Archives de mots clés: vague de froid

Vague de froid annoncée, protégez vos plantes frileuses

Protections hivernales sur mon balcon en hiver, Paris 19e (75)Les prévisions météorologiques sont unanimes : à partir de lundi prochain, les températures vont chuter sous l’influence d’un puissant anticyclone installé sur le nord de l’Europe et la Russie. Des fortes gelées sont attendues avec des températures qui vont rester négatives dans la journée au nord de la Seine. Pensez à renforcer les protections autour de vos plantes frileuses sans plus attendre.

Du nord et du centre à l’est de la France, on nous annonce des gelées fortes avec des températures de -5°C à -10°C le matin en plaine. La sensation de froid sera accentuée par la bise, un vent glacial. Le temps devrait être ensoleillé, sec, mais vraiment très froid. (suite…)

BIlan de l’hiver 2011-2012

L’hiver 2011-2012 s’est montré particulièrement contrasté en France métropolitaine, alternant douceur et froid exceptionnel, pluies abondantes et déficit de précipitations.

Si la température moyennée sur la France et sur l’ensemble de l’hiver a été conforme à la normale, elle masque d’importantes variations. Les températures ont été très douces en décembre et janvier, avant de chuter brusquement fin janvier. Dès lors, une vague de froid remarquable a touché l’ensemble du pays jusque vers la mi-février, la fin de l’hiver connaissant ensuite des températures plus proches des normales.

Carte des températures moyennes en France : hiver 2011-2012 (Météo France)

Après un mois de décembre abondamment arrosé à l’exception notable des régions méditerranéennes, les précipitations de janvier n’ont concerné que le Nord-Est et le nord des Alpes, précédant un mois de février remarquablement sec. Sur l’ensemble de la saison, le bilan pluviométrique est extrêmement déficitaire sur les régions méditerranéennes avec des cumuls de pluie souvent inférieurs à 20 % de la normale : cet hiver s’y classe parmi les plus secs depuis 1959. Sur le reste de la France, le bilan est contrasté : nettement déficitaires de la Bretagne au Sud-Ouest, les pluies ont été plus proches des normales ailleurs, voire parfois excédentaires sur le Nord et le Nord-Est de la France.

L’ensoleillement a été généreux cet hiver, notamment grâce à un mois de février très ensoleillé. Des Pays de la Loire aux frontières du Nord et du Nord-Est ainsi que sur les régions méditerranéennes, les durées d’ensoleillement ont été 20 % à 40 % supérieures à la moyenne. Partout ailleurs, l’ensoleillement a été plus proche de la moyenne. (suite…)

Dernières traces de la vague de froid

Mouettes dérivant sur les plaques de glace à  la surface du canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)

Malgré le temps plus doux, la glace persiste encore par endroits sur le canal de l’Ourcq dans Paris. Les plaques de glace dérivent au fil du courant, servant de pistes d’atterrissage aux nombreux oiseaux qui semblent surfer au ralenti.

Mouettes dérivant sur les plaques de glace à la surface du canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)

Les photos ne le montrent pas, mais le courant déplace les plaques de glace sur lesquelles se sont posées les mouettes qui n’ont pas l’air gêné par le mouvement.

Mouettes dérivant sur les plaques de glace à la surface du canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)

Mouettes dérivant sur les plaques de glace à la surface du canal de l'Ourcq, Paris 19e (75)

Petit défilé de mouettes sur restes de banquise. Il n’y a pas que les oiseaux, mais aussi de nombreux déchets, une vraie poubelle ce canal…

Jasmin d’hiver à fleurs blanches

Fleurs gelées du jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

Ou plutôt un jasmin d’hiver aux fleurs blanchies par le froid hivernal… Cet arbuste pourtant robuste et rustique a lui aussi souffert de la vague de froid sibérien qui s’est abattue sur la France. Ses belles fleurs jaunes ne se sont pas fanées en prenant une vilaine teinte marron comme certains camélias. Elles sont devenues blanches comme neige !

Fleurs gelées du jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

En fait, je trouve cela super joli ! Avis aux pépiniéristes créateurs de nouvelles variétés, un jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) aux fleurs blanches avec juste une touche de jaune lumineux au coeur, mais c’est de toute beauté.

Fleurs gelées du jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

Le lac gelé du Parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e)

Lac gelé par une froide journée d'hiver dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

Le froid donne de jolis paysages dans la capitale glacée par les températures négatives. Le grand lac du parc des Buttes-Chaumont s’est transformé en miroir gelé sur lequel la neige est restée par endroit.

Lac gelé par une froide journée d'hiver dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

Beaucoup de traces sur ce lac gelé qui n’est pourtant pas une patinoire car il est dangereux de s’y aventurer dessus. (suite…)

Nourrir et abreuver les oiseaux

Boule de graisse accrochée à la grille du Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

La vague de froid intense qui se prolonge a durci la terre, gelé les points d’eau et fait disparaître nombre de petites bestioles qui entrent dans le menu des oiseaux qui doivent en plus résister aux températures négatives même pendant la journée. Sale temps pour la gente plumée des villes et des jardins.

Oublions les morceaux de pain ou de gâteaux qui ne sont pas des aliments pour les oiseaux, quels qu’ils soient. Il faut plutôt accrocher des boules de graisses et distribuer des graines, si possible dans des endroits inaccessibles aux chats. L’eau liquide étant rare, il faut installer des petits abreuvoirs et surtout penser à renouveler l’eau souvent car elle gèle vite. Actuellement, il faut intervenir deux fois par jour en versant de l’eau tiède, sinon les oiseaux se retrouveront devant un bloc de glace, comme c’est un peu partout le cas dans la nature.

Les merles aiment les fruits (pommes et poires) –surtout pourries- posées sur le sol.
Les tourterelles et les pigeons sont attirés par les céréales.
Les mésanges apprécient les pains de graisse à base de suif ou de saindoux ou de graisse végétale fondue puis redurcie. Les cacahuètes (non salées surtout) et les graines de tournesol les régalent aussi.
Le rouge-gorge recherche des petites graines tombées sur le sol.

Le saviez-vous ?
En une seule nuit en hiver, une mésange peut perdre jusqu’à 10% de son poids !