décembre 2013 – Paris côté jardin

Archive mensuelles: décembre 2013

Les erreurs à ne pas faire avec une potée d’amaryllis forcé

Potée d'amaryllis forcé (Hippeastrum), photo © Mihai Simonia / Fotolia.comProposé en bulbe forcé pas encore démarré ou en potée plus ou moins poussée et fleurie, l’amaryllis est une des vedettes de nos intérieurs en hiver. Cette plante bulbeuse aux immenses fleurs en trompette peut donner des potées somptueuses, à la condition d’éviter les erreurs de culture que je me propose de vous énumérer.

  1. Transporter la potée déjà bien poussée (avec des boutons ou des fleurs) sans avoir tuteuré les hampes florales très fragiles.
  2. Placer la potée dans un coin peu lumineux, loin d’une baie vitrée très claire.
  3. Laisser la plante en pleine végétation dans une pièce trop fraîche ou la soumettre à des chauds et froids (courants d’air glacés quand on ouvre la fenêtre).
  4. Installer la plante sur un lieu de grand passage où ses grosses fleurs risquent d’être bousculées. Ou la placer dans un endroit où les courants d’air sont fréquents.
  5. Ne jamais tourner la potée qui ne peut donc recevoir de la lumière que d’un côté.
  6. Oublier d’arroser régulièrement et laisser sécher complètement le substrat tant que la plante est en pleine végétation.
  7. Trop arroser et détremper le substrat en laissant toujours de l’eau dans la soucoupe ou le fond du cache-pot.
  8. Arroser avec l’eau du robinet sans l’avoir laisser reposer et se réchauffer à la température de la pièce.
  9. Oublier de tuteurer les hampes florales qui commencent à ployer sous le poids des boutons floraux et des fleurs.
  10. Laisser les graines se former après la floraison.
  11. Sortir la plante défleurie trop tôt à l’extérieur et la soumettre à des températures très basses, voire des petites gelées.
  12. Ne pas nourrir la plante après la floraison tant que le feuillage reste bien vert.
  13. Laisser l’amaryllis à l’intérieur au printemps quand les températures sont redevenues douces.
  14. Continuer à arroser abondamment lorsque le feuillage jaunit à la fin du printemps ou au début de l’été.

Les premières fleurs du jasmin d’hiver

Jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) en hiver dans le Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)
La douceur de l’automne et de ce début d’hiver incite les arbustes à floraison hivernale à fleurir comme ce jasmin d’hiver parsemé de petites étoiles jaunes pâles.

Dans Paris, certains rosiers portent encore des roses, les cerisiers d’hiver, les mahonias, les lauriers tins et les viornes de Bodnant nous gratifient de quelques fleurs pour cette fin d’année.

Guirlande de clématite dans le soleil hivernal

Fruits de clématite des haies (Clematis vitalba) en hiver dans le Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)
Les parcs et les jardins parisiens sont maintenant plutôt dénudés mais au hasard d’une balade, il est possible de rencontrer quelques fleurs ou fruits décoratifs. Ceux de la clématite des haies (ou vigne blanche) semblent flotter dans les airs et scintillent quand les rayons du soleil les traversent.

Les erreurs à ne pas faire avec une azalée des fleuristes

Potée d'azalée des fleuristes, photo ©logvinyk / Fotolia.comLes fleuristes proposent en ce moment des potées d’azalées des fleuristes forcées fort attrayantes. Mais ces petits arbustes souvent offerts se révèlent délicats à conserver. Petit inventaire des erreurs à ne pas faire sous peine de voir péricliter la belle floraison et dépérir la plante.

  1. Transporter la potée fleurie dehors sans aucune protection quand il gèle.
  2. Placer la potée près d’un radiateur, d’un poêle ou d’une cheminée en activité.
  3. Laisser l’azalée dans une pièce très chauffée (18 °C et plus) dans l’appartement ou la maison.
  4. Installer la plante loin d’une fenêtre, dans un coin peu lumineux.
  5. Placer l’azalée derrière une fenêtre sans rideau exposée au soleil du midi.
  6. Oublier d’arroser régulièrement et laisser sécher complètement le substrat.
  7. Arroser avec l’eau du robinet sans l’avoir laisser reposer et se réchauffer à la température de la pièce.
  8. Arroser avec une eau dure (trop calcaire).
  9. Vaporiser les fleurs et les boutons floraux.
  10. Laisser toujours de l’eau dans la soucoupe ou le fond du cache-pot.
  11. Laisser les fleurs fanées se dessécher sur la plante.

Le catalogue printemps 2014 de Jardin Express arrive !

Catalogue printemps 2014 Jardin Express
En 2014, Jardin Express, spécialisée dans les très jeunes plants, va fêter ses 20 ans. L’occasion pour compléter son offre encore plus riche de jeunes plants de fleurs et de potagères avec une gamme de semences potagères. Vilmorin devient ainsi son partenaire avec une gamme complète comprenant des variétés incontournables en haricots, pois, radis, carottes, laitues.

Des nouveautés exceptionnelles
Au menu du nouveau catalogue du printemps 2014 : 248 variétés, 54 nouveautés.
Des duos de nouveautés, des duos de charme.

 

Jardin Express a opté pour la vente à distance
Via son catalogue ou son site internet, cette vente à distance offre la liberté de choix aux clients et la souplesse de la livraison.

  • Parution du catalogue le 2 janvier 2014,
  • Livraison des plants du 24 mars 2014 au 26 mai 2014.

Conditionnement variable suivant variété et semaine de livraison.

Les jeunes plants remplacent avantageusement :

  • d’une part les semis aux résultats souvent aléatoires
  • d’autre part le godet déjà fleuri, car le jeune plant s’enracine davantage avant de fleurir, améliorant la floraison et augmentant sa durée, préservant ainsi la joie des amoureux des fleurs de voir grandir et fleurir ce que l’on a planté soi-même.

Cette nouvelle façon de jardiner est économique :

  • les Minimottes sont proposées à partir de 0,30€ le plant, en barquette de 35 plants,
  • les Jardimottes, à partir de 0,59€ le plant, en barquette de 16 plants,
  • les Prestimottes, à partir de 1,04€ le plant, en lots de 3, 6, ou 12 plants.

Jardin Express
CS 90131
80203 Péronne cedex.
Téléphone : +33 (0)3 22 85 77 44.
Site internet : www.jardinexpress.fr