Oxalis pourpre et tapis d’helxine

/, plante d'intérieur, plante exotique/Oxalis pourpre et tapis d’helxine

Oxalis pourpre et tapis d’helxine

Une association inattendue et haute en couleur, toute en contraste, qui met autant en valeur le faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) que l’helxine (Soleirolia soleirolii), petite plante couvre-sol. Petites plantes pour effet maximum !

Oxalis triangularis et Soleirolia soleirolii

Faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) poussant dans un tapis d'helxine (Soleirolia soleirolii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

J’ai photographié ce duo contrasté dans un des pavillons du Parc floral de Paris. Mais c’est une excellente idée qui peut être reproduite à plus petite échelle dans un intérieur. Un mariage à faire dans une potée, une jardinière ou une large coupe et à placer dans une pièce claire pas trop chauffée.

Oxalis triangularis et Soleirolia soleirolii

Faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) poussant dans un tapis d'helxine (Soleirolia soleirolii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Ces petites feuilles de trèfles pourpre vif qui sortent par ci par la de cette mousse d’helxine, je trouve ça à la fois drôle et mignon.

Oxalis triangularis et Soleirolia soleirolii

Faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) poussant dans un tapis d'helxine (Soleirolia soleirolii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Les deux plantes apprécient un sol riche et humifère, très bien drainé, qui reste frais sans eau stagnante. La lumière doit être assez vive, sans soleil direct. Dans un pot ou une coupe, l’helxine finira par déborder du contenant pour retomber de part et d’autre alors que le trèfle restera en boule au-dessus.

Oxalis triangularis et Soleirolia soleirolii

Faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) poussant dans un tapis d'helxine (Soleirolia soleirolii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

L’ensemble peut pousser aussi dehors pendant la belle saison. Mais il est préférable de rentrer les plantes avant les gelées, car elles ne sont pas très rustiques.

By |2011-04-20T23:37:30+00:00avril 21st, 2011|plante couvre-sol, plante d'intérieur, plante exotique|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Plantine 21 avril 2011 at 8 h 32 min

    Effectivement, très belle association.
    Une idée à garder …

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui