Archive mensuelles: mai 2013

Animations de la Jardinerie de Curiosités Taffin pour les Rendez-vous aux jardins 2013

L’édition 2013 des « Rendez-vous aux Jardins » nous invite sur des chemins inspirants. « Le jardin et ses créateurs » voilà qui permet d’être gourmand. Au programme de ce week-end éclectique, la Jardinerie de curiosités Taffin vous propose un bouquet fleuri qui rassemble les ingrédients des créateurs de jardins : botanique, exotisme, artistes, spiritualité, terre cuite. Rendez-vous les 1er et 2 juin…

Affiche "Rendez-vous aux jardins 2013", jardinerie de curiosités Taffin

Samedi 1e juin à partir de 15h : Création d’une fresque végétale
Artiste du pinceau et du pastel, Philippe Autefage vous attend pour un moment collectif qui s’annonce ludique et joyeux. Il déroule samedi 1e juin à partir de 15h une immense page blanche de 4m. Et c’est parti pour la création d’un fresque jouant de toutes les techniques simples pour peindre, dessiner, s’approprier le végétal. Un peu de fusain, un peu de graphite, des peintures noires ou blanches et à chacun de laisser sa trace dans l’oeuvre.
Gratuit. Passez quand vous voulez…

Affiche "Lecture spectacle Rousseau et la botanique", jardinerie de curiosités Taffin

Samedi 1e juin à 17h : Lecture spectacle « Rousseau et la botanique »
Au départ du jardin est la botanique et l’amour des plantes. Une indispensable étape dans la formation d’un goût, d’une esthétique qui se construisent sur la connaissance, l’observation, le plaisir simple d’une émotion face à la découverte. Un plaisir si magnifiquement raconté par Rousseau dans ses « Promenades d’un rêveur solitaire ». Un Rousseau restitué par la voix de Jacques Dupire pour une lecture musicale samedi 1e juin à 17h.
Gratuit. Réservation indispensable au 01 39 64 57 01.

(suite…)

Guide pour découvrir Paris à Vélib’

Guide Paris à Vélib', Éditions du Chêne

Capitale la plus visitée au monde, Paris inspire. Elle inspire la romance, l’architecture, l’histoire, la gastronomie l’art de vivre… Rues étroites et passages intimistes à l’abri de la foule, vues imprenables et quartiers pleins d’histoire, bords de Seine et espaces verts, quartiers grouillant d’animation, Paris n’a pas un mais des visages. Et pour les découvrir sans en perdre une miette, quoi de plus naturel et pratique que de prendre un vélo dans une station, le déposer dans une autre ?

Car Vélib’, « c’est Paris en liberté. C’est le mode de transport idéal pour une ville de cette taille. C’est parfait pour visiter Paris ». Parole de Parisien.

Depuis 2008, le blog Vélib’ & Moi transporte Parisiens, métropolitains et visiteurs de la capitale dans cet univers dans lequel Vélib’ est symbole d’un art de vivre à la Parisienne.
Astuces et bonnes adresses sont publiés chaque semaine pour le plaisir des 50 000 visiteurs uniques que le blog accueille chaque mois.
C’est à partir de ce succès connu sur internet que la Mairie de Paris et les Éditions du Chêne se sont associés pour proposer un guide de balades spécialement adaptées à l’utilisation de Vélib’ avec des parcours utilisant les 700 kms d’aménagements cyclables de la ville de Paris.

Avec ce guide de 144 pages, n’attendez plus !
Parcourez les bords de Seine jalonnés des plus beaux monuments que compte la capitale, (re)découvrez un Paris authentique des Batignolles à Montmartre, flânez à la coulée verte avant un stop gourmand au marché d’Aligre… grâce aux 7 itinéraires entièrement cyclables. Et visitez à votre rythme des lieux mythiques, cocasses ou méconnus et puisez-y bons plans et adresses.
À l’intérieur, retrouvez les événements du moments sélectionnés par le blog Vélib’ & Moi en flashant sur votre mobile les codes insérés dans l’ouvrage !

Format : 15 x 21 cm.
144 pages.
Broché avec jaquette.
Prix : 16,90 € TTC.
Version anglaise disponible le 3 juillet 2013.

Exposition « Cactus & Succulentes : Plantes de l’extrême » à l’Arboretum de Chèvreloup

Cactus, photo © tropper2000 - Fotolia.com

Partie intégrante du Muséum national d’Histoire naturelle, l’Arboretum de Chèvreloup regroupe d’importantes collections végétales vivantes sur 205 hectares de nature au cœur de la plaine de Versailles. Plantés de 2500 espèces d’arbres, ce musée de l’arbre vivant renferme aussi des serres de collection qui abritent 8 000 plantes réparties en 5 000 espèces tropicales. Ces serres de conservation et de recherche ne sont pas accessibles au public. C’est pourquoi le Muséum a souhaité que tous les printemps, une fenêtre soit ouverte aux visiteurs sur ces fabuleuses collections végétales par une présentation dans le pavillon d’accueil. Pour commencer ces saisons régulières d’exposition, en voilà une qui ne manque pas de piquant car consacrée aux cactus et plus largement aux plantes succulentes.
Succulentes, mais à déguster avec les yeux
Succulentes car aux feuilles et tiges charnues gorgées d’eau sucrée, de suc. Ce sont 250 espèces qui seront mises en scène dans un décor minéral de sables et graviers colorés évoquant les zones arides d’Amérique, d’Afrique et de Madagascar. De belles photographies de paysages viendront renforcer le dépaysement. Remarquables américaines, cactacées, agaves, yucca ou rhipsalis, affriolantes africaines du sud à la diversité fabuleuse, avec 100 espèces, stupéfiantes malgaches (50 espèces) aux plantes endémiques et enfin les rares végétaux sahariens dont le palmier dattier. C’est un aperçu très varié des collections de plantes succulentes du Muséum national d’Histoire naturelle riches de 4200 plantes réparties en 2600 espèces dont l’essentiel aux serres de Chèvreloup. Ces plantes sont pour 1650 d’entre elles menacées et protégées. Menacées car les milieux où elles vivent sont agressés et très fragiles (désertification, exploitation minière, pollution, surpâturage…), et qu’elles sont l’objet de récoltes frauduleuses pour des collectionneurs peu scrupuleux.
Des plantes de l’extrême
Avec moins de 15 cm de pluie par an et des écarts journaliers de température de 50°C, les zones arides du globe (30% des surfaces terrestres), ne sont pas le paradis des végétaux. Et pourtant 10 000 espèces de 80 familles différentes ont trouvé des techniques d’adaptation à ces conditions extrêmes. Les plantes ont de l’imagination : racines profondes ou très étendues capteuses d’eau, réserves d’eau, succulence, cuticules cireuses imperméables, formes compactes, absence de feuilles, épines, floraison nocturne, pousse entre les cailloux, tout est bon pour minimiser l’évaporation de l’eau et le contact avec une atmosphère brûlante. Et avec quelle formidable diversité de forme, de taille, de couleur, d’aspect… – lisse, cireux, piquant, très piquant, chevelu, poilu, boule, raquette, rosette, long doigt, bouteille, oreilles… –
Les visiteurs pourront profiter de la visite de l’exposition pour se perdre dans les 50 hectares de l’Arboretum ouverts au public.
Infos pratiques
Exposition à l’Arboretum de Chèvreloup du 1 juin au 21 octobre 2013
Ouverte avec l’arboretum les lundis, mercredis, samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h).
Tarifs : accès à l’arboretum sans suppléments, 4 et 2 euros (sauf les 15 et 16 juin lors des Botaniques de Chèvreloup, 7 et 5 euros).
Accès : 30 route de Versailles, 78 150 Rocquencourt.
En voiture depuis Paris, A 13, sortir à Versailles; en transports en commun, à partir des 3 gares de Versailles, bus B ou H jusqu’à la station « centre commercial Parly 2 ».
Les actualités de l’Arboretum de Chèvreloup sur : www.facebook.com/chevreloup et le site : www.mnhn.fr/chevreloup

Découvrez le jardin du Musée Clémenceau à l’occasion des Rendez-vous aux jardins

Pour la première année, le Musée Clemenceau, qui abrite notamment le jardin du Tigre, participera aux Rendez-vous des jardins les 1er et 2 juin 2013.

Georges Clemenceau a longuement correspondu avec son ami Claude Monet, en particulier sur son jardin vendéen installé sur les dunes qui longent sa bicoque de Bélebat. En hommage à son vieil ami peintre, il écrira, en 1928, les Nymphéas, une ode à la nature, à la lumière, à la couleur et à la création.

En venant au Musée Clemenceau à Paris, les 1er et 2 juin 2013, vous découvrirez, caché en plein cœur de Paris, un jardin aux couleurs impressionnistes et aux parfums républicains.

Hélène Delavault, chanteuse et comédienne, lira, samedi 1er juin, une sélection de ses plus beaux textes dans le jardin de l’appartement de l’ancien Président du Conseil.
Alexandre Duval-Stalla, auteur de la biographie croisée « Claude Monet – Georges Clemenceau : une histoire, deux légendes » aux éditions Gallimard, évoquera la passion du Tigre pour les jardins et son amitié avec le peintre Claude Monet.

Programme du samedi 1er juin
15h -­ 15h15 et 17h -­ 17h15 : « Le jardin vu par Clemenceau », sélection de textes lus par Hélène Delavault.
14h30 -­ 15h et 16h30 -­ 17h : Conférence : « Clemenceau en ses jardins : « Le Jardin, c’est l’homme », par Alexandre Duval-­Stalla.

Informations pratiques :
Musée Clemenceau
8, rue Benjamin Franklin, 75116 Paris.
Tél. : 01 45 20 53 41.
www.musee-clemenceau.fr
Métro : ligne 9, station Passy; ligne 6 ou 9, station Trocadéro
Ouvert du de 14h à 17h30.
Fermé les jours fériés et au mois d’août.

Secrets de jardins en Essonne Printemps du 1er au 9 juin 2013

Secrets de jardins en Essonne Printemps du 1er au 9 juin 2013

Juin, c’est traditionnellement le mois des jardins. L’Essonne vous propose des ouvertures exceptionnelles, des spectacles, des visites dans 88 jardins privés et publics ! L’occasion d’effectuer un incroyable parcours, ouvert à tous, au cœur du patrimoine vert essonnien.

Jardins de château classés monuments historiques, jardins contemporains, jardins d’artistes et d’écrivains, arboretums légendaires, conservatoires botaniques, potagers emblématiques, jardins privés de jardiniers amateurs, jardins partagés, parcs et jardins publics, jardins associatifs… Ces jardins et leurs propriétaires proposent des rencontres insolites, des visites guidées, des programmes d’animations,des regards, des découverts, destinés à l’attention de tous les publics lors d’ouvertures exceptionnelles. C’est la qualité de l’accueil du public et la diversité de ces parcs et jardins qui font de la manifestation « Secrets de jardins en Essonne » un événement original et convivial.

(suite…)

Exposition « Céréales en Île-de-France : toute une diversité à découvrir » du 1er juin au 14 juillet 2013

Céréales en Île-de-France : toute une diversité à découvrir au domaine de la Grange-la Prévôté

Engrain, amidonnier, blé Poulard, blé tendre, blé dur, orge, avoine, épeautre, seigle et sarrasin, appelé blé noir : autant d’espèces qui reviennent au goût du jour et qui ont donné lieu à tant de variétés ! Barbues, velues ou nues, jaunes, vertes, grises ou rouges, les céréales sont passées par toutes les tailles et toutes les couleurs dans le processus de sélection. Doit-on pour autant oublier les variétés du pays qui ont permis de tels progrès ?

L’Île-de-France est le berceau d’un nombre considérable de variétés cultivées. Pour les céréales, quelques-uns des plus grands établissements de semences étaient originaires de la région. Ainsi les variétés présentées, créées entre 1837 et 1970, sont originaires d’Île-de-France ou à l’origine d’une création variétale importante dans la région.

Plus de 120 variétés de céréales dans un jardin-potager
Présenter autant de céréales dans un jardin-potager pourrait surprendre, mais le CRRG Île-de-France a pour vocation de présenter, à tous les publics, l’ensemble de la diversité génétique créée dans la région. Or, le domaine de la Grange – la Prévôté possédait cinq fermes en 1933 et fut à l’origine d’innovations agricoles auparavant. Et le programme environnemental du domaine, ouvert depuis 2006, s’intitule « Cérès », du nom de la déesse romaine des champs et des moissons. Semer les céréales au centre du jardin le temps d’une exposition rend compte de cette réalité. Les variétés sont présentées de manière à concilier esthétique et pédagogie afin de montrer la formidable évolution de cette culture, qui est à la base de l’alimentation quotidienne en occident depuis l’Antiquité. Elles sont ordonnées selon leurs formes, leurs tailles, les couleurs des grains et des épis et leurs usages. Le public découvrira leurs utilisations, souvent méconnues et la flore dite messicole qui les accompagnait dans les champs. Mais au lieu d’être l’aboutissement d’une étude, l’exposition est conçue comme le point de départ d’un travail qui évoluera parallèlement à la croissance des plantes et, au-delà, au programme de préservation et de mise en valeur du CRRG Île-de-France, fruit d’une collaboration avec ses partenaires pour l’exposition :

  • L’INRA : le centre de Clermont-Ferrand fournit l’essentiel des graines qu’il conserve, celui de Moulon les graines complémentaires. Le deux centres accompagnent le projet sur le plan scientifique ;
  • Le Muséum National d’Histoire Naturelle à partir de son exposition sur le blé apporte le résultat de ses recherches et fournit des graines de messicoles) ;
  • La Ville de Verrières-le-Buisson prête documents et objets de l’herbier Vilmorin : une collection unique ;
  • Le Groupement National Interprofessionnel de Semences et Plants apporte des informations complémentaires à vocation pédagogique ;
  • L’écomusée – ferme du Coulevrain de Savigny-le-Temple expose de superbes outils agricoles de la Brie.
Céréales en Île-de-France : toute une diversité à découvrir au domaine de la Grange-la Prévôté
Informations pratiques
L’exposition est ouverte en visite libre du 1er juin au 14 juillet 2013, le mercredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi et le dimanche, de 14h à 18h.
Des visites guidées incluant la visite du jardin-potager sont possibles sur rendez-vous tous les jours auprès du domaine de la Grange – la Prévôté, avec l’équipe ou l’association des Amis du Château de la Grange (30€ par groupe).
Domaine de la Grange – la Prévôté
Avenue du 8 mai 1945, BP 147, 77176 Savigny-le-Temple.
Tél. : 01 60 63 29 40.
Courriel : lagrangelaprevote@savigny-le-temple.fr