Grande plantation citoyenne à Montreuil (93) les 20 et 21 mars 2018

Les 20 et 21 mars 2018, Montreuil va devenir une ville-jardin à ciel ouvert cultivée par ses habitants. Au cours de ce week-end, Montreuil va organiser avec les écoles et les habitants, une plantation citoyenne de végétaux comestibles sur onze sites de l’espace public municipal.

Site des Murs à pêches, Montreuil-sous-Bois (93)À Montreuil, « nous avons tellement d’espaces en friche, déshumanisés, qui pourraient devenir des espaces de qualité. Imaginez des centaines d’arbres fruitiers, des jardins éducatifs, des espaces cultivés et offerts gratuitement aux habitants. Nous pourrions devenir l’une des villes symbole de l’évolution vers une écologie urbaine, sociale et citoyenne.» Cette vision de la place de la nature en ville exprimée par Patrice Bessac, le Maire de Montreuil à l’occasion de ses vœux de nouvelle année aux Montreuillois et Montreuilloises devient aujourd’hui une réalité.

Les 20 et 21 mars, pour célébrer l’arrivée du printemps seront plantés 50 arbres fruitiers, 446 arbustes dont 300 à petits fruits et 350 vivaces (dont 40 aromates). Cette grande plantation marque le lancement du dispositif « Montreuil est notre jardin », un vaste projet de réappropriation des espaces publics délaissés, par la nature, le partage et l’engagement citoyen. Les agents du Service Jardins et nature en ville, aidés sur 2 des 11 sites par les enfants des centres de loisirs, planteront sur l’espace public, cerisiers, pêchers, poiriers, figuiers, oliviers, amandiers, plaqueminiers (l’arbre à kakis) mais aussi cassis, groseilliers, framboisiers, mûriers et kiwis.

Lancement en avril de l’appel à projets « Adoptez-moi, Jardinez-moi ! »
Cette première plantation, preuve d’une possible évolution positive de l’environnement par quelques gestes simples, sera suivie courant avril, du lancement d’un « appel à projets pour la végétalisation de parcelles délaissées ». Habitants, groupements d’habitants réunis ou non en associations sont invités à formuler, du 3 au 20 avril 2018, des projets d’adoption de parcelles de moins de 10 m² ou d’aménagement de potagers urbains collectifs de parcelles de plus de 10 m².
« Cet appel à projets vient conforter l’engouement pour la place de la nature en ville » souligne Ibrahim Dufriche-Soilihi, premier adjoint au Maire de Montreuil en charge de la transition écologique et de la nature en ville. « Bas d’immeubles, pieds d’arbres, toitures, les habitants sont invités à imaginer des lieux où il sera possible de cultiver et produire des plantes comestibles » précise l’élu.
Les choses vont aller vite car la nature n’attend pas. Dès le mois de mai, les premières parcelles seront attribuées. Les habitants pourront alors commencer leur jardinage en respectant la Charte du jardinage citoyen qui proscrit notamment l’usage de pesticides. Les services municipaux et leurs 38 jardiniers dont les pratiques ont évolué ces dernières années afin de gérer de façon plus écologique les espaces verts de la ville (mise en place du 0 phyto. avant l’entrée en application de la loi, lutte biologique contre les nuisibles, gestion différenciée des espaces verts avec l’éco-pâturage, montée en puissance des graines anciennes) seront aux côtés des habitants au lancement de cette opération. Ils pourront ainsi les aider notamment au travers de la création d’une coopérative de petits outillages qui facilitera les premiers pas.

Pêchers palissés, Murs à pêches, Montreuil-sous-Bois (93)Renouer avec le patrimoine naturel, conforter les première s expériences, préparer l’avenir en harmonie avec la nature
Avec « Montreuil est notre jardin » l’ambition est de renouer avec l’histoire horticole et arboricole de la ville (celui des Murs à Pêches), de conforter ses atouts (son lycée horticole et le potentiel de son Centre horticole municipal) et les initiatives qui, ici et là, ont déjà changé la physionomie de terrains vagues, de bouts de trottoirs ou de bas d’immeubles (ruches, jardins partagés, dynamisme du tissu associatif, aménagements de proximité). Montreuil compte ainsi 32 jardins partagés, ce qui en fait la ville la plus dense en la matière. Mais il s’agit aussi de préparer la ville de demain. Une ville dans laquelle peut s’instaurer un nouveau rapport des habitants avec leur environnement : cueillir un fruit au détour d’une rue, humer le parfum d’une plante aromatique, observer l’évolution du paysage au fil des saisons… autant de nouvelles façons d’être dans la ville qui contribueront à améliorer la qualité de vie en ville.
Montreuil réfléchit déjà avec ses partenaires Est Ensemble et la Métropole du Grand Paris, à la constitution d’un réseau numérique de partage d’expériences qui permettra de présenter le foisonnement d’initiatives, la localisation des lieux de culture, l’entraide entre « adoptants » de parcelles, l’échange de bons conseils, d’outils et de semences, etc.
Les 20 et 21 mars, Montreuil débute avec la plantation de centaines d’arbres et d’arbustes fruitiers une profonde mutation pour devenir une ville plus solidaire par le partage et plus écologique par l’action citoyenne et la convivialité.

Quelques dates à retenir
Mardi 20 et mercredi 21 mars 2018 : Grande plantation de 50 arbres fruitiers, 446 arbustes dont 300 à petits fruits et 350 vivaces
Du mardi 3 au vendredi 20 avril 2018 : lancement de l’appel à projets « adoptez-moi / jardinez-moi » ;
Samedi 5 mai 2018 : proclamation des lauréats lors des Journées portes-ouvertes du Centre horticole municipal ;
Été 2018 : Concours régional des Villes fleuries. Montreuil a déjà obtenu sa 3e fleur ;
Du 28 au 30 septembre 2018 : Montreuil accueille le Salon départemental du jardinage de l’Association AD93 ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 Partages
Partagez10
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez