Volubilis et renouée du Turkestan, duo d’automne

Surprise de l’automne, au hasard d’une balade dans Paris : un doux mélange d’une fleur d’ipomée bleu ciel et d’un brouillard de fleurettes de l’opulente renouée du Turkestan. Un duo de charme !

Plante grimpantes à floraisons automnales

Ipomée volubilis et renouée du Turkestan, cimetière de Montmartre, Paris 18e, octobre 2010, photo Alain Delavie

Ces deux lianes sont aussi volubiles l’une que l’autre, la renouée étant quand même plus vigoureuse du fait de sa grande rusticité. Mais l’accord des grosses fleurs de l’ipomée et des grappes de petites fleurs de la renouée est particulièrement réussi.

Avis, à ne pas planter dans tous les jardins, encore moins sur un petit balcon !
L’ipomée se ressème énormément et même si elle périt aux premiers gels (en climat doux elle est vivace et elle repart de la souche après quelques gelées légères), ses graines germent au printemps avec une abondance qui tourne parfois à l’invasion. Quant à la renouée du Turkestan (Fallopia baldschuanica), elle est tellement vigoureuse et prolifique qu’elle donne des immenses lianes en quelques mois qui peuvent atteindre jusqu’à 10 m de longueur.

Commentaires (2)

  1. Telemap

    C’est vrai que les Ipomées produisent beaucoup de graines. J’ai commencé à récolter les graines de mes Ipomées pourpre et si elles germent avec le même rendement que celles que j’avais achetées cette année, j’en ai plus qu’il n’en faut pour décorer toute ma terrasse.

    A bientôt.

  2. Plantine

    Rien pour moi là-dedans, mais comme je le regrette !
    Cette association est une merveille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez