Appel à questions concernant l’entretien des Zones Non Agricoles (ZNA)

L’Association Française de Protection des Plantes ouvre la possibilité de soumettre des questions réglementaires en vue de sa troisième conférence spéciale Zones Non Agricoles (ZNA) les 15, 16 et 17 octobre 2013 à Toulouse (31).

Afin d’enrichir la session réglementaire, l’AFPP lance un espace « foire aux questions » sur son site internet. Il vise à enrichir et animer les échanges concernant les réglementations qui se posent sur l’entretien des ZNA (espaces publics, espaces verts, forêts, golfs, zones aquatiques et subaquatiques, voies de communication routières, autoroutières et ferroviaires, zones industrielles, parcs et jardins, etc.).

Qu’elles soient posées par des chercheurs, distributeurs, fabricants, étudiants ou jardiniers professionnels ou amateurs, enseignants, etc., toutes les questions concernant la réglementation des ZNA sont importantes afin de répondre au plus près des attentes des participants du colloque. Il est dès à présent possible de remplir un formulaire en ligne sur le site de l’AFPP, www.afpp.net, onglet « Appel ZNA 2013« .

La 3ème conférence sur l’entretien des Zones Non Agricoles est organisée par l’AFPP et constituera un lieu privilégié de rencontre et de dialogue pour tous les acteurs de la filière espaces verts : directeurs de jardins, pouvoirs publics, jardiniers amateurs et professionnels, responsables de l’entretien des espaces verts, fabricants de spécialités pour la protection des plantes, chercheurs, etc. De nombreuses questions réglementaires seront également au cœur de ces trois journées à Toulouse.

Qui est l’AFPP ?
Le missions de l’AFPP sont larges : les aspects scientifiques et économiques de la protection des plantes et de l’environnement, risques phytosanitaires, formation pour les professionnels, etc. ont également au cœur des travaux de l’association. Elle rassemble plus de 600 spécialistes issus d’organismes et de secteurs d’activités divers et complémentaires. Son objectif est de faciliter les échanges et d’assurer un rôle de médiateurs entre tous les acteurs de la protection des plantes et de l’environnement.

Commentaires (2)

  1. josette

    J’ajoute avoir vu précisément ce genre d’endroit ratiboisé 2 ou 3 fois l’été alors qu’il y a des orchidées.

    Le même Conseil régional qui invite les citoyens à protéger ces espèces envoie ses services nettoyer les talus pleins de ces fleurs !!! Il y a des coups de pieds …. qui se perdent.

    Tout n’est pas perdu, à coeur vaillant rien d’impossible ….
    Hum …ça ne coûte rien d’essayer !

  2. josette

    Je vais avoir de quoi mettre mon grain de sel ….. Tant de végétation fauchée en plein été  » pour faire propre  » alors qu’il est question sans arrêt de  » diversité « . Merci pour l’info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez