lieu. L’observation des jardiniers était incomplète, c’est à tort qu’on la supposait fausse ».

Avant et pendant la lune rousse, il faut donc rester vigilant, prêt à protéger les plantes frileuses quand un refroidissement est annoncé.