Archives de mots clés: Oxalis

Désherbage délicat d’un opuntia

Oxalis, mauvaise herbe, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Quelques semaines après avoir rempoté mon pied d’Opuntia picardoi (Tunilla erectoclada) , des jeunes pieds d’oxalis et des brins d’herbes sont apparus. Et bien sûr, ils ont poussé enchevêtrés dans les raquettes couvertes d’aiguillons redoutables. Le désherbage s’est révélé particulièrement délicat pour ne pas me faire piquer.

Désherbage de mauvaise herbe, oxalis, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
L’arrachage à la main n’a pas été concluant pour les oxalis. Les feuilles se sont détachées, mais je n’ai pas pu extirper la racines. Et en quelques jours, des nouvelles feuilles ont repoussé. Connaissant le caractère particulièrement envahissant de l’oxalis, j’ai donc employé les grands moyens. En fait une pince à épiler pour attraper la base des plantes et les arracher avec les racines.

Désherbage de mauvaise herbe, oxalis, dans une potée d'Opuntia en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) Arrachage en évitant de se frotter aux raquettes bardés d’aiguilles acérées et qui ne demandent qu’à se ficher dans la peau de celui qui s’y frotte. Je pense avoir déraciné les pieds d’oxalis et je ne me suis pas piqué. Mon cactus peut pousser !

La floraison tardive de l’Oxalis bowiei

Potée d'Oxalis bowiei en début de floraison sur mon balcon en fin d'été, Paris 19e (75)
Lors de la Foire aux plantes originales d’Avrainville, j’ai acheté cette potée d’oxalis sans trop connaître l’espèce, hormis le fait qu’elle pousse à l’ombre et fleurit rose vif.

Il s’agit en fait d’une plante bulbeuse d’origine sud-africaine à végétation hivernale et floraison en fin d’été et en automne, tout au long de l’hiver sous abri puis au printemps. Les premières fleurs font leur apparition alors que l’été s’achève. Je n’ai d’ailleurs pas eu le temps d’installer cet oxalis dans un plus grand pot, car mon balcon croule sous la végétation et les places libres sont encore rares, les fleurs annuelles et vivaces continuant à fleurir généreusement.

Je n’ai pas encore décidé si je le gardais chez moi ou si j’allais l’installer dans mon bureau à la rédaction où il profiterait d’une plus grande lumière derrière la grande baie vitrée et surtout où il serait abrité du gel…

Oxalis bowiei est proposé par la pépinière de la Roche Saint-Louis.

Oxalis pourpre et tapis d’helxine

Une association inattendue et haute en couleur, toute en contraste, qui met autant en valeur le faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) que l’helxine (Soleirolia soleirolii), petite plante couvre-sol. Petites plantes pour effet maximum !

Oxalis triangularis et Soleirolia soleirolii

Faux trèfle pourpre (Oxalis triangularis) poussant dans un tapis d'helxine (Soleirolia soleirolii), Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

J’ai photographié ce duo contrasté dans un des pavillons du Parc floral de Paris. Mais c’est une excellente idée qui peut être reproduite à plus petite échelle dans un intérieur. Un mariage à faire dans une potée, une jardinière ou une large coupe et à placer dans une pièce claire pas trop chauffée. (suite…)

Un trèfle porte-bonheur pour la Saint-Valentin

Le grand jour approche, plus que quelques heures avant le temps des cadeaux ! Je continue donc mes idées à petit prix, avec cette fois-ci des petites potées d’un trèfle d’ornement à quatre feuilles agrémentés d’un petit coeur, rouge bien sûr.

Le cadeau porte-bonheur pour la Saint-Valentin : un petit trèfle à quatre feuilles

Petite potée de faux trèfle à quatre feuilles (Oxalis tetraphylla) avec un gros coeur, cadeau de Saint-Valentin, photo Alain Delavie

Tout est symbole ! Ce trèfle à quatre feuilles n’en est pas un, c’est un oxalis (Oxalis tetraphylla ou Oxalis deppei). Cette petite plante bulbeuse est originaire du Mexique. Son feuillage est décoratif du fait des marques pourpre brun qui ornent chacune des feuilles découpées en quatre folioles.

Cadeau porte-bonheur pour la Saint-Valentin : un trèfle à quatre feuilles

Petite potée de faux trèfle à quatre feuilles (Oxalis tetraphylla), cadeau de Saint-Valentin, photo Alain Delavie

Mais ce faux trèfle est aussi attrayant par sa charmante floraison simple rose vif qui apparaît au printemps et en été. Il existe aussi une variété à fleurs blanches. Mais pour la Saint-Valentin, les potées ne sont pas encore fleuries.


C’est l’aspect d’un trèfle à quatre feuilles et l’idée du porte-bonheur qui sont importants et font vendre cette petite plante bulbeuse, aussi proposée sous forme de bulbes au printemps.

Cadeau porte-bonheur pour la Saint-Valentin : un trèfle à quatre feuilles

Petite potée de faux trèfle à quatre feuilles (Oxalis tetraphylla) avec un gros coeur, cadeau de Saint-Valentin, photo Alain Delavie

Ce faux trèfle à quatre feuilles n’est pas vraiment une plante d’intérieur car il n’apprécie pas les ambiances trop chauffées. Dans une pièce très claire où la température ne dépasse pas les 18 °C, il peut prospérer en attendant la fin de l’hiver. Ensuite, il pousse très bien sur un rebord de fenêtre ou un balcon dehors, au soleil, tant que les températures ne sont pas trop basses. Il ne supporte pas les gelées. Sous notre climat parisien, cet oxalis entre en repos à l’automne et repart ensuite au printemps. Sous abri, il reste en végétation à longueur d’année.

Cadeau porte-bonheur pour la Saint-Valentin : un trèfle à quatre feuilles

Petite potée de faux trèfle à quatre feuilles (Oxalis tetraphylla) avec un gros coeur, cadeau de Saint-Valentin, photo Alain Delavie

C’est une plante robuste, très prolifique, pour ne pas dire envahissante dans les régions à climat doux. Comme de nombreux oxalis d’ailleurs. Donc à garder en pot ! Mais c’est une bonne petite plante, facile à entretenir et pas exigeante. Quant au bonheur, il suffit d’y croire !