Archives de mots clés: Le Marais

Pop-up store BERGAMOTTE jusqu’au 31 décembre 2017

Alta, bouquet de roses, renoncules et eucalyptus, Bergamotte
En décembre, Bergamotte fait souffler un vent chaud et piquant sur Noël ! Rendez-vous dans la boutique parisienne éphémère de l’Atelier Green à la découverte d’une sélection pointue d’objets déco et de cadeaux originaux.

En plein coeur du Marais, les rois de la forêt côtoient les plus jolies décorations d’intérieur pour les fêtes de fin d’années. Des couronnes de Noël, pour parer les portes des maisons et dresser de jolies tables, des bougies au parfum envoûtant… Le pop-up store Bergamotte recèle également de trésors pour gâter ses proches. Parmi eux, des bouquets de fleurs fraîches composés à la minute, ainsi que les plus belles plantes dénichées aux quatre coins du monde.

Cocon végétal, terrarium, plantes d'intérieur, BergamotteL’adresse à retenir, celle dont on ne repart jamais les mains vides, mais les bras chargés de présents. Durant tout le mois de décembre, les pères-noël organisés et les retardataires en quête de solutions de dernière minute, seront toujours les bienvenus.

Informations pratiques
Pop-up store BERGAMOTTE
Evergreen lodge, 83, rue de Turenne, 75003 Paris.
Du 1er au 31 décembre 2017

À propos de Bergamotte
Lancé en janvier 2016, Bergamotte est l’Atelier Green qui bouscule la livraison de eurs et de plantes, avec déjà plus de 75000 bouquets vendus. Livrées en quelques heures seulement, partout en France, les créations sont assemblées à la minute par des fleuristes passionnés et talentueux. Les collections sont renouvelées tous les deux mois, avec des fleurs fraîches et de saison. Les plantes sont dénichées aux quatre coins du monde par une équipe d’experts pour végétaliser durablement les intérieurs. Plus d’informations sur www.bergamotte.com.

Au coeur du Marais, l’aristoloche géante

Aristoloche géante, Aristolochia gigantea, plante exotique grimpante, Le Marais, Paris 4e (75)
Comme il a bien poussé le pied d’aristoloche géante que je vous montrais sur mon blog en août l’année dernière ! La végétation s’est beaucoup développée et les fleurs si curieuses sont beaucoup plus nombreuses.

Aristoloche géante, Aristolochia gigantea, plante exotique grimpante, Le Marais, Paris 4e (75) (suite…)

Les jardinières de géraniums lierres de la Maison du Marais

Grandes jardinières de géraniums lierres rouges, La Maison du Marais, rue de Birague, Paris 4e (75)
Direction la rue Birague dans le Marais (Paris 4e) pour admirer ces grandes cascades de géraniums lierres rouges disposées au premier étage de la Maison du Marais.

Grande jardinière de géraniums lierres rouges, La Maison du Marais, rue de Birague, Paris 4e (75)
On ne peut guère plus opulent et généreux ! Le géranium lierre dans toute sa splendeur, montrant son incroyable floraison qui a fait sa célébrité et son succès qui ne se dément toujours pas, et pour cause. Là encore, le vert des feuillages met en valeur le rouge éclatant des fleurs simples.

Grandes jardinières de géraniums lierres rouges, La Maison du Marais, rue de Birague, Paris 4e (75)
Bravo au jardinier ou à la jardinière qui entretient si bien ses géraniums. Beau résultat !

Aristoloche géante dans le Marais (Paris 4e)

Aristolochia gigantea, rue de Moussy, Paris 4e (75)
Une curiosité végétale vous attend dans la rue de Moussy, au coeur du Marais, dans le 4e arrondissement de Paris. Une aristoloche géante (Aristolochia gigantea) y pousse et y fleurit pour le plus grand plaisir des amateurs d’exotisme.

Aristolochia gigantea, rue de Moussy, Paris 4e (75) (suite…)

Fresque en mosaïque dans la rue de la Verrerie (Paris)

Arbre et fontaine, fresque en mosaïque, rue de la Verrerie, Paris 4e (75)
Située au niveau du 2 de la rue de la Verrerie dans le 4e arrondissement de Paris, cette fresque représente un arbre chargé de fruits (des oranges ?) et une fontaine au décor animalier et floral.

Avec le Space Invader 4-464 au-dessus (juste à droite de la branche de l’arbre)…

L’automne dans le square Georges Cain (Paris 3e)

Discret, presque secret, le square Georges Cain offre ses 876 m2 de verdure le long de la rue Payenne, au coeur du quartier du Marais près du Musée Carnavalet. L’automne lui donne des couleurs vives et lumineuses, hélas trop éphémères.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires et tilleuls dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires, fougères, parrotie, érable et tilleul dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Émergeant d’un tapis de lierre, vous y découvrez des vestiges de monuments disparus qui constituent un dépôt lapidaire du Musée Carnavalet. Il y a des vestiges datant de la Renaissance de l’ancien Hôtel de Ville, ou le fronton du pavillon central (et son horloge) du Palais des Tuileries, encore noirci par l’incendie qui l’a détruit, ou encore des sarcophages mérovingiens. Ce dépôt lapidaire du musée Carnavalet s’est nourri de la guerre civile de 1871 et de la dispersion des collections du Musée des monuments français.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Euphorbe et vestige de monument, square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Au centre du jardin, un petit massif de rosiers entourait une statue du 17ème siècle réalisée par Laurent Magnier, l’un des sculpteurs qui participa à l’embellissement du parc du château de Versailles, une « Aurore » en bronze. Aujourd’hui une autre statue en bronze représentant une jeune femme nue, debout, tenant un foulard dans le dos a remplacé la précédente. Cette oeuvre est d’Aristide Maillol et a été dénommée Ile-de-France.
À l’entrée du square, le chant mélodieux d’un rossignol vous accueille. Le « rossignol de Heinz », est une fantaisie électronique, créée par Erik Samakh en 1990, qui fonctionne avec le souffle du vent.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Tilleuls dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Créé en 1923, le square est bordé au nord et à l’est par le Musée Carnavalet (à l’est, l’hôtel Le Pelletier de Saint-Fargeau – photo ci-dessus -, et au nord, son ancienne orangerie, – photo ci-dessous -), et au sud par le lycée Victor-Hugo, il est clôturé à l’ouest par une grille qui donne sur la rue Payenne.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires, fougères, parrotie, érable et tilleul dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Construit à l’endroit où s’étendaient dès le XIIIe siècle d’importants terrains maraîchers baptisés « Culture Sainte-Catherine », propriété des chanoines de Sainte-Catherine-du-Val-des-Écoliers, le jardin est ouvert au public depuis 1931. Il est baptisé du nom de celui qui fut conservateur du Musée Carnavalet entre 1897 et 1914, Georges Cain (1856-1919, peintre et écrivain).

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Topiaires et parrotie dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

J’ai découvert ce square par hasard, en me trompant de station de métro et me retrouvant à la station Saint-Sébastien-Froissard. Ma découverte s’est faite en voulant rejoindre la place des Vosges. Une belle surprise, inattendue dans ce quartier historique en apparence peu verdoyant. Les jardins y sont en fait bien cachés, encerclés de bâtisses historiques.

L'automne dans les parcs et jardins de Paris

Fougères et érable du Japon dans le square Georges Cain, rue Payenne, Paris 3e (75), 1er novembre 2010, photo Alain Delavie

Et oui, il y avait une touche de rouge dans ce petit square ! Un bel érable du Japon, tout d’écarlate vêtu feuillu. En pot ou en pleine terre, les érables du Japon ont l’air d’apprécier l’air de la capitale…

Infos pratiques :
L’entrée du square Georges Cain se fait par le 8 de la rue Payenne (Paris 3e).
Métro lignes 1 ou 7, station Saint-Paul ou ligne 8, station Chemin Vert.