L’association Noé Conservation accompagne les communes pour un éclairage durable

Illuminations dans la rue Saint-Charles, Paris 15e (75), hiver 2011-2012
Noé Conservation a lancé un ouvrage de référence pour les collectivités à l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités Locales : le Guide d’accompagnement de la Charte de l’Éclairage durable.

Ce document sensibilise aux enjeux liés à l’éclairage public et à la biodiversité nocturne. Sa plus-value réside dans la méthodologie proposée par Noé et validée par des experts : elle guide les collectivités dans l’application progressive des 10 engagements de la Charte, vers une réelle politique d’aménagement lumière durable compatible avec les besoins et attentes des citoyens. Noé Conservation appelle les communes à ratifier la Charte de l’Éclairage durable et à rejoindre le collège des villes déjà signataires.

L’éclairage urbain représente en France près de 40% de la facture d’électricité des communes. Et lorsqu’il est excessif ou inadapté, il contribue à la pollution lumineuse, qui augmente en moyenne de 6% par an !

L’adaptation de l’éclairage urbain à nos besoins constitue donc un enjeu majeur pour les communes en terme de réduction de la consommation d’électricité et donc des dépenses publiques, mais également en terme de respect des récentes règlementations. A cela s’ajoute un enjeu de préservation de la biodiversité nocturne, fortement impactée par ces éclairages, dans un contexte où 77% des citoyens estiment que les pouvoirs publics ne font pas assez pour protéger la biodiversité.

À ce titre, Noé Conservation mobilise les acteurs clefs et propose des actions concrètes et novatrices. Le guide de la Charte de l’Éclairage durable conçu par Noé a été présenté en avant-première à ALAN (Artificial Light At Night), première conférence internationale sur la pollution lumineuse, qui s’est tenue à Berlin du 28 au 30 octobre 2013. La démarche progressive d’application de la charte, sa facilité de mise en œuvre et l’accompagnement proposé par Noé ont suscité un vif intérêt des participants.

« Plus de biodiversité, plus de bien-être, plus d’efficacité énergétique, moins de dépenses publiques. Tel est le message porté par la Charte de l’Éclairage Durable de Noé », souligne Arnaud Greth, Président de Noé Conservation.

En signant la Charte de l’Éclairage durable, les communes prennent un engagement stratégique, bénéfique pour leurs concitoyens et leur territoire. Elles peuvent grâce à la Charte :

  • construire une politique d’éclairage durable sur leur territoire,
  • améliorer le cadre de vie de leurs concitoyens,
  • optimiser le cycle de vie de leur éclairage : choix des produits, consommation électrique, recyclage, etc.
  • valoriser leurs actions citoyennes auprès des habitants et des autres communes françaises,
  • agir pour l’Homme, la biodiversité et l’environnement.

Les objectifs de Noé Conservation sont ambitieux : l’association souhaite dès maintenant impliquer un maximum de villes, à l’instar de Valenciennes, première commune signataire de la Charte en septembre 2013, et étendre ainsi la portée de son action dans les prochaines années. Convaincue que les élus sauront être à l’écoute des fortes attentes de leurs citoyens en terme de préservation de l’environnement, Noé les invite à adopter et mettre en œuvre dès à présent cette Charte de l’Éclairage durable. Pour une nouvelle vision de l’éclairage public au service de l’homme et de la biodiversité !

Retrouvez la Charte de l’Éclairage Durable et son guide d’accompagnement pour les collectivités sur :  www.noeconservation.org (Nos Programmes / Eclairage Durable et biodiversité)

Commentaire (1)

  1. jpp

    Ca serait pas un peu enfoncer une porte ouverte ou voler au secours de la victoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez