Trop craquants, les minis phalaenopsis

Le phalaenopsis est l’orchidée préférée des Français. À juste titre, car elle est non seulement belle, très florifère mais aussi relativement facile à cultiver dans un intérieur. Plus délicate, sa version miniaturisée n’en est pas moins une tentation à laquelle il est difficile de résister…

Orchidées miniatures : minis phalaenopsis

Potées fleuries de minis phalaenopsis, janvier 2011, photo Alain Delavie

Même dans un petit studio, ce modèle réduit d’orchidée trouve sa place. Donc l’excuse du manque de place n’est pas valable pour refuser cette mini plante qui offre toutes les qualités esthétiques des plus grandes. Et au fil des semaines et des mois, les horticulteurs nous offrent davantage de coloris, donc davantage de tentations…

Il lui faut de la lumière, beaucoup de lumière sans soleil direct. Mais sa petite taille permet de l’installer sous une lampe horticole, bien en vue. Imaginez un petit aquarium (Nano cube 10 litres par exemple) avec quelques unes de ces petites potées qui trouveraient dans cet espace clos et éclairé des conditions de culture assez favorables, sous réserve de ne pas trop les arroser.

Le prix peut toutefois faire tiquer. Presque dix euros pour une aussi petite plante fleurie que l’on est pas vraiment sûr de pouvoir garder et faire refleurir, ça en arrête plus d’un… Mais en allant dans le quartier chinois et plus précisément dans l’immense supermarché des Frères Tang, avenue d’Ivry (Paris 13e), j’en ai trouvé des superbes à 5,90 euros pièce.

Et voilà, deux phalaenopsis en plus. Le premier acheté en décembre dernier est maintenant défleuri, mais il se porte bien. J’essaie de l’arroser dès qu’il en a besoin. En fait c’est plus facile et moins pénible que je ne le pensais. On remplit le cache-pot avec de l’eau douce tempérée. On attend qu’il n’y ait plus de bulles qui s’échappent et on vide toute l’eau en laissant le petit pot bien s’égoutter avant de le replacer dans son mini cache-pot.

Les fleurs de mon premier mini phalaenopsis étaient beaucoup plus grosses que celles des deux plantes que je viens d’acheter. Resteront-ils tous des miniatures… À suivre !

Commentaires (2)

  1. Pingback: J’ai réussi à faire refleurir un phalaenopsis miniature « Paris côté jardin

  2. Laurent

    Oui, tiens-nous au courant. Les nouvelles feuilles des miens sont de plus en plus grosses… Encore des oeuvres d’apprenti-sorciers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez