Archives de mots clés: liriope

Quand le soleil matinal joue avec les feuillages sur mon balcon

Soleil dans le feuillage du Nandina domestica 'Gulf Stream' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Maintenant que tout est planté et installé sur mon balcon, je peux allègrement me promener d’un bout à l’autre et admirer au petit matin les jeux de lumière avec les rayons du soleil levant qui traversent certains feuillages.

Entre le blanc translucide et lumineux de la Liriope muscari ‘Okina’ et le rouge incandescent du Nandina domestica ‘Gulf Stream’, difficile de choisir. Qu’importe, j’aime les deux !

Soleil et températures élevées sont au programme des jours à venir. L’été est bien là, avec ses premières chaleurs. Avec les arrosages réguliers que j’apporte, mes plantes devraient pousser à vue d’oeil.

Le bel épanouissement de ma Liriope muscari ‘Okina’


Les nouvelles feuilles d’abord dressées et d’un blanc pur de ma Liriope muscari ‘Okina’ se sont allongées et commencent à se courber, donnant un aspect moins raide au bouquet de feuillage immaculé. Et le vert commence à envahir petit à petit le limbe foliaire.

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée a pris une belle ampleur et le jeune feuillage encore blanc recouvre presque entièrement les plus vieilles feuilles vert foncé qui se sont formées les années précédentes. Le contraste est saisissant et cela vaut bien une floraison !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le vert foncé se dessine petit à petit sur le blanc des jeunes feuilles. Mais il forme d’abord un fin réseau qui ne manque pas d’élégance.

Liriope ‘Okina’, quel toupet !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les nouvelles feuilles blanches de mon pied de liriope ‘Okina’ continuent à pousser et forment désormais une belle touffe au-dessus de l’ancien feuillage complètement vert foncé. Quel beau toupet !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Hormis l’extrémité des jeunes feuilles, tout le limbe est d’un blanc très pur, tirant légèrement vers le crème. Et le soleil accentue encore la blancheur en donnant de superbes transparences. Pour moi qui aime les panachures blanches, je suis servi !

Liriope muscari ‘Okina’, en vert et blanc

Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
Les températures élevées de ces derniers jours redonnent une nouvelle vigueur aux plantes endormies par la vague de froid tardive qui a glacé Paris en mars dernier. Ma potée de Liriope ‘Okina’ montre une belle profusion de nouvelles feuilles, toutes plus blanches les unes que les autres, en contraste avec les feuilles plus vieilles complètement vert foncé.

Liriope muscari 'Okina' sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75) (suite…)

Trop belle, ma Liriope spicata ‘Silver Dragon’ !

Liriope spicata 'Silver Dragon', feuillage panaché, balcon, Paris 19e (75)
Après un nettoyage nécessaire pour enlever les feuilles fanées pendant l’hiver et un rempotage dans une grosse potée, mon pied de Liriope spicata ‘Silver Dragon’ s’est refait un nouveau feuillage joliment panaché de blanc argenté.

« Silver », je comprends car le vert des feuilles est plutôt métallisé et le blanc est très pur, presque argenté. Mais « Dragon »… Où sont les flammes ? Pas encore vues. Par contre la plante est vigoureuse et forme une belle touffe évasée très élégante. Et ce toute l’année !

Aster x frikartii 'Mönch', Astéracées, fleur bleue, balcon, Paris 19e (75)
Les otiorhynques ont un peu grignoté les feuilles, mais la plante semble bien résister. Elle a refait de belles et vigoureuses feuilles bien panachées au printemps.

J’ai encore quelques feuilles mortes à enlever pour donner un aspect parfaitement nette à la potée. Et j’attends maintenant la floraison, toujours très tardive.

Liriope et trèfle argentés

Liriope spicata 'Silver Dragon' et Trifolium repens sur mon balcon parisien en été, Paris 19e (75)
Dans un gros pot, j’ai marié un pied de liriope à feuillage panaché de blanc argenté (Liriope spicata ‘Silver Dragon’) et un pied d’une variété du trèfle rampant (Trifolium repens) aux feuilles vertes, pourpres et vert argenté. Et les deux s’accordent très bien en fait.

La liriope reste décorative toute l’année et le blanc argenté de ses feuilles très effilées attire le regard tant il est lumineux.

J’avais déjà essayé de cultiver cette variété du trèfle rampant il y a trois ans, mais les pigeons ramiers me les ont dévorés à plusieurs reprises, à tel point que j’ai du l’arracher. Je retente cette année, mais en plaçant la potée moins en vue, pas sur la rambarde où les oiseaux ont l’habitude de venir se percher quand je ne suis pas chez moi. Et le trèfle est noyé parmi les feuilles rubanées de la liriope.