Archive journalières: 31 décembre 2012

Joyeux réveillon de Saint-Sylvestre !

Ambiance de fête dans les vitrines du magasin Conforama, quai de la Mégisserie, Paris 1er (75)

Dernière soirée de l’année 2012, l’occasion de faire un bon gueuleton pour certains, la fête jusqu’à pas d’heures pour d’autres ou les deux, le but étant de terminer cette année et de commencer la nouvelle dans la joie et la bonne humeur surtout. Que la fête commence, passez une très joyeuse soirée et une belle nuit !

Langage des fleurs : la symbolique des roses

Bouquet de fleurs (roses) pailletées, jardinerie Truffaut, Paris 13e (75)

La rose est la fleur préférée des Français qui aiment l’offrir quelles que soient les occasions et les saisons. Si vous souhaitez apporter un bouquet de roses ce soir pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, voici quelques indications pour éviter les bourdes et faire de votre présent un cadeau exceptionnel.

Sauf pour un message particulier, les roses s’offrent en nombre impair pour une plus grande harmonie du bouquet. Cette règle est valable pour les autres fleurs.
Pour un dîner, faîtes livrer votre bouquet de roses dans l’après-midi.

Combien de roses ?
Pour dévoiler son amour en toute simplicité : 1 rose.
Pour se faire pardonner : 2 roses.
Pour remercier : 12 roses.
Pour signifier que vous êtes désolé : 15 roses.
Pour exprimer sa dévotion : 21 roses.
Pour dire « vous me plaisez » : 24 roses.
Pour féliciter : 25 roses.
Pour avouer son amour : 36 roses.
Pour exprimer sa passion et son amour sans retenue : 101 roses.

Il n’y a pas que le nombre de roses à prendre en compte. La grosseur du bouton et la longueur des tiges sont importants. Plus le bouton est gros et la tige est longue, plus la rose prend de la valeur. Vous trouvez des longueurs de tiges de 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100 ou 120 cm (fleur comprise). En dessous de 60 cm, il s’agit de roses de petite taille. Les roses de catégorie « extra » ont des tiges droites, rigides, fortes, sans rajout et garnies de feuilles saines.

La rose en bouton représente l’enfance, l’innocence ou la naissance d’une amitié ou d’un amour.
La rose épanouie symbolise la beauté, mais passagère.
La rose sans épine exprime le coup de foudre.
La rose rouge représente la passion amoureuse et le respect.
La rose orange indique l’enthousiasme, le besoin d’amour, le désir.
La rose rose exprime la joie, le bonheur, la tendresse et la grâce. Elle représente l’épanouissement de la beauté de la femme.
La rose blanche est un gage de pureté, de virginité, d’innocence, d’amour courtois et d’intérêt. C’est aussi la fleur des amours cachés…
La rose jaune a une double signification. Elle est le symbole de l’amitié et de la joie, mais elle représente aussi le mensonge, la jalousie, la trahison. On l’offre pour se faire pardonner une infidélité ou signifier la fin d’un amour. Pour éviter toute ambiguïté, il faut la marier avec un ou plusieurs autres coloris qui préciseront la signification : avec des roses oranges, rouges ou blanches par exemple pour affirmer la joie, l’amitié, l’enthousiasme, le désir.
La rose mauve traduit une tristesse ou une certaine nostalgie.

Les paillettes ? Artificielles bien sûr, pas vraiment nécessaires, la rose se suffisant à elle-même le plus souvent, mais c’est la touche festive, le côté strass du réveillon de la Saint-Sylvestre. Il faut que ça brille, scintille, pétille ! Mais avec modération, comme la boisson 😉

Pâquerettes des quatre saisons

Pâquerettes (Bellis perennis) dans une pelouse en hiver, Paris 16e (75)

Bellis perennis, beauté éternelle, elle porte décidément bien son nom cette petite fleur sauvage qui s’invite dans les pelouses. Et qui continue à fleurir dans la capitale comme si de rien n’était en cette toute fin de décembre et d’année.

Le nom commun, pâquerette, vient de Pâques, en référence à l’époque de floraison de cette petite plante vivace. Mais la phénologie est plutôt perturbée de nos jours, les repères sont souvent bousculés. Les floraisons décalées sont de plus en plus fréquentes, notamment dans les grandes villes au climat si particulier. Qu’importe, c’est plutôt très agréable de voir ces fleurettes à longueur d’année.

Le saviez-vous ?
En langage des fleurs, la pâquerette est le symbole de l’innocence et de l’attachement.

L’arbre gourmand de Storher

Arbre à macarons dans la vitrine du pâtissier-traiteur Storher, rue Montorgueil, Paris 2e (75)

Je ne pouvais pas terminer 2012 sans une note gourmande. Après avoir beaucoup parlé de macarons tout au long de cette année, finissons avec un arbre… à macarons ! À découvrir dans la vitrine du pâtissier traiteur Storher dans la rue Montorgueil (Paris 2e).

Storher
51, rue Montorgueil,
75002 Paris.
Tél. : 01 42 33 38 20.
La plus ancienne pâtisserie de Paris est ouverte 7 jours sur 7, de 7h30 à 20h30.