Le mur végétal du Musée du quai Branly (Paris 7e) au printemps

/, Paris/Le mur végétal du Musée du quai Branly (Paris 7e) au printemps

Le mur végétal du Musée du quai Branly (Paris 7e) au printemps

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Quand les plantes ont bien repoussé et se mettent à fleurir en masses au cours du printemps, le mur végétal du Musée du quai Branly (Paris 7e) est particulièrement impressionnant. Un immense jardin entre ciel et terre…

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Superbes tapis de campanules et de saxifrages araignées à la floraison comme un brouillard blanc rosé.

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Une belle tache de bégonias rustiques (Begonia grandis ssp. evansiana)… À revoir quand tous les pieds seront en fleur.

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Coussins rebondis d’helxines vertes ou panachées. Et des heuchères et des corydales qui se plaisent beaucoup sur ce grand mur.

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

Mur végétal de Patrick Blanc au Musée du Quai Branly, Paris 7e (75)

J’y retournerai dans quelques semaines, en été, puis en automne car les plantes et les floraisons évoluent au fil des saisons. À suivre !

Jardin d’été : éloge de la lenteur du 2 juin au 2 septembre 2012
Prendre le temps de vivre en harmonie avec la nature.
Derrière la palissade de verre qui protège le musée de la rumeur urbaine, au coeur d’un jardin unique, les activités de « Jardin d’été » invitent à la lenteur, à oublier le rythme parfois frénétique de la vie parisienne. Au sein d’une nature généreuse et apaisante qui s’épanouit sans contrainte, le musée vous accueille pour des activités en plein air à partager en famille ou entre amis.
Cet été au musée du quai Branly, adoptez le rythme et la sagesse de la tortue, inspiratrice de la cartographie du jardin dessiné par Gilles Clément, pour prendre le temps d’explorer un territoire de nouvelles expériences.

By |2012-06-16T21:30:04+00:00juin 17th, 2012|parc ou jardin, Paris|8 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

8 Comments

  1. bellaciao 20 juin 2012 at 19 h 47 min

    qui plus est, si la plante grimpante est caduque, l’hiver le spectacle est moins sympathique !

  2. Lily 18 juin 2012 at 12 h 20 min

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec vous Lilou, ces murs sont très jolie, très vert, et dur longtemps si on en prend soin, ce qui est très simple. J’ai même fait le choix d’un petit tableau sur le site : http://www.listeverte.com et pas de soucis. Alors que les plantes grimpantes je trouve ca moins esthétiques car il faut tendre un fil ou un câble, ou bien encore un tuteur et en attendant que la plante pousse ce n’est pas très esthétique, contrairement à ce genre d’aménagement qui met plus en valeur un bâtiment.

    Bonne journée
    Lily

  3. noemie 17 juin 2012 at 18 h 59 min

    jpp, comment végétaliser un mur de 30m ou 50 m de haut avec des grimpantes? Si l’installation est faite dans les règles de l’art, avec les plantes adéquantes, comme le fait notre inventeur, et que la surveillance est régulière, pourquoi en reviendrait-on? Son premier mur a trente ans. Toujours vivant….

  4. bellaciao 17 juin 2012 at 18 h 04 min

    oui, Noémie, il est loin, le premier mur aux petites grenouilles oranges …..
    j’aime énormément le musée du quai Branly, le musée lui même et les jardins qui l’entourent, un endroit exceptionnel qui présente tout le temps des expos et des activités exceptionnelles !
    jpp, dites vous que toutes ces plantes rejettent de l’oxygène, entretiennent une certaine humidité dans un environnement assez hostile, et …. font plaisir aux yeux, ce qui n’est pas la moindre des qualités de cette remarquable installation ! et ça fait fonctionner les neurones, comment c’est fait, comment on entretient, etc etc !!!

  5. lilou 17 juin 2012 at 13 h 49 min

    mais non , il ne faut pas ronchonner comme ça , c’est d’autant plus
    beau que c’est exceptionnel, quel génie ce Patrick Blanc !
    gardons nous de vouloir l’imiter …..

  6. verticalvert 17 juin 2012 at 10 h 45 min

    Vraiment magnifique ce mur !!!!

    vertical vert création de murs végétalisées sur mesure en Alsace…

  7. jpp 17 juin 2012 at 9 h 47 min

    On commence à revenir de ces belles mais coûteuses installations . On peut très bien végétaliser une façade avec des grimpantes !

  8. noemie 17 juin 2012 at 7 h 34 min

    Il est plus que doué, notre Patrick!

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui