La trachélie bleue (Trachelium caeruleum)

Plus souvent présentée en bouquets de fleurs fraîches chez les fleuristes, la trachélie bleue est une plante vivace à floraison estivale qui se cultive aussi comme une fleur annuelle. Résistante à la sécheresse, elle fleurit généreusement tout au long de l’été. Démonstration dans les plates-bandes écrasées de soleil du Jardin des Plantes de Paris (75).

Plante vivace à floraison estivale

Trachélie bleue (Trachelium caeruleum, Campanulacées) avec des cosmos et des dahlias, Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Cette plante vivace est originaire de l’Europe du Sud (France, Espagne et Portugal) et du pourtour méditerranéen. Selon la variété, la touffe peut atteindre de 30 à 90 cm de hauteur. Le feuillage est persistant en climat doux seulement. Les feuilles dentelées sont vert sombre plus ou moins teintées de pourpre.

Plante vivace à floraison estivale

Trachélie bleue (Trachelium caeruleum), Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

En climat doux, la floraison intervient dès le milieu du printemps, vers le mois de mai ou juin. Quand on cultive cette plante comme une annuelle, elle donne une floraison estivale prolongée, surtout si on prend soin de rabattre les hampes florales fanées.

Plante vivace à floraison estivale

Trachélie bleue (Trachelium caeruleum, Campanulacées), Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Les minuscules fleurs tubulaires à longues étamines sont réunies en larges corymbes aplaties. Suivant la variété, le coloris est bleu lilas, bleu violet, violet, rose, blanc ou pourpre. La floraison est parfumée (senteur vanillée) et très mellifère, les papillons aimant venir visiter les larges inflorescences.

Plante vivace à floraison estivale

Trachélie bleue (Trachelium caeruleum, Campanulacées), Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Elle se marie d’ailleurs très bien avec l’héliotrope, qui apprécie comme elle les expositions chaudes et ensoleillées. Un mélange parfait pour une bordure parfumée.

Plante vivace à floraison estivale

Trachélie bleue (Trachelium caeruleum), Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Joli mariage aussi avec des graminées bleues pour un mélange ton sur ton.

Plante vivace à floraison estivale

Bordure de dahlias et de trachélies bleues (Trachelium caeruleum, Campanulacées), Jardin des Plantes de Paris (75), août 2010, photo Alain Delavie

Les variétés les plus basses forment de jolies bordures estivales. Les plus hautes permettent d’alléger des massifs d’été.
En climat doux, cette belle plante vivace se ressème facilement et peut pousser dans les endroits les plus inattendus, comme sur ce mur dans le jardin botanique exotique du Val Rahmeh, à Menton (06).

Plante vivace à floraison estivale

Touffe de trachélie bleue (Trachelium caeruleum) dans le Jardin botanique exotique du Val Rahmeh, Menton (06), photo Alain Delavie

En bouquet, les fleurs tiennent presque deux semaines, à la condition de changer l’eau régulièrement et de recouper la base des tiges.

Commentaires (14)

  1. Pingback: Promesse de floraison généreuse pour le Trachelium » Paris côté jardin

  2. Alain of paris (Auteur de l'article)

    Merci pour cette info, c’est une bonne nouvelle !

  3. Hellohlala

    > réponse à Alain of Paris, 30 août 2010 at 20h54mn :
    J’en ai vu un plan hier (5 mai 2011) à Bercy, entre deux pavés sous les fenêtres de la « Maison du Jardinage ». La directrice m’a dit quec’est une plante qui a du se ressemer car ils en avaient l’année précédente (l’année de votre post).
    Donc, ça peut se faire à Paris ;=)

  4. alain of paris (Auteur de l'article)

    Oui on la trouve fréquemment en fleurs coupées en effet. Quant aux jeunes plants, au printemps plutôt mais ce n’est pas une espèce très fréquente.

  5. laurent

    N’est-ce pas aussi une plante qu’on a beaucoup vu en bouquet, il y a une dizaine d’années (et peut-être encore maintenant)? Très fin, en effet. Dommage qu’elle ne se ressème pas par ici… et qu’on ne la trouve pas, ni en plant, ni en graine (?)

  6. jpp

    Val Rameh. Un beau souvenir. J’y ai dormi une semaine et le meilleur était sans doute le punch du directeur (il a pris sa retraite). Côté fleurs et jardiniers c’est pas mal non plus. Et puis flotte le souvenir d’une anglaise excentrique …

  7. alain of paris (Auteur de l'article)

    Le soleil c’est du souvenir d’un été déjà lointain… J’ai rentré toutes mes plantes d’intérieur et je ne regrette pas, avec la nuit fraîche que nous venons d’avoir, cela valait mieux. Pas chaude la journée non plus pour une fin août.

  8. alain of paris (Auteur de l'article)

    Non Plantine, peu de chance de voir des semis spontanés au Nord de la Loire. Dans le Sud, aucun problème.

  9. BKL

    le mélange sur l’avant dernière photo donne un super rendu tout en douceur comme dit plantine

  10. Kristin

    elle est vraiment belle…je note son nom!!

  11. Sylvaine

     » Les plates-bandes écrasées de soleil  » … Il y a du soleil à Paris ?
    Nous, à quelques Km pourtant, on est plutôt dans le gris ! lol

    C’est une jolie plante qui semble facile à vivre. Si un jour je trouve des graines, je la verrais bien dans mon jardin

  12. Plantine

    Ça donne une impression de ‘douceur’ ; j’aime beaucoup.
    Ça se ressème pas par ici ?

  13. Vérone

    Très belle !
    Une que je verrais bien avec mes hémérocalles …

  14. Pingback: Twitted by alaindelavie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

154 Partages
Partagez12
Tweetez
+1
Enregistrer142
Partagez