Archive journalières: 22 décembre 2012

Les Gants du Tram

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

Retour sur l’installation de Paule Kingleur (Paris Label) à la Porte Dorée (Paris 12e) à l’occasion de l’inauguration du prolongement du tramway T3. Les photographies étaient disposées dans le square des Anciens Combattants d’Indochine, sur la place Édouard Renard, avec à l’arrière plan l’imposante statue dorée d’Athéna et sa double rangée de palmiers dont je vous ai parlée récemment.

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

Cet ensemble de photographies montrait les gants du travail, déposés, usés, trempés, abandonnés, enfouis : empreintes sensibles, dont Paule Kingleur percevait la main qui les avait quittés… Il importait à l’artiste de garder la trace, de témoigner de la reconnaissance à ces hommes, de toutes nationalités, travaillant sous tous les climats (neige, pluie, canicule)… Un travail réalisé pendant deux années, toute la durée de l’imposant chantier du prolongement de la ligne T3 du tramway.

Installation "Les gants du Tram", Paule Kingleur, Porte Dorée, Paris 12e (75)

(suite…)

Pingouins place Vendôme (Paris 1er)

Pingouin dans la vitrine de la boutique Louis Vuitton, place Vendôme, Paris 1er

Pour ses vitrines de Noël, le nouveau magasin Louis Vuitton de la place Vendôme (Paris 1er) a choisi d’y installer des pingouins, fièrement dressés dans leurs alcôves capitonnées.

Pingouin dans la vitrine de la boutique Louis Vuitton, place Vendôme, Paris 1er

Pingouins que l’on retrouve aussi dans certaines vitrines du magasin des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann (Paris 9e). Pour célébrer les 100 ans de son célèbre dôme, le grand magasin parisien a en effet fait appel à la maison Louis Vuitton pour réaliser ses onze vitrines de Noël sur le thème de « Bal du siècle ». Un clin d’oeil au thème du voyage, si cher à la maison Louis Vuitton, grâce à une scénographie composée d’animaux exotiques comme des ours, des pingouins, des flamants roses ou bien encore des pandas. Ces vitrines sont également décorées de produits de la griffe française qui retracent 158 ans d’histoire en présentant des bagages vintage, de la maroquinerie actuelle ainsi que le prêt-à-porter.

Louis Vuitton Paris Vendôme 23, place Vendôme, 75001 Paris.

Mouettes aux Tuileries (Paris 1er)

Mouette dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Les mouettes rieuses fréquentent la capitale une bonne partie de l’année, mais en hiver, elles sont plus nombreuses et se font davantage remarquer. Nombreuses près de chez moi sur le canal de l’Ourcq, elles sont aussi présentes dans les parcs et jardins parisiens, notamment au Jardin des Tuileries où les grands bassins accueillent leurs ébats souvent bruyants.

Le bal incessant de ces oiseaux est d’ailleurs très captivant et attirent les touristes et les photographes.

Mouettes dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Ces mouettes adultes ont leur plumage d’hiver avec des taches sombres nettes en arrière des yeux. Le capuchon sombre de la saison nuptiale a disparu. On peut distinguer deux barres noires en travers de la calotte. Le bec est rouge avec l’extrémité noire. Les pattes et les doigts sont rouges.

Le saviez-vous ?
Une mouette rieuse a une taille d’environ 37 à 43 cm. Son envergure est de 94 à 105 cm. Elle pèse entre 225 à 350 g. Elle peut vivre jusqu’à 32 ans.

Les lauréats de la première édition du concours « Diplômes de paysage : les talents 2013 »

Lauréats des "Diplômes de paysage: les talents 2013". De	gauche	à	droite, Marion	Guichard, Joséphine Pinatel et Raphaël Rapp; photo Sylvain Morin / FFP

Jeudi 13 décembre 2012, à l’espace Pierre Cardin (Paris 8e), à l’occasion de la cérémonie des Victoires du Paysage, avait lieu la proclamation des lauréats de la première édition du concours « Diplômes de paysage : les talents 2013 ». Initié par la Fédération Française du Paysage avec l’appui de sa délégation francilienne, ce prix des meilleurs diplômes et travaux de fin d’études a été décerné à trois jeunes architectes-paysagistes diplômés d’écoles supérieures de paysage françaises reconnues par la profession.

Après une première sélection sur dossier par un Jury d’Experts composé de personnalités du monde du paysage, de l’urbanisme, de l’art et de la culture, de l’écologie et du végétal, cinq candidats ont été désignés comme finalistes. Pour la toute nouvelle édition de cet évènement, cinq écoles supérieures de paysage, Agrocampus Ouest (Angers), ENSNP (Blois), ENSAP (Lille), ESAJ (Paris) et ENSP (Versailles-Marseille), avaient répondu à cet appel à candidature, présentant en tout quatorze candidats.

Le 30 novembre dernier, dans les locaux du Groupe Le Moniteur, les finalistes ont dû alors soutenir oralement leurs projets de fin d’études devant un Grand Jury composé de personnalités de premier plan que sont Laure Adler (journaliste, écrivaine, éditrice et productrice), Fabienne Giboudeaux (adjointe au Maire de Paris, chargée des espaces verts), et Jean-Pierre Le Dantec (architecte, historien et écrivain). Les sujets étaient diversifiés, questionnant souvent l’échelle des territoires. Ils visaient tant à définir des sites, qu’à en qualifier les enjeux et les réponses possibles en terme de projet de paysage.

  • Pauline Gillet (ENSNP Blois) abordait ainsi la question de la mutation d’une ancienne poudrerie à Bergerac.
  • Marion GUICHARD (ENSNP Blois) requalifiait un no man’s land berlinois en corridor écologique.
  • Élodie LEGOUBIL (ENSAP Lille) amenait à découvrir la vallée de la Souleuvre en véritable éloge de la ruralité.
  • Joséphine PINATEL (ENSNP Blois) proposait un nouvel avenir pour les abords délaissés de l’étang de Bolmon.
  • Et enfin, Raphaël RAPP (ESAJ Paris) requalifiait et apportait de nouveaux usages au patrimoine ancré des moulins à marée de la Rance.

Si tous ont été remarqués par le Jury d’Experts, seuls trois d’entre eux devaient faire l’objet d’une distinction par le Grand Jury.

Les trois lauréats du concours « Diplômes de paysage : les talents 2013 » sont :

  • Marion Guichard (ENSNP Blois), pour son travail intitulé : « Berlin : promenade au gré des paysages de l’ancien no man’s land »
  • Joséphine Pinatel (ENSNP Blois), pour son travail intitulé : « Les désordres de la lagune de Bolmon »
  • Raphaël Rapp (ESAJ Paris), pour son travail intitulé : « L’estuaire de la Rance et ses moulins à marée ».

Une exposition de l’ensemble des candidatures sera organisée au Chai de Bercy, Paris 12e, au printemps 2013, avec l’aimable soutien de la Ville de Paris. À l’occasion de l’inauguration seront remises les distinctions aux trois lauréats.

(suite…)