Quelques hellébores rencontrées en me baladant dans Paris

/, Paris, plante vivace, potée ou jardinière/Quelques hellébores rencontrées en me baladant dans Paris

Quelques hellébores rencontrées en me baladant dans Paris

Potée d'hellébores dans le Cimetière du Père Lachaise en hiver, Paris 20e (75)

Que serait l’hiver sans la floraison des hellébores ? Il serait encore plus triste certainement et encore plus difficile à vivre pour les quelques bourdons butineurs téméraires qui sortent en ce moment en quête d’un pollen plutôt rare dans les jardins.

Potée d'hellébores dans le Cimetière du Père Lachaise en hiver, Paris 20e (75)

Outre leur floraison hivernale ou très précoce au printemps, ces plantes vivaces robustes donnent des fleurs qui se fanent en prenant des couleurs très décoratives, prolongeant ainsi l’attrait des touffes pendant plusieurs semaines.

Potée d'hellébores dans le Cimetière du Père Lachaise en hiver, Paris 20e (75)

Et si par chance le soleil vient jouer avec les corolles des hellébores, c’est le jardinier et le photographe qui se régalent ! Les effets de transparence sont des purs moments de bonheur.

Potée d'hellébores dans le Cimetière du Père Lachaise en hiver, Paris 20e (75)

Aucune idée des noms des variétés rencontrées, mais qu’importe tant que le plaisir est au rendez-vous.

By |2013-02-16T21:11:20+00:00février 17th, 2013|fleur, Paris, plante vivace, potée ou jardinière|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. jpp 18 février 2013 at 11 h 21 min

    Merci Alain . Voilà une utilisation pour mon compost de l’an dernier (justement il est bien mûr).

  2. Alain Delavie 17 février 2013 at 21 h 35 min

    Pas d’engrais pour les hellébores mais du bon compost bien mûr, en automne ou en fin d’hiver et au printemps, sans enfouir, à l’aplomb du feuillage. À renouveler chaque année.

  3. jpp 17 février 2013 at 11 h 01 min

    L’hellébore a été très présente cet hiver chez les fleuristes. De belles potées bien gavées et pas cher.
    En intérieur, elles défleurissent vite. A Saint-Serge, on remet à l’extérieur les sujets qu’on nous apporte et ils se remettent à fleurir.
    Par contre mes hellébores issues de semis ont du mal avec le sol calcaire(et les escargots !). Je vais en tirer quelques pieds quant-même mais je suis à la recherche de l’hellébore de Corse, sur le papier plus rustique.
    Est-ce qu’il faut que je mette de l’engrais et à quelle saison ?

  4. nanou 17 février 2013 at 9 h 26 min

    qu’elles sont belles ces hellébores toutes simples et couleur pastel ! bravo pour le photographe !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui