Archive journalières: 7 juin 2013

Le potager expérimental sur les toits d’AgroParisTech (Paris 5e)

Potager expérimental sur les toits d'AgroParisTech, rue Saint-Bernard, Paris 5e (75)

Je ne connaissais ce potager haut perché que par des photos. Ouvert exceptionnellement au public quelques jours par an, il m’intriguait fortement ! J’ai donc profité des portes ouvertes des Rendez-vous aux jardins pour faire une visite. Par chance, le beau temps et le soleil étaient aussi du rendez-vous. Je vous propose donc de découvrir cet endroit incroyable avec quelques photos en attendant les prochaines portes ouvertes.

Potager expérimental sur les toits d'AgroParisTech, rue Saint-Bernard, Paris 5e (75)

Une partie des toits accueille des plantes couvre-sol qui poussent sur une très faible épaisseur de substrat.

(suite…)

Le temps des colombines

Ancolies, parc Eiffel, Levallois, Hauts-de-Seine

Le charme de ces fleurs printanières et l’élégance de leur feuillage sont à l’origine de leur succès qui ne se départit pas. Derrière leur aspect fragile et délicat, ces plantes vivaces montrent une belle robustesse. Si on les protège de l’appétit féroce des baveux !

Ancolies, parc Eiffel, Levallois, Hauts-de-Seine

(suite…)

Thalictrum kiusanum, un adorable petit pigamon

Thalictrum kiusanum, Levallois, Hauts-de-Seine

Guère plus haut qu’une dizaine de centimètres, cette petite plante vivace forme un joli coussin vert surmonté de charmantes petites fleurs rose violacé qui se renouvellent d’avril à juin ou juillet avec parfois une remontée en fin d’été, en septembre. Une petite merveille pour les coins ombragés d’un jardin, d’une cour, d’une terrasse ou d’un balcon, voire d’un rebord de fenêtre.

Thalictrum kiusanum, Levallois, Hauts-de-Seine

Comme les autres pigamons, cette espèce apprécie un sol frais et humifère. En pot ou jardinière, il peut être installé en tapis au pied d’un arbuste à feuillage caduc comme par exemple un petit érable du Japon.

Julienne des dames blanche

Grosse touffe de Julienne des dames blanche, Levallois, Hauts-de-Seine

Avec son aspect naturel et sa longue floraison printanière parfumée, cette giroflée des dames (Hesperis matronalis ‘Alba’) est une des valeurs sûres des jardins au printemps. Quand elle se plaît, elle s’y ressème d’ailleurs facilement, assurant ainsi un renouvellement des floraisons au fil des années.

La Julienne des dames et sa variété à fleurs blanches (il en existe aussi des variétés à fleurs doubles) fleurissent de mai à juillet et parfois un peu plus si on coupe les hampes défleuries en empêchant la formation des graines. Il faut toutefois toujours laisser quelques bouquets monter à graines pour assurer une descendance, la vie de cette belle fleur printanière étant assez courte. Vous pouvez aussi bouturer des fragments de tige feuillée.