La morelle Sunberry est couverte de baies

Mon pied de morelle Sunberry (Solanum burbankii) a pris une belle ampleur et s’est chargée de petits fruits. Des baies vertes qui sont presque toutes devenues noires, d’un noir brillant comme des perles.

Petits fruits sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) chargée de baies sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

Des baies qui se dissimulent sous les feuilles et qui sont difficiles à photographier…

Petits fruits sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) chargée de baies sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

Petits fruits sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) chargée de baies sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

Petits fruits sur balcon

Morelle Sunberry (Solanum burbankii) chargée de baies sur mon balcon, mi août 2010, photo Alain Delavie

Il y a de quoi faire une belle tarte ou une copieuse salade de fruits. Mais pour tout vous dire, je n’ai pas encore osé y toucher. Je regarde ces baies charnues, mais je n’en ai croqué aucune. D’une part parce que tout ce que j’ai pu lire recommande de les cueillir bien mûres et de les faire cuire plutôt que de les manger crues. Et parce que je trouve aussi que cette morelle cultivée ressemble furieusement à la sauvage, la terrible morelle noire (Solanum nigrum), toxique en diable.

Mauvaise herbe toxique

Morelle noire (Solanum nigrum) sur un trottoir parisien, juillet 2010, photo Alain Delavie

Avouez que la ressemblance est sidérante…
Même aspect des feuilles, du port de la plante, des petites fleurs et des baies.
Comme je n’ai pas fait le semis, un léger doute me tenaille. On ne sait jamais, un semis de morelle noire, c’est si vite arrivé même dans des endroits où on se demande comment elle a pu atterrir là…
Cette année, je regarde, je teste la plante et son comportement en pot et l’an prochain, je commanderai des graines pour faire mes semis moi-même.

Commentaires (10)

  1. Lola75

    HELP, j’ai un grand pot de morelle noire sur mon balcon (offert par mes enfants à la fête des mères), j’ai appris par la suite que c’est une plante toxique. Elle s’est propagé un peu partout dans les autres pots de fleurs et plantes, elle est assez vorace. Et en plus, sur l’un des plants, pleins de petites bêtes noires ont élues domicile sur les feuilles (pucerons noirs ???).

    J’ai arraché les plants, mais comment faire pour vraiment s’en débarrasser, car ça repousse ???

    Merci d’avance pour vos réponses.

  2. ethnoplants

    Je vais tâcher de la cultiver cette année, le souci c’est que j’ai aussi des morelle noire au jardin!

  3. Pingback: Morelle Sunberry (Solanum burbankii) : le retour ! « Paris côté jardin

  4. Plantine

    Te voilà bien avec ta Morelle ! 🙂
    Fausse ou non, manque la confiance ! et si tu réfléchis bien, même si tu sèmes toi-même, qui te dis que les graines ne seront pas issues d’un semis spontané parmi les bonnes plantes, hein ?
    … cornélien !
    C’est que je ne voudrais pas que par pure gourmandise ou curiosité, nous te perdions !

  5. alain of paris (Auteur de l'article)

    Merci pour ce témoignage. J’avais lu que les fruits n’étaient en fait pas excellents… Mais c’est très décoratif.

  6. Laurent

    Tu t’es fait avoir! 😉 L’an dernier, une copine camerounaise soutenait qu’elle mangeait les baies de lantana quand elle était enfant. J’ai goûté, n’ai eu aucun problème (mais quelques baies seulement) mais j’ai découvert depuis qu’elles étaient toxiques.

    Sinon, ton histoire me rappelle celle de mon angélique, achetée sur une bourse aux plantes d’amateurs. Avant d’en confire les tiges, je suis allé plusieurs fois vérifier sur internet les différences et ressemblances avec la ciguë, n’y connaissant rien en ombellifères. Mais bon, il y avait des critères assez explicites pour ne pas les confondre.

  7. BKL

    =)
    berthille tu as du manger la bonne version alors=)
    moi aussi j’en ai je n’oserai pas les mettre en bouche même si des fois j’ai envie d’essayer mais bon….

  8. berthille

    Nous en cultivons un pied également au jardin cette année. Mêmes réticences que toi par rapport à sa trop proche cousine indigène.
    J’ai pris mon courage à deux mains : j’ai goûté. Pas d’quoi fouetter un chat, loin de là ! Pas très sucré, pas franchement de goût particulier. Bof, bof ! Pour moi, un fruit qui n’apporte rien mis à part sa beauté noire à une époque où il n’y a plus ni cassis ni myrtilles.

    PS : cela fait cinq jours, je suis toujours vivante et n’ai pas les intestins en vrac :-))

  9. ani

    j’ai aussi pensé à la sauvage quand j’ai vu ta première photo ;attention !

  10. Sylvaine

    La morelle noire est une plante indigène de mon jardin, elle se ressème tous les ans et elle ressemble vraiment beaucoup à la tienne.
    Finalement, c’est une belle plante et je les laisse vivre, les fruits noirs sont décoratifs.
    Elle se plait en compagnie des digitales, des sceaux de Salomon, du muguet et des hellebores, autres beaux empoisonneurs, ou pousse sous les Ifs. Entre gens de bonne compagnie … lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 Partages
Partagez8
Tweetez
+1
Enregistrer3
Partagez