Les liriopes sont les stars discrètes de l’arrière-saison

Je ne me suis vraiment intéressé à ces plantes vivaces que depuis quelques années à peine, et je dois dire qu’elles m’enchantent toujours plus au fil des saisons. Les liriopes poussent lentement, mais elles récompensent largement le jardinier patient en donnant des grosses touffes robustes et très fleuries à la fois, prolongeant les floraisons jusqu’aux gelées.

Plante vivace à floraison estivale et automnale

Bordure de Liriope muscari, Parc André Citroën, octobre 2010, photo Alain Delavie

Ces plantes sont d’une vigueur et d’une robustesse surprenante. Elles résistent au coup de sécheresse, supportent aussi bien l’ombre que le plein soleil, et même la concurrence des racines. Il faut plusieurs années pour obtenir une belle et grosse touffe en partant d’un jeune plant vendu en godet de 8 ou 10 cm de diamètre. Un peu comme les hostas ou les fougères, belles plantes vivaces qui prennent leur temps pour s’installer, mais finissent par donner des potées ou des jardinières opulentes.

Plante vivace à floraison estivale et automnale

Bordure de Liriope muscari, Parc André Citroën, octobre 2010, photo Alain Delavie

Le feuillage est persistant, sauf si les hivers sont très rudes. Les feuilles rubanées sont d’un joli vert foncé brillant, panaché de crème ou de blanc pour certaines variétés. En été, les petites fleurs groupées en épis bien droits apparaissent au-dessus du feuillage. La floraison dure très longtemps et se prolonge jusqu’en automne, apportant une touche de couleur discrète qui s’accorde bien avec les coloris automnaux. La gamme des couleurs se limite au bleu lavande, bleu soutenu, violet, lilas, rose ou blanc. Ce qui est déjà une belle palette, permettant pas mal de mariages.

Je possède plusieurs variétés maintenant : Liriope muscari‘ Okina’, Liriope muscari ‘Big Blue’, Liriope muscari ‘Variegata’ et Liriope muscari ‘Monroe White’. Des jeunes plantes qui ont besoin de s’étoffer. Il va leur falloir encore quelques années et de bonnes doses de compost pour devenir comme celles des photos…

Commentaires (2)

  1. Laurent

    Point non négligeable: aucun ravageur (enfin, selon mon expérience) ne les attaque!

    Seul point négatif: un froid trop important, et c’est perdu. C’est l’expérience que j’ai eue l’hiver dernier après pourtant plus de dix ans de culture sans souci.

  2. anne

    merci de faire une piqûre de rappel pour  » une potée d’automne durable  » l’article m’avait échappé , très jolie potée !
    j’espère trouver ces liriopes ds une jardinerie près de chez moi
    en Ile de France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez