La couleur crème beige à café au lait et les dimensions hors normes des fleurs surprennent toujours quand on rencontre ce dahlia à nul autre pareil. Cette année, je l’ai photographié dans le potager fleuri du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91) et dans le Parc floral de Paris (75).

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', Parc floral de Paris (75), septembre 2010, photo Alain Delavie

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', potager du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91), septembre 2010, photo Alain Delavie

Le dahlia ‘Café au lait’ est un dahlia de type décoratif et géant.

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', Parc floral de Paris (75), septembre 2010, photo Alain Delavie

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', potager du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91), septembre 2010, photo Alain Delavie

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', Parc floral de Paris (75), septembre 2010, photo Alain Delavie

Selon le stade de développement de la fleur et la lumière environnante, on distingue parfois un peu de rose cyclamen dans le beige café au lait.

Parmi les innombrables variétés de dahlias, c’est une des plus grosses fleurs, surtout si on prend soin d’éboutonner chaque tige pour ne conserver qu’un capitule par tige. Sans taille particulière, les capitules sont quand même de grandes dimensions, largement le diamètre équivalent à une main, et pas une petite de fillette !

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', potager du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91), septembre 2010, photo Alain Delavie

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', potager du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91), septembre 2010, photo Alain Delavie

Une belle fleur que je n’aurai jamais sur mon balcon, car il faudrait trop l’arroser et la nourrir. Comme tous les autres grands dahlias d’ailleurs, très exigeants quand ils sont cultivés en potées.

Dahlia décoratif géant

Dahlia décoratif 'Café au lait', potager du Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (91), septembre 2010, photo Alain Delavie

Pour la conclusion, je laisse la parole à Vérone, qui affirmait sur son blog il y a quelques jours : « il est d’une beauté celui ci…«