Archive journalières: 28 octobre 2010

Brachycome multifida, une saisonnière qui dure, dure, dure…

Réservé aux coins les plus ensoleillés, le brachycome (Brachycome multifida) forme de jolis tapis ou coussins de feuillage finement divisé longtemps couverts de petites marguerites bleu ciel. Vivace quand les hivers ne sont pas trop rude, il fleurit encore à l’approche de la Toussaint dans la capitale.

Plante vivace couvre-sol

Bordure de Brachycome multifida dans le parc André Citroën, Paris 15e (75), octobre 2010, photo Alain Delavie

Tout est gracieux dans cette petite plante australienne couvre-sol le plus souvent cultivée comme une fleur annuelle, alors qu’elle est vivace, mais peu rustique. Insensible aux fortes chaleurs estivales, elles se montre d’une grande robustesse, à la condition de l’installer dans un terrain bien drainé, plutôt léger. Elle redoute l’humidité stagnante, surtout pendant la période hivernale. La touffe ne dépasse pas 10 à 15 cm de hauteur, mais elle s’étale vite. Une plante idéale pour les rebords de fenêtre ou les petits balcons baignés de soleil. Dans un jardin, il est préférable de l’installer en bordure ou dans une rocaille.

Ses fleurs font penser à des petites pâquerettes bleues en été ou à des asters en automne, ce qui n’a rien d’étonnant car ce sont toutes des plantes de la même famille, celle des Astéracées (ex Composées).

Miscanthus sinensis, quel panache !

Un des grands plaisirs de la fin de l’été et de l’automne, c’est la floraison opulente des graminées, qui se parent aussi de teintes surprenantes, mêlant l’or, le mordoré, le bronze, le cuivre ou le feu suivant les espèces ou les variétés. Les eulalies (Miscanthus) hissent leurs grands plumets et composent des paysages mouvants qui jouent avec les rayons du soleil. À voir en ce moment les grosses touffes de Miscanthus sinensis du Parc André Citroën (Paris 15e).

Graminée en automne

Miscanthus sinensis en automne dans le Parc André Citroën (Paris 15e), photo Alain Delavie

Superbes, ces aigrettes blanches, non ?

Graminée en automne

Miscanthus sinensis en automne dans le Parc André Citroën (Paris 15e), photo Alain Delavie

Graminée en automne

Miscanthus sinensis en automne dans le Parc André Citroën (Paris 15e), photo Alain Delavie

Avec un beau soleil, le spectacle est magique, magnifique, et pourtant la composition est des plus simples. Que des miscanthus, une seule espèce plantée en masse. J’aime beaucoup la couleur rousse du feuillage qui varie selon l’intensité de la lumière.

Graminée en automne

Miscanthus sinensis en automne dans le Parc André Citroën (Paris 15e), photo Alain Delavie

Un spectacle qui va durer tout l’automne et se prolonger en hiver, embelli encore par les gelées blanches.

Les liriopes sont les stars discrètes de l’arrière-saison

Je ne me suis vraiment intéressé à ces plantes vivaces que depuis quelques années à peine, et je dois dire qu’elles m’enchantent toujours plus au fil des saisons. Les liriopes poussent lentement, mais elles récompensent largement le jardinier patient en donnant des grosses touffes robustes et très fleuries à la fois, prolongeant les floraisons jusqu’aux gelées.

Plante vivace à floraison estivale et automnale

Bordure de Liriope muscari, Parc André Citroën, octobre 2010, photo Alain Delavie

Ces plantes sont d’une vigueur et d’une robustesse surprenante. Elles résistent au coup de sécheresse, supportent aussi bien l’ombre que le plein soleil, et même la concurrence des racines. Il faut plusieurs années pour obtenir une belle et grosse touffe en partant d’un jeune plant vendu en godet de 8 ou 10 cm de diamètre. Un peu comme les hostas ou les fougères, belles plantes vivaces qui prennent leur temps pour s’installer, mais finissent par donner des potées ou des jardinières opulentes.

Plante vivace à floraison estivale et automnale

Bordure de Liriope muscari, Parc André Citroën, octobre 2010, photo Alain Delavie

Le feuillage est persistant, sauf si les hivers sont très rudes. Les feuilles rubanées sont d’un joli vert foncé brillant, panaché de crème ou de blanc pour certaines variétés. En été, les petites fleurs groupées en épis bien droits apparaissent au-dessus du feuillage. La floraison dure très longtemps et se prolonge jusqu’en automne, apportant une touche de couleur discrète qui s’accorde bien avec les coloris automnaux. La gamme des couleurs se limite au bleu lavande, bleu soutenu, violet, lilas, rose ou blanc. Ce qui est déjà une belle palette, permettant pas mal de mariages.

Je possède plusieurs variétés maintenant : Liriope muscari‘ Okina’, Liriope muscari ‘Big Blue’, Liriope muscari ‘Variegata’ et Liriope muscari ‘Monroe White’. Des jeunes plantes qui ont besoin de s’étoffer. Il va leur falloir encore quelques années et de bonnes doses de compost pour devenir comme celles des photos…