Lavatère arbustive ‘Princesse de Ligne’

/, fleur/Lavatère arbustive ‘Princesse de Ligne’

Lavatère arbustive ‘Princesse de Ligne’

Lavatère 'Princesse De Ligne', Malvacées, Truffaut Ivry-sur-Seine (94)

Autre beauté végétale découverte la semaine dernière dans la jardinerie Truffaut d’Ivry-sur-Seine (Val de Marne), une superbe lavatère arbustive aux grandes fleurs simples blanc rosé avec un coeur et des fines striures pourpre violacé.

Lavatère 'Princesse De Ligne', Malvacées, Truffaut Ivry-sur-Seine (94)

Cet arbuste très florifère peut atteindre jusqu’à 1,50 m de hauteur. C’est une variété issue de la lavatère maritime, sa rusticité est donc faible. Il est donc préférable de l’installer dans un coin protégé du jardin ou d’une terrasse. En hiver les pousses grillent avec les gelées, mais si la souche est suffisamment protégée, elle repart au printemps comme le font les autres variétés de lavatère arbustive. On peut d’ailleurs considérer cette lavatère comme une plante vivace, à rabattre en fin d’hiver chaque année.

Lavatère 'Princesse De Ligne', Malvacées, Truffaut Ivry-sur-Seine (94)

Le feuillage rappelle celui des érables, avec une couleur vert glauque qui se marie bien avec les teintes des grandes fleurs.

La culture n’est pas difficile : du soleil, un sol bien drainé, des arrosages réguliers pendant la belle saison, une protection de la souche en hiver. Dans les régions à hiver rigoureux, il est préférable de cultiver la lavatère ‘Princesse de Ligne’ dans un bac que l’on rentre ensuite dans une serre ou une véranda non chauffée, mais hors gel.

By |2012-08-19T20:35:26+00:00août 20th, 2012|arbre ou arbuste, fleur|3 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. Alain of Paris 28 août 2012 at 22 h 12 min

    Oui Laurent, l’idéal est même d’attendre l’apparition des bourgeons et le départ des jeunes feuilles.

  2. laurent 28 août 2012 at 11 h 15 min

    Tu fais bien de préciser « après l’hiver », pour la taille. Il est en effet déconseillé de la tailler plus tôt, l’eau s’infiltrant dans les tiges creuses et faisant pourrir la plante…

  3. Josette 20 août 2012 at 16 h 46 min

    Très jolie.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui