Archive journalières: 21 mars 2018

Salon du Survivalisme du 23 au 25 mars 2018 à Paris

Salon du Survivalisme, Paris Event Center, Paris 19e (75), mars 2018
Du 23 au 25 mars 2018, la première édition européenne du Salon du Survivalisme se déroulera au Paris Event Center – Porte de la Villette dans le 19e arrondissement de Paris.

À l’heure où le développement durable et les solutions d’autosuffisance prennent une place de plus en plus importante dans la société, les habitudes des Européens sont en mutation et laissent place à un mode de vie davantage tourné vers la prévention des risques et la protection de l’environnement. Le survivalisme désigne un mode de vie basé sur l’autosuffisance et l’anticipation de catastrophes d’ordre naturelles, humaines, écologiques, économiques, sociales. La notion est déjà très répandue aux États-Unis où le Survivalisme fait l’objet de nombreuses manifestations. Mais il y est présenté comme une solution pour faire face à des situations apocalyptiques.

« La plupart des gens ont des images post-apocalyptiques en tête lorsqu’on leur parle de survivalisme. Or, c’est loin d’être le cas ! D’ailleurs, ceci vient aussi du fait qu’aucune manifestation n’existe sur ce sujet en France ni même en Europe. Le survivalisme est un ensemble de pratiques responsables et respectueuses de l’environnement : c’est pour sensibiliser les citoyens à cela que nous avons créé cette première édition du salon du Survivalisme » explique Clément Champault, un des co-fondateurs de JPCevents. « Dans un monde où les populations sont soumises à de plus en plus de risques, nous estimons qu’il est nécessaire d’organiser cet évènement pour adopter les bons comportements et permettre à des acteurs du secteur de se faire connaitre ».

Le salon a pour objectif de sensibiliser le public au respect de l’environnement et de lui permettre d’expérimenter les produits et services des exposants du salon, réparti en six thèmes :

  • Survie
  • Outdoor
  • Gestion de l’eau
  • Autonomie alimentaire
  • Énergie
  • Santé et sécurité

Le Salon du Survivalisme est également une manifestation permettant aux professionnels de l’autonomie, du développement durable & de la prévention des risques de se rencontrer et de promouvoir leur produits et services auprès du grand public. Des espaces « startups » et « expo-vente » sont prévus, ainsi que de nombreuses conférences autour des différents thèmes qu’englobe le survivalisme. D’autres animations plus pratiques sont aussi au programme : formation d’aquaponie, mur d’escalade, animations Do It Yourself, gestes de premiers secours…

Participent à cette première édition des entreprises renommées dont Au Vieux Campeur, LoisirAlp, Gerber, Deuter, Meindl, Silva, l’Armée de Terre, Aquapure, Fenix light, Aquatabs pour ne citer que les plus connues.

Informations pratiques
Paris Event Center,
20, avenue de la Porte de la Villette, 75019 Paris.
Tramway : ligne T3B, station Porte de La Villette Cité des sciences et de l’industrie.
Métro : ligne 7, station Porte de la Villette
Bus : ligne 150, station Magenta
RER : ligne E, station Rosa Parks

Plus d’informations sur les conférenciers, les animations et le salon en général sur http://www.salondusurvivalisme.com/

21 mars, journée internationale des forêts

21 mars, journée internationale des forêts, ONF
À l’occasion de la Journée internationale des forêts le 21 mars, l’Office National des Forêts (ONF) vous donne rendez-vous pour des animations festives et conviviales sur la place de l’Hôtel de Ville de Paris.

L’ONF vous invite à une promenade inattendue au cœur de la capitale. Au sein de six grands dômes installés dans une ambiance forestière auront lieu des expositions pour tout savoir sur la forêt, le bois et ses usages, avec des projections, des ateliers pour les enfants et des food-trucks pour se restaurer.

Tout au long de la journée, les équipes de l’ONF seront à la disposition du public pour répondre aux questions et témoigner de la diversité et de la richesse des métiers de la forêt.

Informations pratiques
Place de l’Hôtel de Ville, Paris 4e (75)
Mercredi 21 mars de 10h à 18h sans interruption. Entrée libre et gratuite.
Métro : lignes 1 et 11, station Hôtel de Ville.

Balades en forêt, démonstration de travaux forestiers, animations scolaires, expositions, jeux-découverte… La programmation est riche et variée dans toute la France.
Cliquer pour consulter le programme complet de cette Journée internationale des forêts.

7ème édition du printemps des Jardiniers les 24 et 25 mars 2018

Affiche du Printemps des jardiniers, Savigny-le-Temple (77), mars 2018Les samedi 24 et dimanche 25 mars 2018, plus de 80 exposants seront présents au Domaine de la Grange – La Prévôté (Savigny-le-Temple), à l’occasion de la 7ème édition du Printemps des jardiniers. La thématique de cette année 2018 vous fera découvrir le fruit dans tous ses états : le fruit de saison, le fruit sur l’arbre, le fruit « animé », le fruit goûté…

Découverte de produits de qualité, présentation d’initiatives originales et ludiques, conseils en jardinage, tout un programme pour accueillir le printemps dans un esprit de fête et de convivialité !

Des expositions photos autour des fruits et des insectes, des ateliers de soin et de rempotage, des dégustations et pleins d’animations seront organisées en partenariat avec plusieurs associations, des apiculteurs, des maraîchers mais aussi des naturopathes. Sans oublier l’indispensable participation de l’association des Amis du Château, qui contribue toute l’année à valoriser ce magnifique patrimoine qu’est le Domaine de La Grange – La Prévôté.

Parce que le fruit n’a pas non plus de frontières, vous aurez également l’opportunité de découvrir des fruits de chacune des villes jumelées avec Savigny-le-Temple.

Au-delà d’être une grande manifestation horticole, elle permet aussi aux visiteurs de se renseigner sur les idées possibles d’aménagement de leur potager, avec un jardin-potager en constante évolution au Domaine. Ainsi pour la troisième année, le lycée agricole de Bougainville présentera ses réalisations à travers un petit jardin et Faycal Anseur, formateur en maraîchage biologique, dévoilera tous les secrets de la permaculture.

Les jardiniers sont des acteurs privilégiés de la préservation de l’environnement. Ce sera aussi l’occasion de mettre en lumière les actions fortes de l’agenda 21 comme les 8 boîtes à livres présentes sur la ville, les jardins partagés ou encore les objets qui ont retrouvé une deuxième vie avec l’Atelier récup.

Avec ses 11 000 visiteurs par an en moyenne, le Printemps des Jardiniers s’est imposé comme un rendez-vous incontournable pour petits et grands, pour passionnés de jardinage comme pour débutants. Pendant deux jours, il permet de faire découvrir à toutes et tous les différentes manières de jardiner. Deux jours pour découvrir le fruit sous toutes ces formes et contribuer à valoriser la biodiversité !

Informations pratiques
Samedi 24 et dimanche 25 mars 2018 de 10h à 18h
Domaine de La Grange – La Prévôté
Avenue du 8 mai 1945, 77176 Savigny-le-Temple.

Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse

Les derniers résultats de deux études de suivi des oiseaux, l’une menée à une échelle nationale, l’autre plus localement, viennent d’être diffusés. Les chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS arrivent au même constat : les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à grande vitesse. En moyenne, leurs populations se sont réduites d’un tiers en 15 ans. Au vu de l’accélération des pertes ces deux dernières années, cette tendance est loin de s’infléchir…

Grâce à des ornithologues amateurs et professionnels qui identifient et comptent les oiseaux sur tout le territoire métropolitain, le STOC (Suivi Temporel des Oiseaux Communs, un programme de sciences participatives porté par le Muséum national d’Histoire naturelle au sein du CESCO), produit des indicateurs annuels sur l’abondance des espèces dans différents habitats (forêt, ville, campagne etc.). Les relevés effectués en milieu rural mettent en évidence une diminution des populations d’oiseaux vivant en milieu agricole depuis les années 1990. Les espèces spécialistes de ces milieux, comme l’alouette des champs, la fauvette grisette ou le bruant ortolan, ont perdu en moyenne un individu sur trois en quinze ans. Et les chiffres montrent que ce déclin s’est encore intensifié en 2016 et 2017.

Alouette des champs, Alauda arvensis, photo Fotolia / mirkograul
Ces résultats nationaux sont confirmés par une seconde étude menée à une échelle locale sur la Zone atelier « Plaine & Val de Sèvre » portée par le CNRS. Depuis 1995, des chercheurs du CEBC suivent chaque année, dans les Deux-Sèvres, 160 zones de 10 hectares d’une plaine céréalière typique des territoires agricoles français. En 23 ans, toutes les espèces d’oiseaux de plaine ont vu leurs populations fondre : l’alouette perd plus d’un individu sur trois (-35%) ; avec huit individus disparus sur dix, les perdrix sont presque décimées. Ce déclin frappe toutes les espèces d’oiseaux en milieu agricole, aussi bien les espèces dites spécialistes – fréquentant prioritairement ce milieu -, que les espèces dites généralistes – retrouvées dans tous les types d’habitats, agricoles ou non. Or d’après le STOC, les espèces généralistes ne déclinent pas à l’échelle nationale ; la diminution constatée est donc propre au milieu agricole, sans doute en lien avec l’effondrement des insectes.

Cette disparition massive observée à différentes échelles est concomitante à l’intensification des pratiques agricoles ces 25 dernières années, plus particulièrement depuis 2008-2009. Une période qui correspond entre autres à la fin des jachères imposées par la politique agricole commune, à la flambée des cours du blé, à la reprise du sur-amendement au nitrate permettant d’avoir du blé sur-protéiné et à la généralisation des néonicotinoïdes, insecticides neurotoxiques très persistants.

Ces deux études, menées toutes deux sur une vingtaine d’années et à des échelles spatiales différentes, révèlent l’ampleur du phénomène : le déclin des oiseaux en milieu agricole s’accélère et atteint un niveau proche de la catastrophe écologique. En 2018, de nombreuses régions de plaines céréalières pourraient connaître un printemps silencieux (« Silent spring ») annoncé par l’écologue américaine Rachel Carson il y a 55 ans à propos du tristement célèbre DDT interdit en France depuis plus de 45 ans. Si cette situation n’est pas encore irréversible, il devient urgent de travailler avec tous les acteurs du monde agricole pour accélérer les changements de pratiques ; et d’abord avec les agriculteurs qui possèdent aujourd’hui les clés pour infléchir la tendance.

Grande fête de printemps à la gloire du jardinage en ville les 24 et 25 mars 2018

Évènement Paysans parisiens, Ground Control, Ferme de Gally, Jardins Jardin, mars 2018
Alors que la ville sort à peine de l’hiver et commence un peu à refleurir, Ground Control bourgeonne lui aussi et vous propose Paysans parisiens, un évènement dédié à l’agriculture urbaine et à la nature en ville qui se déroulera le premier week-end du printemps dans Paris.

Paysan Parisiens, c’est quoi ?
Un événement imaginé par la manifestation Jardins, jardin et Ground Control, en partenariat avec Les Fermes de Gally et Mama Petula. Évènement saisonnier dédié à l’agriculture urbaine et plus largement à la nature en ville, Paysans parisiens a été pensé tel une “néo-foire agricole urbaine”, qui s’adapte aux 4 saisons et à son territoire. Le temps d’un week-end, rassembler à Paris des acteurs, producteurs, artisans et artistes qui participent au renforcement du lien entre les Parisiens et leur terre et qui contribuent ainsi à l’émergence d’un terroir à Paris.

L’objectif de l’évènement ?
Sensibiliser le public, ouvrir le débat et favoriser une prise de conscience pour un rapport encore plus vertueux à la nature en ville… Sans culpabilisation et avec beaucoup d’amour. Cet évènement permettra de comprendre, grâce des présentations et démonstrations de nouvelles idées et concepts, les enjeux de la biodiversité au sein de la cité. Après tout, faire pousser salades et herbes aromatiques en pleine ville est accessible à tous !

  • Des stands de producteurs en circuit-court,
  • Un marché aux plantes et aux fleurs,
  • Des ateliers pour les grands et les petits,
  • Des rencontres avec des acteurs à la main verte,
  • Des émissions de radio en direct…

Avec notamment Jardins, jardin (événement annuel aux Tuileries autour du jardin), Mama Petula (concept-store végétal), Les Fermes de Gally (plantes et objets de décoration), Plantes pour tous (plantes à prix doux), la Ferme de Saint Denis (plants potager), Horticulture et jardins (plantes), Aquaphyte design (design végétal en mousse), Stéphane Cachelin et ses Chapotelets (primé au concours Lépine), Jardin japonais (paysagiste et objets), Jardins privés (location de jardins), Olive Delanoy (petites plantes), Botanique éditions (outils de jardinage), C’juste (marché de producteurs en circuit-court), Hortus Focus (box de jardinage pour enfants), IKEBANART (beaux bouquets & terrariums)…

En 2015, plus de 6 000 personnes ont participé à la première édition de cet événement dédié à l’agriculture urbaine. Cette année, plus de 7 000 personnes sont attendues.
(suite…)