La petite pervenche, un joli couvre-sol

Dès que les températures s’adoucissent à la fin de l’hiver, la petite pervenche (Vinca minor) reprend sa croissance et se couvre de petites fleurs bleues, violacées, pourpres ou blanches selon les variétés. Cette petite plante vivace rase forme alors un joli tapis vert sombre ponctué de touches de couleurs douces.

Plante couvre-sol : petite pervenche

Tapis de petites pervenches (Vinca minor) autour d'un bouleau, Parc de Passy, Paris 16e (75), mars 2011, photo Alain Delavie

Idéale pour fleurir les coins ombragés et le dessous des arbres ou arbustes, cette petite plante vivace très rustique supporte la sécheresse, mais fleurit plus abondamment quand la terre reste fraîche au printemps.

Plante couvre-sol : petite pervenche

Tapis de petites pervenches (Vinca minor) autour d'un Garrya, Parc de Passy, Paris 16e (75), mars 2011, photo Alain Delavie

Sur les talus où il est difficile d’installer et d’entretenir de la pelouse, la petite pervenche permet de fixer la terre et de la couvrir assez rapidement. La plante a un port très rampant, prostré. Elle ne dépasse pas 20 cm de hauteur. Les petites feuilles coriaces et lancéolées sont persistantes.

Plante couvre-sol : petite pervenche

Tapis de petites pervenches (Vinca minor), Parc de Passy, Paris 16e (75), mars 2011, photo Alain Delavie

Pour avoir des fleurs à touche-touche et un feuillage plus net, rasez les tiges de la plante avec une cisaille une année sur deux, vers la fin janvier.

Plante couvre-sol : petite pervenche

Tapis de petites pervenches (Vinca minor), Parc de Passy, Paris 16e (75), mars 2011, photo Alain Delavie

Cette petite pervenche pousse aussi très bien en pot ou en jardinière où elle prend un joli port retombant. On la trouve aussi à l’état sauvage.

Description de Coste (tome 2, taxon n°2469) id : 3500 – pr : 9
Nom présent dans la flore de Coste : Vinca minor Linné – Petite pervenche.

  • Plante vivace, glabre, couchée-diffuse, à tiges persistantes, radicantes, longues de 1-2 mètres ; feuilles coriaces, luisantes, ovales-elliptiques, rétrécies aux deux bouts, très glabres ; tiges florifères dressées, longues de 10-20 cm., peu feuillées ; fleurs bleues ou violacées, solitaires sur des pédoncules plus courts ou plus longs que les feuilles et que la corolle ; calice à lobes lancéolés-linéaires, obtus, glabres, longs de 2-4 mm. et 2-3 fois plus courts que le tube de la corolle ; celle-ci large d’environ 3 cm., à lobes obovales en coin, tronqués au sommet ; follicules divergents, acuminés.
  • Bois, haies, rochers, dans toute la France. Europe centrale et méridionale ; Bithynie.

Commentaire (1)

  1. Plantine

    En voilà une qu’il vaut mieux ne pas installer, sans vouloir justement être envahi.
    Difficile de s’en débarrasser.
    Mais comme couvre-sol, c’est efficace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez1